[2019-10-21] De la Suède à la Norvège via Oslo

Après une très bonne nuit à Fjällbacka, je m’octroie une nouvelle douche car c’est vraiment le grand luxe et ce serait dommage de ne pas en profiter !

Hop on avale un petit-déjeuner et nous reprenons la route pour un premier stop à Tanumshede (qui est aussi le lieu du poste de police du roman « La princesse des glaces » au passage). Là, nous avons pu admirer des gravures rupestres !

Chacun son petit-déjeuner, c’est la règle !

Tour dans Fjällbacka avant de filer

A priori on a pas les mêmes règles pour les chemins handicapés

Loulou fait son fier devant les gravures rupestres

Et c’est à Tanumshede que nous sommes pour observer cela

Du détail pour les plus curieux

Ensuite, nous ferons un petit stop à Strömstad dans le but d’observer le fjord. Je voulais faire voler le drone mais je n’ai pas trouvé de coin suffisamment satisfaisant qui méritait de le sortir !

Le fjord vu depuis Strömstad

Après cela, plus de stop avant Oslo ! D’un seul coup, sans indice préalable, nous avons passé la frontière entre la Suède et la Norvège au beau milieu d’un pont ! On nous annonce alors des routes payantes… Je me suis pré-inscrite en ligne avant le départ sur un site en rentrant ma plaque d’immatriculation, mais il va malgré tout me falloir creuser ce process…

Nous voilà donc élancés à « vive allure » sur l’autoroute norvégienne, et lancés à 110 km/h… quand une pancarte clignotante annonce « high risk of moose ». En d’autres termes : « haut risque de voir traverser un méga élan »… Ce n’est qu’à moitié rassurant !

Finalement, pas de soucis ! Arrivés dans la capitale, nous avons garé la voiture au parking de la gare centrale avant d’aller récupérer quelques infos au visitor centre. Grand moment… car il fallait prendre un ticket et chaque changement de personne au comptoir était ponctué d’un « dring » ! Autant dire que le coup de la sonnette a beaucoup plu à N’Lou ! 😬

Y’en a un qui prend ses aises !

Élan… c’est tous les jours la même pancarte !

Pour nous Oslo n’aura plus de secrets !

Nous commencerons donc par aller faire un tour du côté de l’opéra, qui comme son grand frère à Sydney, devient lui aussi l’emblème de la ville. Nous monterons au sommet et tournerons autour pour en admirer toutes les facettes !

Balade autour de l’opéra

Et sous un autre angle

« Tiens ils me disent quelque chose ces deux là »

La vue depuis le sommet de l’opéra

« Faites quelque chose svp je n’en peux plus »

Et la vue sur le fjord avec ses quelques îles

Outils à dispo pour les cyclistes bricoleurs

Suite à cela nous repartirons en direction du métro pour nous rendre dans le quartier de Holmenkollen afin d’y voir notamment « Holmenkollbakken » ou le tremplin de saut à ski haut de 134 mètres sur lequel nous grimperons jusqu’à la zone autorisée.

Pour l’histoire : Accueillant sa première épreuve de saut à ski en 1892, il s’agit d’un des plus vieux tremplins du monde et a connu dix-neuf rénovations depuis dont la dernière date de 2009. Le stade peut accueillir près de 30 000 spectateurs. Il a été le théâtre des JO d’hiver de 1952. Enfin, le record actuel sur le tremplin est de 141 mètres détenu par l’Autrichien Andreas Kofler le 5 mars 2011.

Nous voilà parés pour prendre le métro… hum eastbound ou westbound ?

« On roule pas assez avec le camion ? »

Arrivés dans le quartier de Holmenkollen

Le trône de fer version skis

Le tremplin de saut à ski : 134m de haut !

Estampillé pour les JO de 1952

Avec vue sur l’archipel d’Oslo

Amateurs de vertige… il faut redescendre à présent !

Après cela, c’est de nouveau vers le centre que nous nous rendrons pour visiter le Frognerparken où se trouve une zone de sculptures comprennant 212 statues en bronze et en granit, toutes conçues par Gustav Vigeland. Le parc est du coup couramment appelé le parc Vigeland. Et ces statues… hum pas n’importe lesquelles ! Des personnages nues et dans d’étranges postures. Le clou du spectacle est la « tour » de 14 mètres représentant 121 corps enlacés.

Nous voilà dans le Frognerparken

Au cœur des 212 statues qui sont érigées dans le parc

Vue d’ensemble sur le « parc Vigeland »

Monolithe de 14m de haut et 121 visages

N’Lou se fond dans ce décor automnal

Le « bébé fâché » : un des emblèmes du coin

Dans le tram : « on descend où déjà ? »

Puis nous finirons ainsi notre visite d’Oslo en sachant que de la route nous attend encore derrière et que le parking en plein centre ne doit pas être donné ! D’ailleurs le parking quand nous voulons payer ne reconnaît pas la plaque. Le gardien dit que l’on a 48h pour payer sur internet… à voir si notre plaque apparaît demain sur le site, sinon il faudra considérer que c’est cadeau, fingers crossed alors ! Là-dessus, un subway sera salvateur pour calmer la faim de l’heure du goûter qui s’éveille !

Allez zou, direction le Lysefjord où une randonnée nous attend demain. Il nous faut presque 7h de route pour nous y rendre et je savais bien qu’on couperait la route. On va quand même rouler au max aujourd’hui pour profiter demain avec la lumière du jour !

Sur la route, on s’arrête à Heddal où se trouve la « Stavkirke », soit la plus vieille et grande église en bois de Norvège encore debout. Nous y ferons un stop afin de ne pas louper cet édifice avant de continuer notre route…

« Si y’a des élans, tu piles et ça me réveillera comme hier »

« Les vaches pas la peine y’en a assez en Mayenne »

La vieille égalise en bois de Heddal

Localement, plus communément appelée « Stavkirke »

Le jour tombe vite car à 17:50, les lumières faiblissent déjà et l’on se retrouve vite dans le noir. Malgré cela et tenus en haleine par notre polar (ça y est on l’a fini), on a pu rouler jusque 19:30 ! Bon on faisait pas les malins dans les montagnes norvégiennes avec zéro visibilité liée au brouillard, les routes en lacets (genre le col de l’Izoard norvégien), les pancartes d’élans sur les prochains kilomètres et les +1 degrés ambiants ! Mais bon… On est toujours là !

On n’y voit rien sur cette route (j’étais à l’arrêt)

Et en plus c’est en épingles !

On dort donc ce soir à Dalen, en face de ce qui semble être une bibliothèque au vu des livres présents… Y’a aucun service, ni toilettes, ni douches : c’est freestyle ! On se mange une salade dans le camion et au dodo direct pour éviter les envies d’aller aux toilettes en nocturne !

« On partage steuplé, je te laisse les graines et la salade »

Allez Zzzz… demain on a encore de la route… encore 3h15 pour attendre notre Kjeragbolten ! En espérant que la météo soit clémente sinon… c’est mort 😵 !

Bonne nuit…

4 réflexions sur « [2019-10-21] De la Suède à la Norvège via Oslo »

  1. Colin Mireille

    Bonne nuit Marine. Fait un bon gros dodo pour continuer en forme vos nouvelles aventures demain. 😘😴

  2. jpierregodet

    Nous voyageons avec toi la Mounette, quel plaisir de te lire tous les soirs , nous te faisons plein de gros bisous et une caresse à Loulou de notre part ❤️😍😘👍 bisous

  3. Briand

    Tu me fais peur ‘mais comme tu dis c’est bon pour cette fois’ mais ne joues pas trop avec le brouillard et les mauvaises routes bonne journée et merci pour les nouvelles bisous

  4. BRIAND Yann

    Superbes photos, et des commentaires sublimes, avec de l’humour, un des gênes de la Famille ??? Bisous.

Laisser un commentaire...