[2019-10-31] D’Helsinki à Oulu

Nous avons bien dormi dans notre cabine royale, tout en glissant sur les flots. Malgré l’absence de mes cachets MERCALM pour lutter contre les maux de mer, je n’ai pas été dérangée… ouf !

Et cette nuit, nous avons presque eu trop chaud (décidément, ils se plaignent tout le temps ces deux là… trop froid, maintenant trop chaud, on aura tout lu !). Non mais je dis seulement ça car tant N’Lou que moi, nous nous sommes levés plusieurs fois pour aller boire au cours de la nuit. Le pauvre loulou ne savait plus comment se mettre, c’est vrai qu’une fourrure ça doit tenir chaud !

Finalement, nous nous sommes réveillés ce matin aux environs de huit heures sans pour autant savoir si c’était l’heure suédoise (donc aussi l’heure française) ou l’heure finlandaise (je me corrige de suite car j’ai capté pendant la journée qu’on disait « finnoise »)… Bah oui, le téléphone et la montre se sont changés seuls durant la nuit ou non ? Nous n’avons pas de réseau mais a priori nous sommes passés à proximité de différentes côtes durant notre traversée nocturne car FREE nous a envoyé des textos de « Bienvenue en Finlande » et « Bienvenue en Estonie ».

Je me dis que nous sommes peut-être réveillés un peu trop tôt mais de toute façon, ça nous laisse ainsi le temps de prendre une bonne douche et d’aller faire un tour sur les ponts supérieurs. Il n’y a personne dehors (hum étrange brrrrr) et le jour est déjà levé. D’ailleurs on commence à apercevoir les côtes « finnoises ».

Le jour s’est levé en Finlande

Le poste de pilotage, tout semble en ordre

Y’aurait de quoi mettre un terrain de foot ici !

On aperçoit les côtes finnoises au loin

On a le vent en poupe (je viens de comprendre l’expression)

Bien qu’on soit à la proue !

Check sécurité, on est ok sur les quantités !

Finalement, nous attendons dans notre cabine pendant que des sales mioches courent et crient dans le couloir. Ma patience a eu des limites et j’ai fini par sortir pour leur faire « chuuut ». A priori ni les parents ni les enfants ne semblaient comprendre… C’est pourtant international. Alors avec mes mains je leur ai fait « pouet pouet camembert ». Les enfants (asiatiques) ont eu l’air choqués car ils ont regardé direct leurs parents en faisant « ohhh »… Bon, ce symbole veut peut-être dire autre chose dans une autre langue ! Au moins ça les a fait taire… quelques secondes 😫 !

Des rideaux pour d’inexistants hublots !

Et finalement, il ne faut pas avoir le sommeil trop profond sur les traversées Viking Line… car c’est seulement 15 minutes avant de sortir du bateau que l’information retentit dans les cabines… Hop hop hop, j’attrape Loulou et les bagages (heureusement prêts) et l’on descend retrouver notre voiture pour un débarquement imminent.

À la sortie, j’ai tous les papiers en main afin d’anticiper le contrôle, mais que nenni ! Zéro check de l’animal ! Je me suis bien embêtée à aller chez le vétérinaire… Vu qu’on débarque et qu’on est directement dans la rue ! Et c’est pas à l’embarquement qu’elle a eu l’air de plus checker que ça non plus la nana… Donc… tout ça pour ça !

Allez on se faufile entre les camions

A nous la liberté hors du ferry

À peine les roues posées sur la terre ferme, on remet à jour l’horloge de la voiture à +1 heure rapport à la France, nous distinguons déjà de très jolis bâtiments dans un style qui nous fait penser à ce que j’imagine des pays baltes : de jolis clocher au style « orthodoxe » et de beaux bâtiments anciens mais superbement entretenus. J’ai hâte de me balader dans cette ville !

Bienvenue à Helsinki !

Mais Helsinki, ce n’est pas pour aujourd’hui… Nous ne nous attarderons pas dans la capitale et nous prendrons le pari de monter au nord en direction du village du Père Noël : Rovaniemi. Et comme il y a près de 9 heures de route, ce soir nous ferons une étape à Oulu qui se situe sur la côte nord-ouest de la Finlande.

Et faut dire qu’on est en mode improvisation totale là… Ce n’était pas du tout dans les plans de monter si haut. L’idée de base était de visiter autour de Helsinki. Mais le potentiel du Nord m’a attirée. Et j’aimerais tant revoir des aurores boréales meme si la semaine n’y semble pas propice malheureusement.

C’est donc une grande journée de route qui nous attend, avec aujourd’hui près de 600 kms à parcourir. Je finirai donc par réserver, pour ce soir, un petit hôtel Guest House à Oulu car après comparaison (bah oui sinon ce ne serait pas moi…), cela semblait la meilleure option pour être tranquilles !

Notre trajet du jour, bonjour !

Mais pourquoi ils dorment pas dans leur camion ? Eh bien parce que les températures là-haut ne sont pas très… accueillantes. Mais je vous laisse constater par vous-même…

Ça c’est pour la destination de ce soir

Et ça c’est la destination de demain

Lors de notre route pour remonter vers le nord-ouest, je m’aperçois que le pays est en réalité un gruyère ! Il y a de l’eau partout… Nous passons de très jolis lacs au milieu desquels se trouvent plantés quelques arbres et des herbes hautes. On dirait de grandes mares avec des roseaux !

Le pays gruyère : entre terres et mer

Et sinon, une parenthèse gasoil qui me revient : je suis un peu dégoûtée de me rendre compte que le diesel en Finlande est bien moins cher qu’en Suède ! Hier à Stockholm, j’ai refait le plein en catastrophe en demandant à Google le prix d’un litre dans chaque pays. Bah le 1,51€ moyen en Finlande s’avère faux ! Dès le débarquement les pompes en plein centre ville arboraient fièrement du diesel à 1,35€ du litre… Dommage pour mon dernier plein à 1,49€ par litre hier (et pour une bonne cinquantaine de litres) ! On ne peut pas toujours gagner sur tous les tableaux…

Bref, du coup aujourd’hui, on roule on roule on roule… Et en plus, il ne faut pas trop tarder sur la route car le jour doit se coucher encore plus tôt et il commencera à faire nuit vers 15h50 ! Du coup un stop rapide a Jyväskylä afin d’acheter quelques provisions pour le soir et surtout : du saumon !

Faut se rappeler des légumes qu’on a pris !

Défi panier repas : combien pour tout ça ?

La poissonnière m’a fait rire car elle m’a demandé si je voulais du saumon de Norvège ou du saumon de Finlande… Je lui ai demandé lequel était le meilleur… Elle a prêché pour sa paroisse bien entendu et je me retrouve donc avec un beau filet de poisson finnois en main, pour une misère ! Ce soir on va se régaler; si Loulou est sympa il aura droit à la peau !

Et nous voilà donc on the road again… Et sur la route les noms sont tous aussi à rallonge et/ou imprononçables les uns que les autres ! Je m’amuse à les découvrir au fur et à mesure que le temps passe, en parallèle de mon polar dont il ne me reste déjà plus que 7 heures d’écoute… Pourvu qu’ils ne résolvent pas les meurtres trop vite (Le prédicateur de Camilla Läckberg) !

Quelqu’un veut un carré de Kokkola ?

Joe la déprime, volet 3, saison 8, épisode 234

Plus on avance, et plus les alentours commencent à se blanchir de neige. On traverse d’immenses forêts de sapins aussi en se disant que tout cela va sans doute finir chez IKEA !

Des sapins et encore des sapins

Par milliers et à perte de vue !

La météo quant à elle est assez stable bien que le ciel soit couvert et la route mouillée, ce qui nous donne une voiture immonde et un pare-brise vite sali ! J’espère qu’on aura assez de liquide lave-glace pour le Grand Nord !

Quant à Loulou, j’ai peur qu’ils ne dorme pas de la nuit au vu des grosses siestes qu’il s’accorde sur la route aujourd’hui… Ça va être folklo ! Cela dit, je le réveille de temps en temps pour aller se dégourdir un peu les pattes et poser celles-ci dans la neige le temps d’une courte pause !

Tranquille le gros pépère

Une dernière pause avant le coucher du soleil

Le cadre est super au bord de ce lac

Loulou profite du grand air

Pieds, pattes et pneus liés

Faudrait pas qu’on roule trop de nuit avec le potentiel d’élans dans la région (après le père Noël risquerait de ne pas livrer des cadeaux à temps à cause d’un Rudolf passé sous un Scudo), merci la pub !

Encore un nom spécial !

Lacta clin d’œil avec Nanette

« T’habites d’où ? »… « Euh par là »

La neige apparaît !

Cap des 5000 kms passé

Ça commence à être bien blanc là

Et seules les routes principales sont dégagées

Et enfin, à 18 heures nous parvenons enfin à la Andyland Guest House. J’avais reçu un texto dans la matinée m’indiquant la marche à suivre à mon arrivée. Et notamment que le ménage n’était pas fait tous les jours et qu’il se puisse que j’ai à faire mon lit ! Ah bah oui, on a été servi. C’était dégoûtant. J’ai donc écrit directement un texto en arrivant et pris des photos pour illustrer.

Instruction d’entrée à l’hôtel

Et Marine pas fine, bonjour !

Une nana mollassonne sortie de nulle part est arrivée et m’a dit qu’elle avait pas vu que c’était sale, qu’elle allait me changer de chambre. La seconde chambre n’est pas mieux et toute aussi sale. Je lui dis de me rembourser et que je m’en vais qu’il est hors de question que je reste ici. Elle me dit qu’elle n’a pas d’argent et qu’elle n’est pa la propriétaire. Je lui dis que je m’en fiche, que c’est inadmissible d’accueillir ainsi des clients.

Elle appelle le propriétaire et me dit ensuite que je n’ai qu’à voir avec booking, que eux ne peuvent pas me rembourser. J’appelle le propriétaire, un mec stupide au possible qui me dit que si le lieu ne me va pas que je n’ai qu’à partir. Que je dois voir avec booking sinon.

Remontée à bloc j’appelle booking, ligne surchargée et je finis par parler à quelqu’un. Après moults échanges, envoi de photos. Je demande qu’ils me trouvent une autre solution. Et elle me propose le double du prix dans un autre hôtel plus loin prétextant que j’ai un chien ! Bref je ne suis encore pas tombée sur une flèche… Pendant ce temps la nana de l’hôtel passe l’aspirateur partout… M’en fous j’ai les photos !

Ça avait pas l’air si mal vu de dehors

Hum la bonne poussière

L’état des rideaux

Le lit pas fait et laissé tel quel par le précédent client

Ce lit là m’inspire encore moins confiance

Ça c’est du propre aussi. #pubgratuite

Au final, aucune aide de la part de booking qui me renvoie vers un logement à un prix identique en « dortoir mixte ». Ah bah oui tiens, grosse teuf avec le chien et 5 autres personnes dans une piaule, c’est exactement ça que je cherchais ! Je me vois déjà dormir dans le camion avec les -7 degrés… et surtout je vois mon saumon qui me passe sous le nez 😤 !

Au final j’ai réservé chez Rubel et Thao pour une nuit. Je les ai appelés immédiatement afin d’indiquer que je venais de réserver et que je serais là d’ici 15 minutes. Ok pas de problème. Ouf… Arrivée sur place, j’ai eu droit à la visite de l’appartement et ils m’ont directement offert un thé (que j’ai vu par politesse car je suis plutôt nesquik 🤫) et nous avons échangé sur le voyage et ce aussi avec leur autre guest, un estonien.

Un très chouette moment qui ne me fait absolument pas regretter d’avoir filé de l’autre lieu que je ne sentais pas du tout ! Après cela j’ai été promené N’Lou qui s’est éclaté dans la neige et qui avait grand besoin de se défouler après cette longue journée de route ! A nous les glissades sur la route gelées et la course effrénée dans la neige ! Ça fait du bien !

« Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? »

https://piedsetpatteslies.fr/wp-content/uploads/2019/10/img_8643.movhttps://piedsetpatteslies.fr/wp-content/uploads/2019/10/img_8644.mov

Ruben a ensuite discuté avec moi pendant toute la préparation de mon repas. Il est originaire du Bengladesh tandis que Thao est vietnamienne. C’était très intéressant comme échange et j’ai été ravi de pouvoir les rencontrer. Tout comme l’estonien dont le nom m’échappe (j’ai cru comprendre Marko) qui lui retapait des bateaux et voyageait pas mal en Scandinavie pour l’occasion. On a notamment parlé des jolies randos possibles en Norvège !

Et puis après m’être régalée… une bonne douche et il ne me faudra pas grand chose avant de m’écrouler ce soir… Demain, on sera en Airbnb et j’espère que tout ira bien comme ce soir sur ce second essai !

Si simple… mais pourtant une tuerie !

Sur ce, hyvää yötä.

PS 1 : avec tout ça je n’ai même pas trop profité de voir des personnes déguisées pour Halloween 🎃 👻 !

PS 2 : J’ai aussi dit à booking qu’on devait être sur un hôtel de passe au vu de l’état ! 🤭

PS 3 : N’Lou a aussi signé sa vengeance d’une grosse commission devant l’entrée ! 💩

PS 4 : La nana super crédible avec sa polaire quechua remplie de poils de chien quand elle se plaint de la propreté de la chambre ! 🙄

3 réflexions sur « [2019-10-31] D’Helsinki à Oulu »

  1. Colin Mireille

    Que de mésaventures, mais aussi de belles rencontres….. les souvenirs ne manqueront pas. Bonne et douce nuit.

  2. jpierregodet

    Quelle journée…… reposez vous bien et plein de bisous à vous deux . A force de manger du saumon , des écailles vont pousser dans ton dos Mounette 😂😂😂 bizzzzz a demain

  3. Briand

    Eh oui que de mésaventures, mais on ne se laisse pas faire nous dormons dans des draps propres , bisous de mamie

Laisser un commentaire...