[2019-08-09] Sur la route d’Embrun et de son mythique ironman

Ça y est ce sont les « vacances » pour une semaine qui se profilent… Mais aussi pour Damien et les autres triathletes : l’Embrunman qui aura lieu le 15/08.

  • Vendredi 09 août 2019

17 heures : levée du camps ! C’est parti pour les vacances. On décolle avec au GPS 11h56 de route pour atteindre les Eygliers près d’Embrun dans les Hautes Alpes (Fr-05).

Nous avons pour objectif de rouler jusque minuit environ afin de faire une bonne moitié de route. On verra bien ou cela nous mène !

Et sur la route, on apprend que Mikael, un ami que nous devions retrouver sur Embrun est tombé en panne de voiture. Il est en carafe au sud de Grenoble, son moteur l’a lâché ! Nous le récupérerons donc demain en chemin, avec son vélo et ses affaires aux alentours de 10 heures !

Finalement, nous ferons étape à Saint Martin d’Estréaux grâce au bon plan trouvé sur l’application « park4night ». A minuit nous sommes au lit… et bien contents d’éviter la méga pluie qui s’en suivra !

Buenas noches !

Ça y est ? C’est l’heure du pique-nique ?

Truffe et cheveux aux vent !

Pause pipi et dégourdissement des pattes

Le ciel n’est pas trop mal par ici, ça laisse Damien perplexe

Ah tiens, la ville de Saint Valentin, marrant !


  • Samedi 10 août 2019

La pluie battante, la lumière allumée par mégarde d’un coup de doigt de pied, N’Lou qui pigne… Et le réveil pour couronner le tout qui nous achève d’un « il est 6 heures!! ».

Bon on a vu mieux niveau sommeil, ça ne nous empêche pas de reprendre la route tranquillement vers 06h30 avec pour destination Echirolles où nous récupérerons Mikael !

Le jour commence à peine à se lever et pourtant il faut déjà repartir !

On s’offre le luxe d’une boisson chaude sur le bord de la route

Attentifs à la route tous les deux !

C’est bon on a retrouvé Mika en banlieue grenobloise

Allez on va charger tout ça pour finir la route

Démontage et arrimage du Canyon !

C’est donc un peu serrés que nous continuons la route à trois à l’avant avec Loulou dans nos pattes mais pas le choix, l’arrière est plein de toute manière !

« Let’s hit the road Jack »

Les vues sont plutôt spectaculaires en chemin !

Mikael, Marine et Damien !

Et ça c’est pas beau aussi ?

Et le quator au complet cette fois !

Enfin, vers 13h30, nous rejoindrons notre destination finale pour rejoindre les parents de Damien et un couple d’amis à eux : les Eygliers.

Un bon repas plus tard, c’est sur Embrun que nous irons repérer les lieux en rejoignant un autre triathlete et sa famille sur les bords du lac de Serre-Ponçon (ou plus précisément le plan d’eau). Ça fait un bien fou de s’y plonger après toute cette route et N’Lou est le premier à y sauter malgré les interdictions de baignade… Je le tiendrai donc en laisse longue pour lui permettre malgré tout de se rafraîchir comme nous tous !

On attend le barbecue !

Le plan d’eau du lac de Serre-Ponçon

Fini pour ce soir, on remballe et on rentre !

Tout en profitant quand même de la vue : la Durance

Toujours le même qui pète la forme, pas un poil de fatigue !

Dans le centre ville, l’événement est attendu !

Tout est dit…

Dernier visuel sur la Durance !

En quittant le lac, nous passons devant le parc à vélo en cours d’installation. Une petite fille me fera beaucoup rire… Elle expliquait l’embrunman à sa maman : « Y’en a, ils vont mettre leur combinaison spatiale et après ils vont mettre leur vélo dans le truc bleu » (note de l’auteur : truc bleu = sol du parc à vélos).

Soirée pizzas pour bien finir la journée avant de se pioter pour une nuit bieeeeeeen méritée ! Même pour N’Lou, ni une ni deux, Monsieur dort déjà à peine monté dans le camion ! Zzzz…

Et le coucher de soleil pour clôturer la journée !

« Allez ciao les nazes moi je dors maintenant »


  • Dimanche 11 août 2019

Ce matin, l’idée pour les garçons c’était d’aller monter le col de l’Izoard et pour cela le départ était fixé à 8h30 !

C’est donc le réveil qui nous sort de nos songes dès 7h30 pour un petit-déjeuner. Tout autant réveillés que les hommes, nous déciderons avec N’Lou de les accompagner sur le col pour les encourager ! L’occasion de prendre quelques photos et de s’initier avec le drone sur un grand terrain dégagé au cœur de la montagne !

Et avec N’Lou nous avons même eu l’occasion d’encourager plein de grimpeurs sur la route. Mention spéciale à l’inconnue « Camille » que nous avons encouragé jusqu’au sommet sur les conseils de son conjoint et qui a fortement apprécié son « équipe de supporters au top » !

Pas dégueu le point de chute pour la nuit !

Les athlètes parés pour l’Izoard

Point de vue sur la route (centrale EDF)

Des routes plutôt sinueuses en chemin !

Avant d’arriver sur Arvieux

En test du drone en attendant les cyclistes !

Les paysages sont chouettes dans la vallée

Ça y est voilà le convoi : Damien et Michel !

Deuxième point de vue… N’Lou est aux aguets !

Mikael apparaît au détour d’un virage

Damien est là aussi

L’équipe support est au taquet !

On encourage tant que l’on peut dans les côtes !

Au tour de Mikael que l’on suit dans les virages

Le dénivelé… et ça continue encore et encore !

Troisième spot… Dans une descente cette fois !

« Venga venga venga »

Un ciel très dégagé et de beaux paysages dans cette montée

Plan drone au sommet

La route criblée d’encouragements

La vallée qui se profile vers Briançon

Au sommet du col, assez animé !

Pas peu fiers… et ils peuvent l’être !

Instant narcissique !

Et voilà Michel qui finit en beauté !

Photo souvenir (on a même dû faire la queue) !

Maintenant que les hommes ont finalisé cette belle sortie et atteint le col de l’Izoard surplombant à 2360m, il est temps de prendre la route du retour. Nous nous recroiserons dans la descente pour une photo souvenir avant de se rejoindre pour le repas de midi aux Eygliers.

Avant cela, petite pause baignade pour N’Lou dans le Guil avant de récupérer pour quelques kms trois auto-stoppeurs du Mans : Marius, Bastien et Romane pour les ramener sur le grand axe. Moment court mais intense… Et en plus ils m’ont appelé Madame… (je suis outrée) !

Michel, Marine, Damien et Mikael

Allez c’est parti pour une belle descente de 14 kms !

On se croirait dans des gorges… Le Guil !

N’Lou tranquille se prélasse au soleil !

Et à l’arrivée : Damien, Michel et Mikael !

Puis pour l’après-midi… C’est reparti une fois les forces reprises ! Direction le fort de Vauban à Mont-Dauphin. Étant donné que nous l’apercevons depuis le balcon, on décide de s’y rendre à pied avec Mikael, Damien et N’Lou. Une jolie petite balade à la découverte du Fort qui s’avère assez animé avec sa rue commerçante et ses touristes !

En cours de rando : arrivés aux Eglyers

« N’Lou, t’es où ? »… Okay… dans le lavoir…

Point de vue sur la main du Titan (aux 3 doigts)

Surf sur les roundballers de paille

Sur le labyrinthe de chemins autour du Fort

Véhicules d’une époque certaine…

Le trio de voyageurs

Finalement ce sera farniente et détente au bord du lac pour clôturer la journée avant de ressortir le drone pour une démo et un test de contrôle à distance (ça semblait très loin… et pourtant seulement 300m nous séparait) ! Puis repas et au dodo pour être en forme après les exploits du jour !

Le lac de Mont-Dauphin

Après une baignade qui nous fait plus grand bien

Plan drone du chalet

Mikael, Dominique, Nelly, Christine et Damien

Au dodo à présent… grand temps de roupiller !

3 réflexions sur « [2019-08-09] Sur la route d’Embrun et de son mythique ironman »

  1. BRIAND Yann

    DIVIN, cela est tentant, mais à défaut de le faire, nous suivons, la fine équipe, merci pour les prises de vue et les commentaires limpides, clairs,nets et d’une précision chirurgicale, courage aux participants de l’Embrunman, et chapeau les Artistes.!!!!!

Laisser un commentaire...