Voilà une nouvelle journée qui se lève sur El Calafate ! Ce matin pas d’urgence, nous avons la route à prendre en direction de la ville d’El Chalten un peu plus au nord. On s’est donc réveillés tranquillement avant de filer en ville pour squatter les toilettes de la station service et prendre notre petit-déjeuner tandis que Loulou s’amuse sur une place herbeuse.

Après cela, on reprendra nos pérégrinations vers la ville du mythique Fitz Roy en empruntant en partie la Ruta 40 (vous vous souvenez ? Celle qui traverse le pays du Nord au Sud) ! Sur celle-ci, nous profiterons de superbes points de vue en commençant à distinguer les chaînes de montagne et plus particulièrement le sommet du géant Fitz Roy à 3405m d’altitude.

Alors que nous lutons contre le vent sur les différents miradors, nous apercevrons deux petits renards galopant sur le parking. N’Lou est aux aguets et nous, nous les observerons un moment, amusés de les voir jouer, grignoter et n’avoir aucune crainte autour de nous. Puis nous reprendrons la route vers El Chalten !

A l’aller c’est ici qu’on avait croisé Interpol
Tentative d’activation de la carte Movistar
Première vue sur le Fitz Roy
Mes deux amours
Trop mignons ces petits renardeaux
Pas craintif du tout
Observatrice la bête !
A s’en lécher les babines !
Celui-ci est tout calme tout tranquille
On s’approche de la montagne « qui fume » !
Canon mon petit skater non ?
Degourdissage de pattes
On pourrait faire du stop comme ça !
Apparemment ils n’étaient pas prêts pour la photo
Fitz Roy, nous voilà !

On entre dans le Parc National des Glaciers, et on aperçoit un panneau avec un chien barré, un chasseur barré… etc. Bon ! On va déjà se rendre jusque la ville et voir si comme ailleurs en Argentine, on y aperçoit des chiens errants. Bon ok check, on en trouve deux sur notre route et y’a même un cabinet vétérinaire ! On ira dans la foulée en direction de l’office de tourisme… mais…

… sur notre route on reconnaît « Léon », le camion de waitandsea que l’on avait prévu de retrouver ici après plus de deux mois d’échanges via Instagram. C’est le fameux couple qui voyage devant nous et nous donnait au fur et à mesure des bons plans dodos, douches et autres conseils depuis plus de deux mois ! D’ailleurs, comme ils reviennent d’un trek de 4 jours en complète autonomie, ils sont en mode repos et nous propose de garder N’Lou pour que nous réalisions une rando le lendemain. Super chouette.

Voilà voilà voilà…

Avant de nous retrouver pour l’apéro, on file donc à l’office de tourisme avant la fermeture et je fais valider la présence de N’Lou dans le parc avec ses documents… Il pourra donc nous accompagner sur les sentiers du 23/02 au 27/02 et les rangers sont ainsi prévenus. Super !

On retourne en ville pour une balade avec N’Lou et un petit goûter que l’on appréciera bien avec une boisson chaude, une omelette et une sorte de croque-monsieur traditionnel ! On remontera ensuite la ville où l’ambiance est très particulière. Partout des magasins de trekking, des hôtels, des restaurants proposant des bières en happy hours… mais surtout des marcheurs partout ! Avec des sacs à dos plus ou moins remplis, des sacs de couchage, des tapis de sol et une mine réjouie ou fatiguée…

Petite déconvenue de tongs…
Je savais que j’aurais dû en racheter au Brésil !
Dans la rue principale du centre
Café et chocolat avec un plat salé

On recroise Chrys (Chrystelle) et Alex (Alexandre) sur un spot wifi en ville et on se promène un peu avec N’Lou. Demain nous ferons la randonnée tous les cinq du coup (N’Lou compris) en partant assez tôt : départ annoncé pour 6h ! On commencera donc à la frontale, une première pour moi. Au fur et à mesure de la conversation, j’explique à Chrys mes problèmes de genou et direct, étant coach sportive, elle me conseille d’essayer avec des bâtons.

19h45, nous voilà donc à nous rendre dans une boutique de location et réclamer des bâtons pour le lendemain. Le petit jeune qui est là, m’explique que si je les prends ce soir, je payerai aujourd’hui et demain. Mais demain il n’ouvrent qu’à 09h, ça ne va pas coller… Après un bref échange, il peut ne pas me compter ce jour, mais que après 20h. On attendra donc 10 minutes que l’heure tourne pour remplir une feuille de papier et qu’il m’amène enfin des bâtons et m’en explique l’utilisation ! Le prix de la location varie selon le type de bâton, j’opterai pour une paire d’un modèle télescopique, facile à porter pour 170 pesos la journée (soit 1,86€), honnête ! On verra bien !

Puis nous rejoignons le spot de camping autorisé gratuitement dans la ville (en face de l’office de tourisme). On rejoint Chrys et Alex en discussion avec un couple d’allemands qu’ils avaient rencontré quelques jours plus tôt et finalement nous intégrerons leur camion où l’on tient facilement tous les cinq pour une soirée fort sympathique à partager nos expériences autour de vin, bière, jus de fruits et légumes à croquer !

Pas degueu le spot dodo… le camion par contre…

On les quittera vers 23h30 car après le réveil va vraiment piquer demain matin… On défoule Loulou, on règle l’alarme pour 04h30 et l’on s’endort… du mieux qu’on peut avec un N’Lou ronfleur au possible ce soir !

Allez, à demain !

6 Replies to “[2020-02-23] En direction de El Chaltén”

  1. Bon et bien une bien longue journée en perspective et beaucoup de marche . Nous vous souhaitons bon courage et à plus pour de nouvelles aventures ❤️❤️❤️❤️Bisous et merci pour les nouvelles

  2. Finalement vous avez toujours de la compagnie ,merci pour ces bonnes nouvelles bisous

  3. Chelou qu’il faille faire l’activation de la carte Movistar avec les pieds 😜
    Encore une superbe photo de l’athlète (j’ai besoin de préciser qui c’est ?) devant le Fitz Roy… qu’il va être difficile le tri des photos !!!!
    Pour les bâtons 3 brins, ils ne me quittent plus en rando depuis mon tour des Écrins en solo en 2007. Environ 30% de charge en moins sur les genoux et ils m’ont déjà servi pour faire une civière improvisée avec mes 2 bas de pantalon mis en tube (marche aussi avec un t-shirt) pour porter un chien qui avait fait un coup de chaleur.

  4. Ah super comme idée la civière… et les bâtons définitivement je vais en acheter ! 3 brins car ils se replient avec un câble à l’intérieur ?
    En tout cas une belle découverte !!!!

  5. J’ai des 3 brins alu télescopiques (qui se vissent, sans cable). Les premiers étaient des Quechua puis j’ai pris des Petzl Charlet mais il y a l’embarras du choix sur les modèles avec apparition du carbone.
    Je les laisse réglés à 1m25 en marche et que je les étends à 1m30 pour servir d’armature de ma tente tarp light en bivouac https://photos.app.goo.gl/kYRFgzN8cGEdrcvX6
    Très utiles en marche en raquettes (avec les rondelles) et petits pliés dans le sac quand je redescend en snowboard. Utiles aussi pour le passage de rivière + sécurisé.

  6. Ah je n’arrive pas à afficher la photo mais quelles utilisations ! Trop top. On est convaincus de toute manière et on va investir ! Damien voudrait qu’ils puissent lui servir pour du trail aussi au retour !

Ecrivez-nous des mots doux ici...