[2019-10-20] La côte suédoise : le Bohuslän

Cette nuit, la pluie a été encore plus forte que d’habitude… Tellement forte que je me disais qu’elle allait finir par percer la tôle et qu’on allait se retrouver noyés dans le van ! Tiens je me souviens d’un rêve : Pépé tu m’offrais un vélo de course Mercier bleu et blanc pour mon anniversaire, il était superbe 😉 !

On a malgré tout fini par s’endormir mais tous les deux nous avons été réveillés à plusieurs reprises au cours de la nuit. Bon, on dormira mieux demain !

Et ce matin, alors que la pluie faisait une trêve, c’est une sorte de stand de cafés qui a ouvert à côté du camion. On était pourtant sur un petit parking en terre qui ne présageait pas du tout cela. Et les deux nanas (sûrement bénévoles) ont joué les pipelettes pendant un petit moment.

Du coup on a fini par se lever et aller se promener car nous étions en réalité juste à côté d’une plage. Quand on est revenus de notre quart d’heure de promenade, les nanas nous ont dit « can’t stay here », donc on a filé directement vers notre randonnée sans même petit-déjeuner. Cette fameuse randonnée que nous n’avions pas pu faire hier soir à cause de la tombée de la nuit. Et on a bien fait !

Balade matinale pour l’éveil des sens…

La plage que nous trouvons à proximité de notre lieu de « camping »

En effet, le chemin s’est révélé sacrément glissant avec son mélange de feuilles et de pierres. Nous avons donc été particulièrement prudents dans la descente, en mode escargot car ce n’est certainement pas le moment de se casser une patte… Enfin, je parle pour moi car l’autre fou d’N’lou gambadait dans tous les sens sans se soucier de ses glissades… (Je ne vous raconte pas l’état de la peluche à l’arrivée pour reprendre la voiture ! 😨)

Les couleurs de l’automne sont bien présentes

Cet écureuil en a fait voir à N’Lou !

L’ambiance est un peu mystique…

Ah les Nimi’s c’est par là à priori !

Au final, nous sommes tout de même arrivés à la fin de la rando pour découvrir des constructions sur la plage faites avec des morceaux de bois venu d’ici et là. Ces fameux « Nimi’s » étaient donc des sortes de cabanes et passerelles construits à même la plage. Plutôt marrant ! Nous y ferons un tour avant de prendre le chemin du retour qui cette fois-ci semble moins dangereux en montée… mais alors qu’est-ce que c’était raide ! C’est après notre bonne heure de marche que nous avons repris la route en direction de Göteborg !

Et soudain le sentier se transforme en passerelle !

Voilà ce que nous sommes venus chercher…

Des assemblages de morceaux de bois montés en forteresses !

Attention aux pattes quand même, car il y a des clous !

Le smiley d’encouragement dans la montée (et N’Lou…)

Göteborg est la seconde plus grande ville de la Suède, détrônée par la capitale Stockholm. Nous avons cependant été un peu déçus. On a privilégié le quartier de Häga, c’était vivant pour un dimanche avec du monde dans les rues… mais sans plus. Le mauvais temps n’aidant sûrement pas non plus.

Après avoir déambulé dans les ries en quête d’un resto où manger un morceau de saumon… (en vain… dommage pour le plus grand port du pays et même de la Scandinavie), nous sommes montés sur les hauteurs de la ville pour une vue d’ensemble. On y a d’ailleurs aperçu le parc d’attractions en pleine ville à la façon de Tivoli dans Copenhague !

C’est pire que l’arche de Noé leurs pancartes en Suède !

Nous voilà fraîchement débarqués à Göteborg

Un tour dans le quartier de Haga

Vente de pâtisseries dans la rue

Ça m’a coupé le souffle. On les voit pas toutes, y’en avait plus de 200 !

Vue d’ensemble sur la ville de Göteborg (1/2)

Et le fameux « fortin à la couronne » !

Vue d’ensemble sur la ville de Göteborg (2/2)

En quittant Göteborg, c’est marrant de reconnaître à travers la littérature suédoise (comme les Millenium, les Camilla Läckberg…) beaucoup de noms de villes qui soudainement me parlent : Tanumshede, Karlstad, Fjällbacka…

Ah et j’y repense ! J’ai pris des routes à péage sur Göteborg pour entrer dans la ville, il y a comme une sortie de taxe / péage… Je ne sais pas comment je vais régler cela. Ma plaque a été photographiée… On recevra peut-être cela au Brésil ou alors on sera en litige avec l’administration suédoise sans le savoir et … qui sait… peut être privés de droit de séjour dans tous les IKEA de France 😱😱😱 !

Des ponts et encore des ponts !

Oh que vois-je… un IKEA suédois ! Il me faut en visiter un…

Nous voilà donc partis pour rejoindre Smögen, un des villages de pêcheurs de cette côte suédoise appelée le Bohuslän. Nous espérons nous en mettre plein les yeux avec des architecture un peu plus typiques, et nous serons servis par cette multitude de petites cabanes de pêcheurs (essentiellement rouges et blanches) que nous découvrirons le long d’une promenade de bois au bord de l’eau (tout au bout de Smögenbryggan).

Saurez-vous retrouver N’Lou ?

Les cabanons de pêcheurs aux couleurs locales

Malgré la grosse averse : todo va bene !

Après l’averse, les éclaircies… Que c’est beau !

« Vas y recule encore un peu ça me fera des vacances »

En quittant Smögen, arrêt photo sur la route !

Depuis les hauteurs et avec les lumières du soir

Le village et le fjord au soleil couchant

A Kungshamn cette fois, tout aussi mignon

Puis le soleil ne va pas tarder à se coucher… Il est déjà 17h00 et nous avons moins d’une heure devant nous. J’ai vraiment envie et besoin d’une douche (la rando m’en a fait baver ce matin…) alors c’est décidé ce soir on dormira au camping de Fjällbacka.

Entre temps… On a évité le drame avec un immense élan qui a traversé juste devant nousW en arrivant à 80km/h je me demandais ce que fichait ce cheval sur le bas côté ! Ah mais non…. c’est un élan ! J’ai ralentis et il a traversé un peu pataud en courant pour passer de l’autre côté de la route ! Il faisait un bon deux mètres ! Je ne pensais vraiment pas en voir. Je considère ça comme une chance en soit !

Ce que j’ai pu avoir de mon élan en photo…

Nous voilà arrivés au camping. Enfin ! A moi la doucheeeeeee… Ah bah non en fait… il est fermé jusqu’en avril 2020. C’est bien notre veine ! Je checke rapidement sur Airbnb… c’est tendu de débarquer chez des gens à 18h avec un chien sans demande préalable…

Bon bah pour le camping… c’est mort !

Finalement, je regarde sur booking et il reste une chambre dispo. Chien accepté. 32€ la nuit avec cuisine et sanitaire partagés… Qu’est-ce qui cloche ?

J’appelle l’hôtel en direct j’annonce la présence du chien. Le mec me dit de réserver sur booking et dans la foulée je reçois un texto de bienvenue m’annonçant que la clé est sur ma porte et que je peux m’installer ! Parfait ! Ça ressemble a un Airbnb géant, chacun fait sa life…

Finalement, on sera bien dans notre mansarde !

La vue depuis la terrasse est chouette en plus !

Assez patriotes même dans les travaux les suédois !

18h00 : N’Lou, à table !! J’ai les crocs ! On se prépare des pâtes aux champignons et on finit les restes de concombre. Parfait, une fois revigorés nous finirons la journée par une balade et … le graal : une très bonne douche ! Ce plaisir est simple au quotidien mais en vanlife, il est décuplé !!

Notre coin cuisine pour la soirée !

Champignons venus de France avec nous !

Quand je dis qu’il ne me lâche pas d’une semelle !

Et autant dire que ce soir on ne va pas traîner pour le dodo. J’en connais déjà un qui ronfle à mes pieds dans le salon ! Et moi je pique déjà du nez à finir ces quelques mots ! Demain on a encore de la route et le réveil est mis pour 07h… si on arrive à s’extirper du lit si tôt 😅 !

C’est définitivement l’heure du dodo pour nous…

Buenas noches !!!

4 réflexions sur « [2019-10-20] La côte suédoise : le Bohuslän »

  1. jpierregodet

    Comme d’hab super ce petit résumé, dormez bien et bonne route pour la suite ❤️❤️😍 bisous la Mounette

  2. BRIAND Yann

    Belle écriture, superbes photos, what else !!!! BISOUS, tiens, pas chien, caresse à N’lou.

  3. leclercq

    Coucou poulette super ton aventure fais attention a toi bisous Chantal

Laisser un commentaire...