Encore un jour se lève sur El Calafate. Ce n’était pas la ville où l’on aurait pensé passer le plus de temps, mais pourtant c’est ici que nous aurons passé le plus de nuits depuis le début de notre roadtrip ! Et oui : 6 nuits en deux sessions et sur 4 spots différents !

On profite du peu de vent sur le spot pour faire notre vaisselle de la veille et amorcer un petit-déjeuner avant de reprendre la route après un stop remplissage d’eau et toilettes à la station du coin ! On les aura bien utilisées celles-ci et heureusement qu’elles étaient là car sinon il n’y a pas réellement de toilettes publiques en ville !

Et nous voilà repartis pour une belle journée de route. Belle car on a du kilomètre à abattre… mais belle aussi car le soleil et donc les températures en hausse vont nous accompagner tout au long du trajet ! On reprend la route que nous avions déjà empruntée en direction de El Chaltén et cette fois nous n’avons pas autant de chance que lors de notre première visite : les nuages masquent tout le sommet du Fitz Roy que nous ne distinguerons pas du tout depuis la route !

Le paysage a changé radicalement : de montagnes à plaines arides
Et un sourire ce serait trop demander les gars ?
Les pompiers locaux ont de belles voitures
Et voici la caserne

Et nous arrivons sur la piste. Une large portion que nous redoutons un peu car elle s’étend sur 92 kms et forcément nous ne sommes pas trop fan de faire subir cela à Picco… mais aussi car des amis ont crevé il y a quelques jours et d’autres ont préféré faire un détour considérable pour éviter ce tronçon ! Ouf, on passe la piste sans grand encombre, seulement en souffrant de la chaleur car plus jamais nous ne ferons de piste les fenêtres ouvertes ! Nous ne sommes plus habitués aux 28 degrés de pleine face qui nous font bien suer tous les trois !

Enfin, la piste s’achève, et nous rejoignons le petit village de Gobernador Gregores qui nous permettra une petite pause station service pour nous rafraîchir un peu en dehors du camion et manger une glace aux fruits… qui fait un bien fou ! Puis on repart sur ces grandes lignes droites au milieu des plaines arides avec en fond sonores notre livre audio… Jusqu’à la panne de batterie de l’enceinte ! Arf…

Quant à la route… entre les trous énormes au milieu desquels il faut slalomer… on se demande presque ce qui était pire : ça ou la piste ? Jusqu’au moment fatidique où l’on a cru avoir crevé en entendant un « pfffffrrrrrr » qui en dit long ! Et merde ! Mais en réalité c’est la radio qui s’était allumée en fond sonore tout doucement et qui avec les parasites nous a fait croire à une fuite d’air ! Plus de peur que de mal !

Voilà notre gros moment de piste…
Après le « pan francés », le « pan mignon » !

Vous y voyez quelque chose dans ces nuages ?
Toujours aussi aride avec de petits arbustes semblant brûlés
Notre petite maison sur roues

Finalement, nous rejoindrons la ville de Perito Moreno vers 20h30 (oui le même nom que le glacier, vous n’êtes pas fous…) et l’on profitera d’un plein du véhicule pour obtenir le code wifi et des douches gratuites… Finement joué !

Nous avons aussi pris le temps d’aller repérer le vétérinaire afin de trouver ses horaires, mais en vain ! Le rideau métallique était fermé et seul le nom apparaissait sur le fronton du bâtiment. C’est le seul véto de la ville et le commentaire que nous trouvons sur son application à son égard n’est pas fameux… pas le choix de toute façon on reviendra demain première heure… même si on ne sait pas ce qu’est la première heure ! On repère aussi l’organisme SENASA qui devrait nous certifier le papier du véto et on espère pouvoir faire tout cela demain (avant leur fermeture à 13h) pour passer la frontière dans la foulée !

Finalement… C’est vers 21h30 que l’on se pose sur une station service près de la gare routière de la ville et que je me lance dans la préparation de pommes de terres sautées ! Oui on a des patates à écumer avant de passer la frontière et à présent que l’on a un four digne de ce nom… C’est grande cuisine party ! Vous en faites pas, on va finir par se lasser de vous compter nos exploits culinaires… ou alors on va transformer le camion en food truck 😅 ! Affaire à suivre !

Pour les collègues … « Tortorello » ? Aldo se serait implanté en Argentine ?
Ce soir c’est patates sautées !
« Damien fait quelque chose, on l’arrête plus, et ça pue la frite dans ma chambre maintenant »
C’était divin !

En attendant au lit, en espérant que la nuit soit plus calme malgré les bus qui se relaient à proximité et le kéké avec son pot percé qui fait des accélérations sur la place devant le camion ! On est maudits pour nos nuits il semblerait…

PS : Bonne fête des grands-mères à nos mamies et mémés depuis le bout du monde !

4 Replies to “[2020-03-01] Direction Perito Moreno (ville)”

  1. Nous on aime bien les reportages culinaires… une bonne journée de route et une bonne douche après tout cela . Gros bisous et bonnes patates sautées 😍😊👍❤️❤️❤️❤️

  2. Ne vous laissez pas abattre, prenez des forces je vous fais confiance ,gros bisous car je pense très fort à vous.❤️

Ecrivez-nous des mots doux ici...