La réveil matinal est placé dans la catégorie « sport » ce matin. En effet, l’entraînement des rugbymen dans le parc à côté de la voiture était assez bruyant. L’exercice étant de traîner sur le sol de gros morceaux de ferraille à l’aide de corde attachées autour du entre… et de faire des allers-retours devant le camion !

De toute façon, il est 09h et nous avons du pain sur la planche aujourd’hui. Buenos Aires est à nous ! On enfile rapidement short, tee-shirt, baskets, et c’est parti… On fera juste un tour aux toilettes publiques, avant de se lancer littéralement dans la visite ! Notre tour commence par les quais qui longent un bras de rivière entrant dans la ville. Buenos Aires est une ville « embouchure » de l’Atlantique, un peu comme Nantes chez nous !

Ce début de promenade est agréable d’autant plus que nous nous sommes vite arrêtés devant un coffre shop qui avait l’air de servir de bonnes choses pour le petit-déjeuner… On a arrêté de partir le ventre vide… (mais trop plein c’est pas mieux non plus en fait !) : on se laisse rapidement tenter et nous nous installons sur cette sympathique terrasse.

Nous commandons café, jus de fruits et pancakes. L’attente est un peu longue mais on va vite comprendre pourquoi ! De superbes plats pancakes nous sont servis… C’est vraiment bien préparé ! Après ça, pas d’excuse fringale lors de notre journée ! Nous nous sommes installés 1h mais il est temps de filer… En plus sur les coups de 15h, de la pluie est annoncée sur la capitale !

Plein de fontaines à eau dans Buenos Aires
En longeant les quais…
Oh bah quand on aura avalé tout ça…

Premier objectif : le centre historique avec la Plaza de Mayo et le bâtiment rosé où siège le gouvernement… Il tire cette étrange couleur de son passé où pour ne vexer aucun des partis au pouvoir, il avait d’abord été peint en rouge puis en bleu ciel… la couleur rose est finalement celle qui est restée ! Cette place est historique et a joué un rôle majeur dans toute son histoire. C’est la notamment là que les espagnols avaient débarqué et installé leur camp ! Puis le vice roi espagnol en avait été chassé par les habitants avant que le premier gouvernent indépendant argentin y a été créé le 25 mai 1810 !

La ville est très verte et on traverse de nombreux parcs

Direction Boulogne-Billancourt !
Les statures d’hommes-montres tiennent le chapiteau
L’Empire State Building argentin ?
Une architecture à la parisienne
Autour de la plaza de Mayo
Le palais du gouvernement (couleur rosée)
Drapeau argentin à contre-jour
Allez Loulou viens faire une photo là !
Piste d’hélicoptère au sein du palais du gouvernement
Des kioskos ouverts 25h/24 !

C’est une impression personnelle mais la circulation est relativement simple et nous ne sommes pas bousculés malgré que l’on soit dans la plus grande ville du pays. Nous continuons donc notre balade dans ce quartier avant de glisser vers une partie de la ville dite plus européenne, le quartier Recoleta où nous allons pouvoir visite le « Père Lachaise » local. Un cimetière du même principe que fameux cimetière parisien avec quelques 4870 tombeaux éparpillés sur 55000 m2.

Nous voilà de retour sur l’avenue du 9 mai !

Welcome to « B.A »
Là où siège l’obélisque de l’indépendance

Le selfie qui plait pas à Damien !
Parce que celui-ci est un gros curieux
« Mais non je vais pas sauter roooooh »
Nous voilà dans le cimetière de la Recoleta
Les caveaux sont tous plus grands…
… les uns que les autres !
Ou très décorés aussi !

Le plus récent est mis en haut et les autres corps « descendent » d’un cran !
Certains sont moins « familiaux »
Certains sont cassés mais ça traîne quand même !

On s’est dit qu’il aidait la statue à supporter le tronc !
Hommage au football argentin !

Nous atteignons déjà les 10 kms de marche… Nous décidons de prendre la route du retour en empruntant un chemin différent ! J’adore me promener dans cette ville, ça me rappelle sans doute les capitales européennes. Je remarque d’ailleurs (rien à voir avec les capitales européennes) qu’un quartier se nomme Palermo Hollywood. Ça me parle…

Je me souviens d’un album que Benjamin Biolay avait écrit en 2016 avec une connotation très argentine ! Je fais rapidement une recherche sur le net, c’est bien ça ! Il l’a écrit dans cette ville ! Un album que j’avais adoré à sa sortie ! Je me suis donc arrêté regarder quelques clips qui ont été tournés dans cette ville ! C’est assez étrange de se retrouver dans cette ville 3 ans plus tard alors que je regardais et écoutait à l’époque ces chansons en boucle !

Le temps se gâte un peu. Heureusement le camion se rapproche ! Et ça tombe bien car nous commençons à être un peu fatigués. Partis avec mes sandales ce matin, mes talons me brûlent : il est temps que ça s’arrête ! Je sens que la douche va faire du bien. Ah oups, mais quelle douche ?

Il va falloir en chercher une ! Sur notre application, rien n’indique en avoir une sur la ville m, pas même dans les stations services, plutôt minimalistes en plein centre. On cherche donc où nous pouvons en prendre une, on vise une salle de sport que Marine a repéré.

Nous pouvons utiliser les douches des vestiaires contre la modique somme de 400p chacun (soit 4,46€) : c’est le prix en réalité d’une séance de sport. Cette fois-ci, je ferai l’impasse dessus, me sentant encore un peu malade, pour avoir la force de courir sur un tapis ! Tant pis, la douche est chère mais vraiment méritée !

Vue sur la city

Retour sur les quais…
… et le pont piétons qui peut aussi laisser passer les bateaux !

Le temps encore maussade, on prend la direction du quartier de « La Boca » en camion pour voir ce qui se trame par là-bas. Avec une idée derrière la tête quand même, puisqu’on trouve là-bas le stade « El Bombonera » aux couleurs de l’équipe locale, les « Boca Junior » ! D’ailleurs, une partie du quartier est bleu et jaune. Non, aucun rapport avec Ikea Marine 😪 !

Je pense qu’on arrive dans un quartier magique…
… où tout est aux couleurs d’IKEA !
Ah apparemment c’est pas IKEA mais l’équipe des BOCA JUNIOR !
Mouais… je préférerais mon idée !

Le quartier valait le détour, nous y retournerons demain pour nous y balader et observer de plus près tous les décors très colorés… D’ici là, le temps tristounet nous fera vite retourner à notre spot pour nous mettre au chaud dans Picco après la balade de Loulou !

Moment 100% détente !

Nous ressortirons pour l’instant d’un repas et pour défier le vent frais afin de trouver des toilettes dans les environs… On sait qu’il y en a dans un supermarché, alors discrétion assurée et mode incognito activé on se faufile l’air de rien ! Chacun son tour pour garder le chien, car avec lui, on est loin d’être invisible en mode filature !

Allez, bonne nuit !

6 Replies to “[2020-01-29] Buenos Aires”

  1. Pour marcher toujours de bonnes chaussures sinon c’est aussi votre dos qui va souffrir ,écoutez mamie elle sait de quoi elle parle gros gros bisous et bonne journée bisous bisous

  2. Une visite bien remplie de la ville , beaucoup de belles photos et beaucoup de marche . On attend avec impatience la suite des aventures. Reposez vous bien et gros bisous 😘👍😍

  3. BUENOS AIRES : nostalgie, ville superbe, un peu Italo Espagnole, et des quartiers exceptionnels, quant au cimetière,: exubérant, et un peu m’as tu vu, mais bon, bravo, bonne continuation.

  4. Il y a bien un lien entre Boca Junior et Ikea : la Suède ! Pour Boca Junior, les couleurs de l’équipe ont été choisies en s’inspirant du drapeau d’un bateau suédois arrivé au port de la Boca, en 1907…

Ecrivez-nous des mots doux ici...