De retour à El Calafate depuis hier soir, ville qui, comme vous l’avez compris nous servira à remettre les compteur à zéro sur plusieurs points et surtout au niveau de Picco qui en bien besoin !

Au réveil ce matin, nous quittons notre spot « nature » pour filer en ville et nous protéger du vent assez fort ce matin. C’est au post plein centre devant chez « Wolly Burger » que nous nous installons pour prendre notre petit-déjeuner avec la wifi… Ce qui me permettra d’échanger avec ma sœur pour caler un skype demain pour des nouvelles et surtout voir le “bébé” de la famille à qui nous manquons et qui réclame des nouvelles. Le petit bout nous suit sur sa map monde et veut sûrement en savoir plus sur les “pingouins” que Tonton a vu !

Ensuite, nous retournona voir Lucas qui nous a conseillé la veille sur les changements d’ampoules du camion qu’il va nous vendre et nous changer. Je n’ai pas vraiment l’âme d’un bricoleur et je vous avoue que Marine ne fait pas trop confiance au fait que je puisse mettre les mains dans le cambouis et je pense que c’est à juste titre… Ampoule achetées pour une un peu plus d’une dizaine d’euros (elles viennent d’Allemagne celles-ci), il nous donne rendez-vous à 12h30 au garage où nous avons fait la vidange hier, car c’est en réalité celui de son papa !

En attendant nous avons une mission qui nous a été confiée par Lilla, l’autostopeuse hongroise avec qui nous avions voyagé. Nous étions depuis toujours en contact via la magie d’Instagram. Nous savions qu’elle s’était fait voler papiers et téléphone alors qu’elle voyageait à El Calafate, quelques jours plus tôt… Et il s’avère que son portefeuille a été retrouvé par la police, mais elle était bien entendu déjà de retour chez elle à Punta Arenas au Chili (pas facile le nom des villes ici n’est-ce pas… tout est en “Puerto”, “Punta” ou “El quelque chose”) !

Bref, les flics lui ont demander de revenir pour récupérer toutes ces cartes et n’avaient pas trouvé de solutions pour se déplacer à la poste voisine de 700 mètres de leur commissariat pour lui faire un envoi qu’elle s’engageait à payer. Sachant que nous serions sans doute dans le coin, elle nous a demandé si nous pouvions l’aider et c’est à présent chose faite et avec plaisir. Nous avions tellement adoré passer un bout de route avec elle que nous ne pouvions pas refuser !

Nous voilà au poste de police
Des sacrées coupes !
T’as intérêt à viser juste vu que c’est bien en dehors des toilettes !

Une matinée à 100 à l’heure car il est déjà temps de rejoindre Lucas pour l’installation des feux. En moins de 30 minutes, il nous rend service comme il se doit… En retour, nous lui demandons combien nous lui devons et il ne sait pas trop quoi dire et nous dit “de quoi manger un petit quelque chose, 300-400”. Nous lui donnons 500 pesos (5,70€) et il est ravi, il nous a enlevé une belle épine du pied avec ce service car aucun garage ne réalisait cela en ville ! Tout est ok sur Picco à présent, nous pouvons repartir l’esprit tranquille là où le vent nous portera (blind test express, qui chante cela 😉 ?).

Session course désormais à notre supermarché favori de La Anonima ! Comme hier soir, nous irons à celui qui est un peu à l’extérieur du centre ville avec (d’après les rumeurs) des prix 30% moins chers qu’à celui du centre… Il y a une semaine dans cette même ville nous étions à celui du centre quand Marine avait dévalisé le magasin pour faire des stocks avec son caddie. Bref !

Cette fois-ci, nous finirons la razzia sur « mes » cartouches de gaz, en complétant notre achat d’hier soir pour atteindre un total de 28 petites bonbonnes ce qui devrait nous emmener sur quelques semaines avec le stock que nous avions déjà ! (Ici Marine… je viens de refaire les calculs car Damien pensait n’atteindre que le Pérou avec ce stock… Techniquement à raison de 2 cartouches par semaine, on est rendus à dans plus de 4 mois 🙄🙄🙄) !

Bref, on va pouvoir user du gaz ! Et maintenant ne plus reste à savoir où nous les rangerons. Encore un caddie bien rempli, le porte-feuille en prend un sacré coup depuis notre retour dans cette ville ! Et cette allure là nous finirons par ne pas voir le Nord du continent…

Le temps des courses !

Retour au poste wifi pour la pause déjeuner, avec des invités au programme : Danielle et Yann, les grands-parents de Marine qui nous accompagneront en appel vidéo pendant que je nous préparais une petite salade ! Moment très sympa en leur compagnie ! Et Danielle, je vous assure une nouvelle fois que nous ne sommes pas fatigués et que non, nous n’avons pas les joues creusées… Nous sommes en pleine forme !

Danielle et Yann, les grands parents de Marine
Repas du midi !

La journée ne se termine pas tranquillement là-dessus… Ouais vous allez encore nous dire que ça compte pas vraiment comme des jours de repos ça ! Le ventre bien rempli, nous fonçons maintenant vers la laverie pour un refaire un stock de vêtements propres après nos belles journées de randonnée ! Le jus de chaussette ça va bien quelques nuits mais la c’en était trop…

Tandis que Marine gère la lessive en passant les affaires de la station « lavage » à « essorage manuel » puis à « sèche linge » et « pliage »… J’en profiterai pour vider le camion et réagencer les rangements pour gagner de la place et loger nos (correction à la relecture « ses ») bouteilles de gaz : une vraie passion le tetris. J’ai l’impression de ressembler à mon père qui organisait la voiture en rangeant parfaitement toutes nos affaires la veille du départ pour les vacances d’été !

Laundry club, seul endroit de la ville et l’un des rares du pays pour faire sa lessive soi-même
Operation Tetris en cours
Ca va y’a de quoi faire…

La fin de journée sera, quant à elle, enfin plus tranquille ! Nous nous sommes dégourdis les jambes en ville, en quête de nouvelles tongs pour Marine (en vain) et nous acheter un petit dessert local pour ce soir : un « alfajore » qui est une spécialité locale ! Il s’agit d’un petit gâteau argentin constitué de deux galettes fourrées (dulce de leche pour le plus traditionnel ou confiture de fruits) et ensuite trempé dans du chocolat… Ce sera parfait avec mon petit maté du soir (en espérant que la dégustation nous plaise) !

Nous avons aussi trouvé un nouveau plan douche dans un autre camping à 50 pesos / personne alors que jusqu’ici nous payions 200 pesos / tête ! What !! Le budget douche va chuter ! Ça me donne envie d’étudier de plus près ce poste de dépense depuis le début de notre voyage !

Enfin, installés également sur un nouveau spot en ville face à la lagune, nous nous essaierions à la réalisation d’une ratatouille camion avec les légumes achetés ce matin et l’utilisation de notre four Omnia ! Je sens qu’on ne va pas regretter cet achat ! Car c’était une vraie réussite ! 15 minutes d’épluchage, 30 minutes de cuisson pour les légumes et 10 minutes pour le riz… Ça a fait fureur !

Spot du soir, bonsoir
L’heure de la vaisselle a sonné
On refait aussi le lit en profitant des derniers rayons de soleil, après la lessive
Smile Loulou !
Épluchage légumes en cours pour la ratatouille
Ça a l’air pas mal non ?
Sunset in progress…
On a dégusté ce fin repas comme il se devait
Le fameux gâteau… bon on a pas été conquis
Installation du poste de nuit…
Et du lit de Loulou (avec sa belle serviette pieds et pattes liés)

Sur ce, je vous laisse, je dois être en forme demain pour avoir une bonne tête quand je vais appeler ma petite bouille d’amour qui veut voir un tonton en pleine forme !

Tchao les amis !!

5 Replies to “[2020-02-27] El Calafate”

  1. Je vous jure M’sieur l’agent ils préparent un attentat ceux-là dans leur camionnette banalisée ! Ils ont dévalisé mon magasin en achetant toutes les bonbonnes de gaz que j’avais. Ils préparent un mauvais coup ch’uis sûr. C’est le grand barbu avec sa casquette et son aire air louche de touriste qui a tout mis dans le caddie et la fille a payé en chantant du « Noir Désir ». Oui NOIR DÉSIR… c’est un message, bien la preuve qu’ils préparent un mauvais coup j’vous dis ! Puis ils se sont enfermés dans le camion et y a eu une odeur bizarre qui s’en est échappée… J’parie qu’ils préparent une bombe bactériologique !

  2. À nouveau une journée bien remplie et beaucoup de choses à faire. Picco est à nouveau opérationnel !!! Bisous et à très vite de vos nouvelles. ❤️❤️❤️❤️❤️

Ecrivez-nous des mots doux ici...