Vendredi 13… Si en France, c’est la journée de la poisse pour certains ou de la chance pour d’autres, en Amérique du Sud, depuis le début du voyage c’est vendredi 13 tous les jours, avec un penchant vers la chance quand même les 3/4 du temps !

Nous reprenons la route ce matin avec un camion tout « neuf » (ou presque)… Les nuages sont de la partie aujourd’hui, pas grave nous sommes sur la route pour une bonne partie de la journée afin de rejoindre Bariloche, la capitale du chocolat et de la bière (de par ses influences d’immigrés suisses et allemands… vous vous doutez bien dans quel ordre).

Au réveil cependant, je sens comme une odeur de chien mouillé, mais la réponse est claire « Non, il ne pue pas mon chien, Damien… ». « Ok, mais alors explique-moi, Marine, pourquoi tout est mouillé ? » ! N’Lou semble avoir été victime d’énurésie… On file donc de bon matin au supermarché trouver un produit pour laver les sièges puis nous filerons ensuite chez le vétérinaire comme convenu la veille pour son allergie.

Pas de produit spécial moquette… mais un bon vieux détergent fera l’affaire… Quand Marine se présente chez le vétérinaire, elle annonce que N’Lou va mieux et informe aussi le médecin que notre chien a fait pipi dans la voiture cette nuit alors que cela ne lui arrive jamais d’habitude… Réponse… « Ah mais c’est le traitement que je lui ai donné qui lui donne envie de boire beaucoup plus que d’ordinaire et aussi beaucoup plus faire pipi ! »… Bon comme le mécano la veille, encore un détail important qui aurait pu nous être utile !! 😠

Nous en profiterons pour lui acheter une nouvelle gamelle d’eau car celle qu’il avait (cadeau du Brésil) a été oubliée par nos soins la veille sur un spot dodo… Lui, il épuise à fond ses cartes cadeaux souvenirs voyage… Bon ok il n’y est pas pour grand chose le pauvre !

Allez il faut rouler… C’est seulement vers 11h que nous prenons finalement la route. Pas de ripio en vue, mais beaucoup de travaux. C’est d’ailleurs au détour d’une de ces portions de travaux, qu’un témoin s’allume : « plaquette de frein usés ». Euh… mais là, je fais demi-tour ou quoi ?! Bon calmons-nous… On est certains tous les deux, de les avoir vu installer les plaquettes neuves car ils nous avaient même proposer de repartir avec les anciennes. Proposition que nous avions déclinée…

C’est sans doute un problème de connection à l’ordinateur de bord. Un câble mal rebranché… Nous allons essayer de nous renseigner et de voir par nous-mêmes avant de retourner voir un garage. Nous avons déjà fait suffisamment de route pour ne pas avoir envie de faire demi-tour pour retourner voir les autres totos ! Nous continuerons donc notre chemin avec ce témoin visuel et sonore qui illuminera notre tableau de bord toutes les 10 minutes…

Manifestation en mode opération escargot : manquait plus que ça !
Le message sympathique relatif aux plaquettes de frein

Un petit stop pour déjeuner dans la ville d’El Bolson. Une ville ou nous avions prévu de nous arrêter mais sans grand intérêt car les potos de @waitandsea sont déjà passés par là et qui plus est, la ville n’est dite comme étant super safe ces derniers temps avec quelques agressions recensées notamment sur les chemins de randonnée. Alors, on passe notre tour… On profitera seulement du stop pour utiliser les toilettes du supermarché et se faire une petite salade sur le pouce bien au sec dans le camion car dehors il pleut comme « vache qui pisse » dans le jargon des bons mayennais.

Ce stop nous permet aussi de prendre la température sur les réseaux sociaux concernant l’épidémie coronavirus qui atteint toute l’Europe et qui commence à apparaître également sur notre continent d’accueil. Nous ne cédons en aucun à la panique, mais regardons ce qui se passe au niveau des frontières… Normalement, vu que nous sommes là depuis plus de 3 mois, aucune mise en quarantaine ne devrait être effectuée mais restons vigilants.

En tout cas, si nous sommes bloqués en Argentine, ça nous irait très bien à tous les trois car le niveau de vie y est préférable qu’au Chili… Par contre l’économie du pays risque d’en prendre encore un coup car déjà le taux de change que nous avions eu récemment était de l’ordre de 1€ = 87 pesos… Ce matin nous étions à 1€ = 97 pesos. Et ça ne va pas aller en s’améliorant, ce qui pour autant nous très favorable.

Repas salade ce midi
Prise de température concernant le virus
Quant à N’Lou ce sont des friandises !

Il nous reste 1h30 de route avant de rejoindre notre point de chute. Un camping où nous retrouverons encore les même copains ! Celui-ci est très calme, accepte N’Lou sans broncher et le gérant est très sympa ! Nous installerons au bout du terrain afin d’avoir un accès direct au lac, qui nous permettra de faire un petit bain au Loulou (la toilette est nécessaire après la fuite de la nuit).

Une fois bien installés, nous irons déposer les « draps » de notre petit… avant de nous rendre dans le centre ville. Nous avons pris la décision de nous mettre dans un camping sécurisé car une nouvelle fois, cette ville très touristique n’est pas très safe. De nombreuses effractions ou vols sont constatés dans ses rues même en plein jour avec diverses techniques comme une place qui se libère soudainement dans la rue pour offrir un tapis rouge aux nouveaux arrivants. Nous avons donc opté pour la sécurité et sommes du coup à 13 kms du centre.

Pour nous y rendre, la meilleure solution déjà tentée par Chrys et Alex sera de choper des cartes de bus mais sans succès, ils n’en ont plus dans les alentours. Tant pis, on est déjà en fin d’après-midi. On va aller se balader en bord de lac et on chopera des viennoiserie pour partager le goûter avec les copains.

La fissure a pris de l’ampleur… c’était peut-être pas une bonne idée le chauffage vs pare-brise froid !
Un peu de douceur dans ce monde de brutes
Les facturas (spécialités locales) :
La balade du fauve et son bain d’eau douce

Avant la nuit et le dîner, nous décidons avec Marine de régler notre souci de plaquettes en solo ! Pour cela nous avons décidé de démonter nos roues avant une par une et regarder si les connecteurs ont bien été branchés. En même temps cela nous permet de voir si nous sommes ok sur le matos et la technique pour changer une roue en cas de besoin ! Et ce dans des conditions idéales… il se met à pleuvoir. Test à grandeur réelle dans le sable qui plus est 😅 !

Pour la première roue (avant gauche), le connecteur est en place, je le déconnecte et reconnecte car nous ne sommes pas à l’abri d’un faux contact… Pour la seconde roue (avant droite) c’est plus simple : pas de connection… On sait pas si c’est logique mais on fera sans. Après tout, les deux plaquettes sont supposées s’user dans des timings plutôt identiques. Nous remontons donc les roues comme ils se doit. On verra demain en roulant si le témoin fait encore des siennes !

« Je serai toi je ferai pas ça ! »
C’est parti, entraînement au changement de roue
On sera rodés si jamais ça nous arrivait
Côté droit, pas de connectivité…
Heureusement que le châssis vient d’être lavé !

Après ça, les douches sont plus que bienvenues et Marine n’a aucune chance de louper le créneau cette fois… car elles sont ouvertes 24/24 ! 😜Puis, encore un énième « dernier » repas avec les @waitandsea (comme on le dit à chaque fois… avant de se retrouver plus loin) : assortiment de pâtes et de légumes cuisinés par mes soins, avant de finir sur une note sucrée de dégustation de chocolats locaux. La soirée se qui ponctuera cette fois-ci d’un jeu de société « le Perudo » qui nou aura bien fait kiffé cette dernière soirée ! Aucune victoire chez nous pour les trois parties… ils sont très forts à la chance et au bluff !

En fin de soirée, nous prendrons encore la température quant aux traversées de frontière par voie terrestre. Des français ont traversé la frontière récemment en bus (voyageant en sac à dos). Ils ont été reçus avec appréhension par les locaux et finalement après avoir traversé la frontière (prise de température et compagnie), des policiers ont rattrapé le bus 1 heure plus loin pour les faire redescendre et checker à nouveau leur santé et leur trajet… Quelle affaire ! On espère qu’avec nos 3 mois sur le continent et la non connaissance de ce virus alors, on ne nous embêtera pas. Pour le moment on est sur des pays de provenance et non sur des nationalités qui sont bloquées… À suivre. Dans tous les cas on fait bien attention à nous, confinés dans notre camion !

Faites très attention à vous aussi et courage chez vous ! Sur ce bonne nuit…

Jeu du Perudo

Ps : Si voulez voir où nous en sommes…

En rouge : nos points dodos passés

En bleu : les lieux de visite

En vert : les vétos pour N’Lou

En orange : les mots de passe wifi qu’on a récupérés 😅

En jaune : les points d’interêt à venir

Notre état d’avancement…

4 Replies to “[2020-03-13] L’argentine des jeux : à qui le tour ?”

  1. N’Lou toi t’as pas de témoin pression de la vessie alors forcément… 😳🙈
    J’avais imaginé le retour de Marine chez les guignols du garage Hankook en mode Teddy Riner 🥋 🤭

  2. Il va falloir mettre une couche à Loulou ?je suis pas certaine que vous n’allez pas comme nous être enquiquiné avec ce coronavirus ?? Faites bien attention gros bisous

  3. Damien va devenir mécano….. si j’ai de bons souvenirs, Marine à pris un cours de démontage de roues avec moi à l’époque du permis de conduire Damien, donc elle en est capable également !!! Alors picco fait encore des siennes . Avez vous vérifié que le fil ne touche pas sur le disque de freins, cela suffirait si il y a un contact à allumer le voyant. Bisous et bon courage ❤️❤️❤️À vous !

  4. J’ai participé !!!!!!!! Et oui mes restes de l’époque permis sont toujours là ! Pas de faux contact mais plus de voyant pour le moment 🤞🏻🤞🏻🤞🏻

Ecrivez-nous des mots doux ici...