[2018-09-11] Entre Dubrovnik et Split

11 septembre… une date qui inspire le respect et un instant de silence que nous avons observé avec Loulou.

Ce matin, c’est le réveil qui nous a tout deux sortis de nos rêves à 8 heures. Finissage de bagages et là c’est un grand moment… Dur dur ce sac devenu bien lourd. Le petit sac à dos bien plein et un Loulou fougueux a maîtriser… Ah et j’ai omis de parler des marches…

Je sais pas comment je ferai dans l’aventure Pékin Express… oui oui je compte bien au moins candidater !

Puis c’est sans compter sur Loulou qui décide de déposer des petits colis sur le trottoir en cours de chemin vers la voiture… Merci du cadeau ! Sinon, ouf… La voiture est toujours là c’était vraiment le bon plan, merci encore à Ivica notre hôte pour cela !

Alors c’est parti pour la première étape : monter sur le mont Srd (ne me demandez pas comment cela se prononce) ! Ça nous prendra une quinzaine de minutes en voiture et nous fera économiser le prix du téléphérique ! La route est en voie unique alors il faut souvent s’arrêter dans les bas côtés mais pilote que je suis pas de problème !

Et la vue de la haut est splendide !

Vue d’ensemble avec un morceau de l’île Lokrum

Juste splendide, on ne se lasse pas de cette ville

On a demandé à une dame une photo de nous… mais y’a pas la ville

Et finalement vers 09h30 nous reprenons la route en direction de Split où nous arriverons presque 4h plus tard… entre-temps nous aurons fait un petit arrêt à Klis pour voir la forteresse… Encore une étape de Games of Throne, finalement sans tellement le vouloir on aura fait le fan tour !

La forteresse de Klis ou encore la cité de Meereen

Sur place, nous tentons de nous rendre directement au ferry pour voir si possibilité de s’y garer mais non pas avant 17h. On laisse donc la voiture sur un parking non loin, on va se manger une similo-crêpe jambon/fromage sur le bord de mer et finalement crevant de chaud, hop hop direction notre plage de chiens ! On a encore au moins 1h30 pour en profiter ! Et c’est ce que nous fîmes ! Encore une fois on a bien accepté cette baignade par ce temps !

La Riva de Split

Maisons construites sur des roches

Fin de glace pour se rafraîchir !

Et finalement il est temps de replier bagages, de se remettre propres et en route pour faire un plein d’essence (autant refaire le niveau vu que c’est moins cher ici) et acheter quelques provisions pour la soirée !

Billet de ferry ensuite récupéré, chien réglé (38 kunas soit ~5,2€ vs un ferry à près de 200€ la traversée avec voiture et cabine privative, c’est peu cher…), nous pourrons enfin mettre le véhicule dans la file et aller faire un dernier tour pipi/popo… Et à 18h, la file commence à avancer Bien que nous ne monterons dans le ferry que vers 19h45… je ne sais pas encore comment loulou va tenir aussi longtemps, sachant que nous débarquons demain vers 07h.

Loulou veille sur nos billets !

Nous prendrons le navire Marko Polo !

Pieds et pattes liés

Paré por le ferry mon Lou ?

Longue attente avant l’embarquement, on se dégourdit les pattes

Les lumières passent sous tous les tons de couleurs

Ça y est la voiture est sur le bateau !

Une fois garés, nous récupérons le pass pour notre cabine et nous nous installons avant d’aller observer le départ depuis le pont supérieur… Et ensuite c’est parti : place à la traversée !

Ah mais si même le pape prend le ferry…

Dans les dédales, nous avons enfin trouvé notre cabine !

On ne devrait pas être mal là…

Bye bye Split, bye bye Croatie, ce fut un plaisir

Départ imminent ! Les moteurs vrombissent

Ferry Marko Polo

Et à 20h40, après avoir avalé un cachet Mercalm pour éviter le mal de mer… C’est l’endormissement direct. Mais c’est sans compter sur un groupe de petits vieux qui sera énormément bruyant vers 21h45 et à qui il faudra dire un « chuuuut » universel. En T-shirt / culotte dans le couloir je n’espérais qu’une chose : que ma porte de cabine ne se referme pas en me laissant bloquée dehors…

Et là en entendant « comment ça chut ? », je me suis dit que c’est malheureux et que ce n’est pas ainsi que s’améliorera la réputation des Français… J’ai rétorqué que des bébés dormaient et nous ne les avons plus entendus. Dire que nous devons nous justifier alors que nous sommes dans une zone de silence…

Et là c’est enfin vraiment parti pour la nuit !

Laisser un commentaire...