[2019-10-23] Preikestolen et le retour vers l’est norvégien

Cette nuit, nous avions prévu le potentiel froid et j’étais plutôt bien équipée… Attention, j’annonce c’est Sexy Lady… Des sous-chaussettes, des chaussettes, un legging, un t-shirt et la polaire à proximité en cas de besoin.

J’ai également développé une nouvelle technique : dormir avec mes vêtements dans les bras comme cela ils ne sont pas froids le lendemain matin ! Et oui, parce que s’habiller avec des vêtements gelés, ce n’est pas ce que j’ai connu de mieux !

La nuit s’est passée nickel et l’on n’a même pas entendu le camion frigo partir en pleine nuit (il n’était plus là à notre réveil) ni les voitures qui passaient sur la nationale à côté… C’est pour dire combien nous étions fatigués !

En plus, au bout de 8 nuits dans le camion c’est bon on a pris notre routine et l’on a trouvé comment bien dormir tous les deux à l’arrière à peu près sans se gêner ! Je passe sur le chien qui s’étire en pleine nuit et finit par me couper la respiration car il s’est couché sur mon dos ! Sinon (en temps normal) c’est peut-être le froid qui veut ça mais Loulou dort lové contre moi et au moins ça me tient chaud !

Nous avons donc émergé vers 8h45 pour prendre un petit déjeuner tranquille, aujourd’hui on se pose, on a le temps ! On décollera tranquillement pour notre rando aux alentours de 10 heures. C’était royal de dormir juste à côté et nous avons pu découvrir avec surprise que la pluie initialement prévue aujourd’hui n’était plus au programme. Alléluia, mes souhaits se sont exaucés ! Hum je veux bien gagner au loto aussi si y’a moyen 🙂

Bon tu l’as pas encore fini ton seau de Nesquik ?

Le temps se lève ! Fantastique !

Solution pour trouver de l’eau à creuser !

Le temps est couvert mais ce sera très bien ainsi ! On ne va pas se plaindre. On se gare donc au grand parking (celui qui fait très mal… à 250 NOK soit environ 25€ selon le change actuel) et l’on décolle pour la rando équipés comme il faut… Pour moi, c’est la même tenue que cette nuit avec en prime le pantalon de ski, le sous-pull de ski et la veste coupe vent ! Avec ça, je ne devrai pas avoir froid.

Petit aperçu de ce qui nous attend

Tenue de combat appliquée ! Go go go

On commence donc notre ascension tranquillement jusqu’à croiser deux touristes néerlandais qui me demandent en anglais :

👥 : « Oh you are alone »…

Je n’ai rien d’autres trouvé de mieux à dire que :

👩🏻 : « My boyfriend is already up there »

👥 « We didn’t see him »

👩🏻 : « Surely not, cause he’s really fast ! ».

Voilà voilà voilà donc on ne s’est pas attardés. On les a planté là en continuant notre marche à notre rythme. Enfin, un rythme assez soutenu 😪 ! Ils étaient un peu chelous !

Le chemin est assez praticable bien que ça grimpe sévère et qu’il faut faire de belles enjambées pour monter les grosses pierres en escaliers ! Et c’est aussi très bien balisé, il nous a suffit de suivre les « T » rouges tout le long du parcours. Tous les 50 mètres aussi on retrouvait un écriteau qui se voulait plutôt encourageant !Sous la pluie ça aurait été différent car sûrement très glissant.

Ça grimpe mais le chemin est bien aménagé

Le soleil fait tranquillement une percée !

Le Lysefjord en fond

Traversée marécageuse : couleurs splendides

Pause boisson. Pratique pour Loulou !

On avance, on aperçoit même le chemin du marécage en fond

Très fier le chien… et toujours bien devant !

A la croisée des chemins

Pieds et pattes liés… Je sais je n’ai pas les mêmes chaussures

Les couleurs d’automne ont vraiment tout leur charme

Même pas en rêve tu montes dans la voiture comme ça !

Les cadenas des amoureux poussent partout à présent

Arrivés au sommet en 1h16 contre 2h annoncées, N’Lou a le droit à plein de caresses car il a été très courageux d’être monté jusqu’ici. Euh et moi alors personne ne me félicite ?

On profite pleinement de la vue et on fait un deal avec un touriste solo espagnol pour prendre des photos aux différents points de vue. Il a un réflex, pour moi c’est un gage de photographe correct. Je me dis qu’il devrait savoir cadrer ! Car ça c’est toujours le problème quand on tend notre appareil photo à quelqu’un : soit on a pas les pieds, soit on a pas la tête, soit la photo est floue, ou le pire, on se retrouve avec un gros plan de soi-même et on nous zappe le paysage à l’arrière… C’est dommage quand même !

Le Lysefjord en contrebas

Le fameux Preikestolen se dresse enfin devant nous

On y monte à notre tour. « Pas bouger N’Lou »

La vue de plus haut est magique !

Ah enfin décidé à sourire ?

Et non on a pas le vertige nous !

Tu vois en bas Loulou ? On va se baigner ?

Il surplombe à 604 mètres au dessus du niveau de la mer

Un petite dernière avant de redescendre !

Et après s’être vivifiés de cette vue sur le fjord et de l’air frais du sommet, nous redescendrons tranquillement (en mode trailers aguerris) en un peu moins de 1h05 contre 2h données là aussi ! On devient bons, on a le rythme dans la peau.

Il avait une tête marrante lui !

Ai-je bien lu ? Des sherpas !

We did it ! Aller-retour 💪🏻

A l’arrivée, je me rends compte que j’ai vraiment les crocs et Loulou aussi à priori puisqu’il se jette sur ses croquettes à présent laissées à volonté dans le van ! Pour ma part, ce midi c’est saumon (j’en ai toujours ni trouvé ni mangé… Et je préférerais éviter de le cuire moi-même sur un réchaud…) ou pizza !

Du coup on a trouvé une pizzeria à proximité et l’on a commandé une pizza car a priori en Norvège il est interdit de faire rentrer les chiens dans les restaurants… hum ça reste à vérifier ! On mangera donc la pizza (Loulou les bords et moi le centre) dans le camion sur le parking avant de reprendre la route.

Eh dis tu vas partager hein ?

Boire au robinet : Check ✅

Et aujourd’hui changement de programme ! En effet, pour les jours à venir, j’avais notamment prévu une grosse randonnée de 11 heures aller-retour (28kms) mais au vu du temps et du détour en terme de kms que cela impliquait pour y monter (Trolltunga ; c’est-à-dire la langue du troll), on va tirer un trait sur celle-ci… Ce sera une autre des raisons qui me pousseront à revenir en période estivale !

Du coup, on fait quoi ? En pensant à la suite du séjour, soudainement inspirée ce matin pendant la rando, je checke le GPS c’est vers le Gaustatoppen que se poursuivra notre chemin. Il s’agit d’une montagne de 1883 mètres. Quand il fait beau, depuis son sommet, on pourrait apercevoir 1/6ème du territoire norvégien ! A noter aussi (c’est de là que l’idée m’a traversée l’esprit), c’est aussi le lieu d’arrivée de « l’Ironman » norvégien appelé le Norseman.

Pour s’y rendre, on a 5h50 de route, alors on va y aller tranquillement cet après-midi et demain matin pour tenter d’y faire une randonnée jusqu’au sommet. En espérant qu’encore une fois les conditions climatiques le permettent. Dans tous les cas, c’était une bonne alternative sur notre chemin pour retourner en direction d’Oslo !

Next step : direction le Gaustatoppen

Sur la route on monte dans les hauteurs

Et nous profitons de très jolies vues !

Durant notre première heure de trajet en voiture, nous passons à travers beaucoup de plateaux escarpés… c’est ici le pays des moutons ! Loulou est fou : il ne sait pas où donner de la tête, il y a des troupeaux partout autour de nous ! Et à nouveau, nous devrons prendre un ferry, cette fois entre Hjelmeland et Nesvik. Encore rapide et efficace, il y en a un toutes les quinze minutes et ça nous coûtera 84 NOK pour la voiture soir environ 8€ !

C’est parti pour le ferry entre Hjelmeland et Nesvik

Mais où est N’Lou ?

Position mangouste… à la vue de moutons

Nous poursuivons notre épopée en longeant pas mal de fjords et en prenant près d’une trentaine de tunnels. On devient experts… Certains sont vraiment brouillons, juste taillés grossièrement dans la roche et sans lumière alors que d’autres sont bien plus sophistiqués (voila c’était l’instant BTP). Nous profitons également de jolies cascades qui descendent des montagnes qui se dressent autour de nous.

Probablement des élevages de saumons pas sauvages

Une des cascades croisée sur notre route

J’ai du prendre sur moi pour aller aux toilettes avec ma phobie des papillons

La nuit tombant, je repère un spot sur Park4night (avec WC, critère actuellement non négociable… après tout c’est pratique et quand c’est possible je ne vais pas cracher dessus) dans la ville de Røldal près d’une église. Allez feu, ce sera très bien pour ce soir ! Mais pas de chance, en arrivant c’est annoté « no camping » avec un camping-car barré. Évidemment, le camping du village est 200 mètres plus loin !

Je vise donc une autre aire, 28 kms plus loin. Avant cela, un tour à la station service car le carburant est à prix correct alors je vais remettre un peu de gasoil ! En payant je demande si elle sait où je peux prendre une douche et la nana me répond « oui au camping ».

Je vais donc tenter ma chance au SEIM CAMPING et la gérante super sympa me dit qu’il n’y a pas de problème. N’ayant pas de monnaie norvégienne, elle accepte de me faire du change contre des euros et que la douche coûte 1€ ou 10 NOK pour 4 minutes. A moi l’eau chaude et le shampoing qui fait du bien après cette randonnée !! Je revis…

Qu’elle était bonne cette douche !

On finira donc la route vers la prochaine aire. Le paysage au réveil demain s’annonce grandiose… j’aperçois dans la nuit (et oui, le jour se couche vers 18h) des formes de montagnes avec leur neige au sommet ! A suivre pour la surprise du décor au réveil !

En attendant, depuis notre aire et notre réseau EDGE, ça annonce une nouvelle nuit de sommeil à ne pas se coucher bien tard. Et il va faire frais cette nuit, je le sens ! 🥶

Allez… bonne nuit hein !

Zzzz…

4 réflexions sur « [2019-10-23] Preikestolen et le retour vers l’est norvégien »

  1. BRIAND Yann

    arrêtes de tirer la langue ,que de prouesses, et merci pour toutes ces belles vues , gros bisous et bonne route mamie

  2. Colin Mireille

    Quel plaisir de te lire. On oublie qu’on a 20mn de file entre chaque attraction du Futuroscope.
    Couvre toi et prends bien soin de toi. Tes photos sont absolument superbes !
    Quels beaux spectacles !
    On te fait tous les deux tout plein d’énooooooormes bisous et une big caresse à N’Lou

  3. Caro

    Magnifique article ! Je regrette presque de ne pas y être allée cet été du coup. Mais ça me donne une bonne idée pour l’année prochaine 😘

Laisser un commentaire...