[2019-09-13] Virée dans les Couëvrons en van

C’est vendredi et c’est le week-end !! On plie les goals et on file arpenter la campagne mayennaise pour de nouvelles aventures en camion !

Vendredi 13 Septembre 2019

Je ne sais pas encore la destination pour la soirée quand j’attends Damien à la sortie du travail… Au passage pour l’attendre, je l’ai attendu. Au point d’envoyer « En fait tu me quittes en partant avec mon chien, mon camion et en me plantant devant mon travail que je n’ai bientôt plus ? 😱 ».

Ça n’aurait pas été de très bon goût… Mais tout est bien qui « finit » bien. il est arrivé pile poil pour lire le message avec moi à ses côtés en copilote 😆

Nous voilà donc partis en direction du Nord Mayenne dans les Couëvrons… Un ensemble collinaire situé à proximité de la ville d’Evron, très prisé par les cyclistes pour aller chercher du dénivelé ! Quand je monterai le Montaigu, le Mont Rochard ou le Mont du Feu en vélo, alors là je pourrai considérer que ça envoie du steak !

« Où est-ce qu’on va encore traîner… » se demande N’Lou

Ce soir nous jetterons notre dévolu sur le Montaigu pour commencer. L’un des trois sommets culminants des Couëvrons. Nous irons nous y balader pour découvrir l’étendue des paysages depuis la petite chapelle à son sommet avant de gambader dans les pâturages où des passages sont autorisés au milieu des troupeaux. Une chance pour nous, pas de bestiaux dans les environs, au moins ça n’attisera pas trop la curiosité de N’Lou !

Au sommet du Montaigu

Belle vue sur les environs et avec le temps qui va bien !

Ombres chinoises : qui est qui ?

Traversée des pâturages possible : chien en laisse !

La Chapelle du Montaigu

Cliché drone : vue à l’ouest !

Et vue à l’Est à présent !

Et sur La Chapelle… Mais qui pilote ?

N’Lou bien calme après sa randonnée

Finalement notre balade nous aura creusé l’estomac et c’est sans tarder que nous profiterons d’un apéro devant un coucher de soleil avant de dévorer une bonne assiette de pâtes carbo. Et oui on s’entraîne aux plats simples de la vie de vanlifers !

C’est bon cette recette, nous la maîtrisons easy au Campingaz à présent ! Et même sans passoire ni couvercle, on ne laisse pas tomber une seule pâte au grand désespoir du Loulou !

Le spot pour la nuit, ça va on est sur terrain plat !

On attend les prochaines boucles de la Mayenne (course cycliste)

Apéro Time ! Comme à la maison…

La « maison », le chien et nous. Tous dans le cadre !

La nuit aura ensuite raison de nous, de notre balade et de notre semaine de travail dans les pattes ! On installe le campement…

Le camion semble droit, le lit est prêt, N’Lou a sa banquette avant à dispo et ce sera l’occasion d’essayer les nouveaux pare-soleil pour les vitres… fraîchement découpés du matin même à l’aide des gabarits de Baboune ! On les scotche en attendant d’y intégrer des œillets avec les ventouses !

A suivre… D’ici là, bonne nuit quand même !

Efficacité prouvée dès le lendemain matin !

Camping à la méthode débrouillé mais ça marche !

Coucher de soleil sur la Mayenne


Samedi 14 septembre 2019

Bon alors la technique des pare-soleil, on valide ! Nous n’avons plus qu’à aller acheter d’autres modèles à la foire fouille pour les découper et les rafistoler aux dimensions qui nous conviennent…

Ce matin, si nous n’avions pas eu un malencontreux réveil programmé à 8h (merci Damien… au moins ça nous a permis de profiter de la matinée), je pense que N’Lou aurait battu son record grasse mat’ dans la camion !

Nous voilà donc au petit-déjeuner pour une boisson chaude qui nous tire du froid matinal. En parlant de froid, je vais me marrer en Scandinavie, Baltiquie (les pays baltes quoi) et la Russie que je m’apprête à rejoindre en première partie de voyage… J’imagine que leurs températures seront d’un tout autre acabit et bien moins clémentes qu’en Mayenne !

La vue n’en reste pas moins chouette malgré le froid…

Ça caille quand même, n’est-ce pas ?

« Tous les matins je vais subir le rituel du feu ? »

Après notre petit-déjeuner qui revigore, nous voilà de nouveau sur la route pour rejoindre le Mont Rochard. Cette fois, la vue est moins dégagée car on se trouve en pleine forêt mais la randonnée nous donnera un bon aperçu sur ce nouveau sommet !

L’occasion aussi en cours de balade de passer dans un petit village pour parler avec des autochtones, manger des mûres, croiser des taureaux et un élevage de bergers australiens !

Du bois prêt pour l’hiver…

Le Mont Rochard sur fond de ciel bleu

« Je vais me le faire cet écureuil ! »

Rando… en passant dans la vallée

N’Lou rencontre les taureaux… C’est gros comme bestiaux !

Et ça se poursuit dans la forêt…

Et pour finir, nous prendrons la route du Mont du Feu près de Saint Georges sur Erve pour voir le « plus gros pétard de la Mayenne« .

Ça y est je retrouve mon Damien cycliste qui veut me montrer la montée dans son intégralité. Nous y voila dans le « col », là où les roues font « schrou schrou schrou » (imaginer le bruit du carbone sur le bitume avec le sportif en danseuse)… Le tout dans la pente qui atteint jusqu’à 27% sur un tronçon ! (« Waouuuu« ).

Fini le week-end en camion… Back home !

Puis il sera temps de reprendre la route de la maison pour continuer nos préparatifs voyage… L’échéance du départ approche et encore pas mal de choses à faire et un repas de famille à préparer pour le lendemain !

Départ : M-1 !

Ciao 👋🏻 !

Session toboggan dans le jardin avec Parrain

« Allez N’Lou on s’en va chez Papy Mamie »

Laisser un commentaire...