[2019-10-24] Le (presque) Gaustatoppen et la route

Waou, déjà je félicite notre très grosse nuit de sommeil : j’ai recalculé plusieurs fois mais 21:30 -> 08:30 ça fait bien 11 heures !!

Ce n’est donc pas la « gueule enfarinée » mais plutôt les yeux bien en face des trous que nous nous réveillons sur un le superbe panorama que nous offre l’aire où nous nous sommes arrêtés pour dormir hier soir en nocturne…

Nous profitons donc d’une balade et de prendre quelques photos après un petit déjeuner dans le ventre ! Les montagnes ainsi qu’un lac nous encerclent…

Vue drone : ça se sent qu’il fait frisquet ?

Vue drone : la surprise était réelle au réveil

Mamie me demande de tirer la langue sans cesse, je m’exécute !

Bien dans sa fourrure, celui-ci se fiche de l’air frais

Tu vas me le faire tous les matins le coup du seau de Nesquik ?

J’en oublie même que je passerai bien aux toilettes. Hier soir au vu des températures, c’était impensable de glisser un orteil (qui s’était déjà tant bien que mal réchauffé) à l’extérieur du camion. On réalise donc des prouesses avec le deal de « pas de pipi la nuit ». On a tapé dans la patte ! Ah bah ça tombe bien car de toute manière les toilettes sont cadenassées (ça explique bien des détails environnants…)! Et voilà les boulets : je n’avais même pas vérifié hier. Pas grave on en trouvera d’autres sur la route !

Nous nous dirigeons donc vers le Gaustatoppen et il nous reste un peu plus de deux heures de route. On y arrivera alors sur l’heure de midi. Je fais un tour à l’office de tourisme bien qu’il ne m’ait pas fallu bien longtemps pour constater que vu le temps (brouillard et pluie), la rando ne serait (encore) pas pour aujourd’hui ! On est maudits… Bon oui, on est en plein dans l’automne ok ok ça va, j’ai compris 🙄 !

Le musée de l’industrie de Rjukan a priori

Gunnar Sønsteby, une grande figure de la résistance norvégienne, originaire de Rjukan

Demain le temps devrait être un peu meilleur mais malheureusement le vent toujours présent et l’on annonce de la neige pour cette nuit. Hum pardon ? Ça veut dire qu’on va passer dans des températures… comment dire… négatives ? Doublement maudits !

Allez on réfléchit ! On attend demain et on se tente la rando par beau temps ? Dans l’intervalle on fait une demande de couchsurfing chez une jeune fille qui accepte les animaux et semble avoir pas mal baroudé (merci à mon joker Chachou et Guigui qui ont été de bon conseil à distance d’ailleurs sur comment bien faire sa demande).

Ah vous voulez savoir ? Bon je vais tenter de retranscrire ! Mais avant (pour Mamie) c’est quoi le couchsurfing ? C’est une communauté de particuliers qui a l’esprit convivial et est prêt à mettre à dispo son canapé, un lit et qui prône l’accueil et l’échange à travers le monde. Les voyageurs utilisent beaucoup ce système !

Allez, ce que j’ai retenu :

    Un message personnalisé doit être envoyé à l’hôte qui reçoit potentiellement plusieurs demandes (surtout si on est dans une grande ville)
    Expliquer à l’hôte quel est notre projet et pourquoi on séjournerait chez lui
    Accessoirement évoquer le chien ! Mais l’avantage c’est qu’il y a un filtre sur l’acceptation ou non des animaux domestiques !
    S’assurer de la description des hôtes… Le must des copains avait été de croiser un similo-nudiste qui aimait vivre nu chez lui, visiteurs ou pas !

En échange, libre à chacune de faire selon ses envies ou ses moyens : cuisiner, offrir un resto, apporter un petit cadeau ! Dans mon cas, avec un budget limité (le tout étant de ne pas y mettre le prix d’un hôtel…) j’ai proposé de faire des crêpes !

Donc ma demande est envoyée et je verrai ce qu’il en est ! En attendant on va aller voir ce qu’est ce fameux sentier de rando du Gaustatoppen. La route monte très à pic sur plusieurs kilomètres et l’on arrive à un premier parking. J’aperçois un local (un vrai mec hein pas un bâtiment) au loin à qui je demande ce qu’il en est de l’ascension. Il me dit que aujourd’hui ça ne vaut vraiment pas la peine, que la neige est trop présente et même demain, le risque est que les signes de marquage demeurent cachés sous la neige…

Allez c’est parti, on va voir ce qu’il en est au sommet

Ça grimpe sévère leurs montagnes ici !

Ceci est un van caméléon : il est dégueu, oui

Le Gaustatoppen doit être par là dans le brouillard

Même pas eu le temps de chausser les chaussons, on est juste sur une pause pipi/photo

Voilà le départ de la rando, peu motivant hein ☹️

Un peu dépités, on redescend dans la vallée après que Loulou se soit dégourdi les pattes, le pauvre ce n’est pas la journée idéale pour lui. Il pleut, il fait froid et on fait de la route ! On était mieux à gambader sur les sommets hier ! Il est 15 heures. J’ai envie de crêpes ! On a pas mangé depuis le petit-déjeuner… je n’ai pas de réponse pour ce soir, en même temps je demande en dernière minute et les gens ne sont pas au taquet forcément !

Je vais faire 2-3 courses… allez on lance un pari sur le prix du panier repas : combien selon vous pour ces ingrédients ?

Allez faites vos jeux (le chien ne compte pas)

Et finalement, je me dis en courses, que l’on ferait mieux d’avancer et j’envoie une annulation à Anne car nous allons quitter Rjukan (ça fait très asiatique comme nom, non ?) et que peut-être nous reviendrons pour le Norseman (la pression Damien 🤣 ?). Elle me répond du tac-ô-tac en me disant qu’elle nous accueillerait avec plaisir.

Après quelques échanges, nous n’étions qu’à dix minutes de la ville, posés pour manger un sandwich de pâté de foie (nos réserves de bouffe française), je demande à quelle heure nous pourrions venir. J’étais tiraillée par l’idée de filer ou de rester mais à condition de pouvoir être accueillis tôt… car sous la pluie on est vite limités nous…

Après échange avec son copain, ils sont invités à manger chez des amis français à eux et l’on pourrait soit les accompagner (si ok pour ces amis soit se balader en attendant qu’ils finissent le dîner). Ne voulant pas déranger j’ai préféré décliner et nous permettre ainsi d’avancer sur la route !

On a donc repris notre itinéraire en navigant à vue vers Oslo. Sans trop savoir les next steps ! On avisera demain. En attendant on se dirige vers Kongsberg où juste après j’ai repéré une aire avec toilettes (non cadenassées cette fois… on nous la fait une fois celle-là, pas deux hein) et l’on y passera la nuit ! Avec notre panier repas crêpe party 🥳 !

En attendant, nous on va se poser, Loulou va être couvert de câlins à défaut de belle balade, on va aussi cuisiner, regarder la saison 2 de Plan Cœur sur Netflix et dévorer des crêpes bretonnes bien au sec dans le camion pendant que la pluie mitraille dehors ! Soirée cocooning quoi !

Tout va bien pour nous !

Notre aire park4night pour ce soir !

Il pleut donc séance de séchage intensif avant l’accès à la couchette !

« Ouais j’ai pas le choix, en plus je suis porté de l’avant à l’arrière comme un vulgaire sac de patates »

On est pas bien là ? Yeah !

Buenas noches chers lecteurs, on a une pâte sans grumeaux à réaliser ! À vous les studios !

Update :

Presque sans grumeaux… On va continuer de mélanger hein !

Si ça se trouve on mange de l’élan… 😨

En tout cas c’était délicieux !

7 réflexions sur « [2019-10-24] Le (presque) Gaustatoppen et la route »

  1. Charlène

    Dormir, aller aux toilettes, manger, se loger, aller aux toilettes, manger, se coucher plus tôt que les poules, aller aux toilettes, etc… que de bons souvenirs 😜
    J’espère que la météo va s’améliorer
    Gros bisous
    Tes jokers 😚

  2. Quentin

    Je parie sur 320 NOK sans le chien. Bon courage pour supporter le temps un peu maussade !

  3. jpierregodet

    Et bien que d’aventures encore pour cette journée !!! Bonne nuit à vous deux et à très vite . Bisous ma Mounette ❤️😍😍😘

  4. Colin Mireille

    Que d’aventures ! Et ce n’est pas fini.
    Douce nuit pour toi et N’lou. Le plan : bien se ressourcer pour la journée de demain .
    Bisous toi et caresses N’lou

Laisser un commentaire...