Dernier jour de l’année 2019 !

Mais avant de vous narrer celle-ci, bulletin météo de la nuit passée : un orage s’est abattu sur notre camping, avec les grosses averses qui vont avec ! Nous avions l’impression que les goutes d’eau étaient des noix de coco qui chutaient sur le toit du van !! Notre chien a encore montré le courage qui l’anime depuis le début de ce voyage en se réfugiant dans les jupons de sa mère ! J’hallucine….😅

Levés vers 07h30, nous avons la visite de Salvador comme programme aujourd’hui ! La mission va être de rejoindre en bus le « centro historico » et ce ne sera vraiment pas simple !!

Voilà ce qu’il s’est passé : nous attendions un premier bus qui techniquement devait nous y emmener. Il s’arrêta et les négociations commencent afin que le chien puissent lui aussi avoir le droit de monter… il est gentil, on a la muselière et tout et tout… Après plusieurs refus du chauffeur, celui-ci finit par accepter. Nous lui tendons 10R et devions récupérer 2R… on avons du insister pour récupérer notre dû ! Vraiment pas cool le type ! Après environ 2 bornes il nous dit de descendre pour prendre un autre bus alors que nous lui avions demandé au préalable pour aller en direction du centre ville… il nous a berné sur toute la ligne !

Nous voilà plantés au bord de la plage à devoir trouver : 1/ un arrêt de bus et 2/ un bon bus… Nous avons dû attendre une bonne vingtaine de minutes avant que notre cible n’arrive ! Nous voyant avec un chien, le chauffeur ne veut même pas ouvrir ses portes, nous insistons ! Nous essayons de négocier son trajet mais nous faisons face à un mur… tel un russe ! Marine a un pied dans la porte pour le retenir…

Une assistante s’en mêle, mais rien à faire ! Et là Marine sort son arme ultime (je vous assure que je n’ai rien à voir la dedans…) ! Alors non elle a pas pleuré cette fois… Elle explique avec un très bon espagnol une histoire d’épilepsie… et que son chien est là avec elle pour interpeler les gens lors d’une crise (non mais elle sort ça d’où elle ?!) Bon ça n’a pas marché mais même moi j’y aurais cru ! Le bus repart… comment on fait?! 🤔

L’état météo à 02h du matin !
Et dire que notre voisin dormait en hamac…
N’Lou et Paissano
Assurément le linge n’a pas séché…
Nous voilà dans le premier bus…
… avec le fauve muselé !
On attend le « vrai bus » à présent !

On décide de faire appel à un Uber ! En lui précisant direct par message notre histoire d’épilepsie !! Et la ça marche !! Du génie cette nana !! 🤪 (même si au fond je ne suis pas très fier notre issue de secours). Puis elle était maligne la Godet quand le uberman lui a demandé comment faisait le chien. Bien bateau la réponse qu’il est très intelligent !

Au final, on a bien fait de partir sur la solution Uber car on a rencontré Vitor qui était très agréable et avec qui on a pu échanger en espagnol sur différents sujets. D’après lui il faut au moins une semaine pour visiter la ville… Bon bah nous on a l’après-midi ! Il nous dépose dans le centre historique.

De là on démarre notre virée à pied en atterrissant sur la place principale de la ville haute : Praça Tomé de Souza où l’on note un nombre impressionnant de touristes qui s’affairent à prendre des clichés du front de mer en contrebas, de l’immense arbre de Noël en bouteilles plastiques… quant aux brésiliens, eux on les reconnaît car c’est selfie sur selfie !

Vue depuis la ville haute de Salvador
Le trio d’aventuriers
Ici c’est pas Miko que ça s’appelle !
L’ascenseur Lacerda reliant ville haute et ville basse
L’arbre de noël en bouteilles plastiques

On ère et on remonte vers la Praça Sé où l’on verra la première démonstration de capoeira pour touristes de la journée. De touristes… car en échange d’un billet ils font de superbes poses photos pour ces derniers ! A coté de cela, des vendeurs proposent des petits bracelets colorés qu’ils faut nouer de 3 nœuds en faisant un vœu à chaque fois. Quand il se détache, cest que les voeux se réaliseront ! On en voit partout dans la ville ! Et le dernier attrape-touristes, ce sont des dessins en peinture blanche sur les bras et les jambes que des vendeurs proposent de nous faire !

Les places se succèdent et sont toutes plus sublimes les unes des autres et j’adore ! Tant de couleurs sur ces façades typées « coloniales » ! Il y a vraiment une belle atmosphère dans ces quartiers. Nous nous dirigeons à présent (par hasard soyons honnêtes) vers la place du Pelourinho, une place, qui durant la traite des noirs servait de châtiment aux esclaves ayant failli chez leur maître. Ils étaient fouettés alors qu’ils étaient attachés aux grilles de la bâtisse surplombant la place. Quelle triste époque !

Rejoignons la Praça de Sé
Un peu d’air « frais »
Monument de la croix tombée
La ville basse de Salvador…
… où la végétation reprend ses droits !
On rejoint le centre de plus en plus coloré
Cours de danse sur une place de la ville
La ville est nivelée ! Ça grimpe et ça descend
Nous voilà sur la place du Pelourinho
Cette place à l’histoire marquée…
Marine et N’Lou !
Le trio sur la place Pelourinho
Un vrai coup de cœur ce centre ville

Zoom coloré sur la ville

Cette place a une tout autre histoire, qui n’est pas contée dans les guides mais qui a une importance capitale à mes yeux : cette place est le lieu de tournage du clip « They don’t care about us » de Mickael Jackson. Un clip que j’avais redécouvert il y a quelques années et j’avais surkiffé !! J’étais donc aux anges de voir cette fameuse place hier ! Je m’imaginais tellement le tournage de ce clip ici, sur cette place, avec un passé aussi important !

Je vous laisse 5 minutes de repos pour filer regarder ce clip sur YouTube. Et comme je suis un mec cool, je vous mets le lien :

https://youtu.be/QNJL6nfu__Q

— — — — —

Minute culture spéciale Mickael Jackson :

« They Don’t Care About Us » a fait l’objet de deux clips. Le premier a été tourné en janvier 1996 dans un studio de New-York. Il montre la révolte de Mickael et d’un groupe de prisonniers contre le racisme. Ont également été utilisées des images très dures, extraites de faits divers marquants comme la guerre du Vietnam, les émeutes à Los Angeles et à Pékin, le Ku Klux Klan… Une allusion est également faite à la torture de Rodney King, un jeune noir accusé à tort de cambriolage et battu à mort par la police. Cet évènement avait particulièrement choqué Mickael.

Lorsque ce clip, connu sous le nom de « Prison Version » sera présenté aux responsables européens de chez Sony, il sera décidé de le modifier, car jugé trop violent. C’est là qu’intervient le second clip, tourné au Brésil, dans les rues de Rio de Janeiro, entre le 10 et le 17 février 1996.

Pour l’occasion, 1500 policiers avaient été mobilisés pour sécuriser le tournage. On notera la complicité de Spike Lee et du Groupo Cultural Olodum qui accompagne Mickael aux percussions. C’est cette seconde version qui sera diffusée dans le monde entier le dès mars 1996, volant la vedette à la version « Prison ».

— — — — —

Alors ça y est, vous l’avez ? Pour l’anecdote si vous achetez un magnet ou un tee-shirt dans la boutique au rez-de-chaussée, vous pouvez accéder au balcon où on voit apparaître Mickael sur le balcon dans le clip !

La fameuse fenêtre du clip de Mickael Jackson

Nous irons ensuite tranquillement flâner dans les ruelles pavées et nous diriger vers un autre quartier : la ville basse… Alors déjà la descente dans les quartiers un peu moins populaires était quelque chose… et en bas, c’est comment dire… plus contemporain, moins charmant… Notre passage ysera bref, d’autant plus, que des chiens errants nous « attaquent » et nous suivent… On se défend à coup de bouteilles d’eau vides et en leur criant dessus avec l’aide des locaux.

Nous passons par le Mercado Modelo, des sortes de grandes halles de tissus, nourriture… où nous pouvons entrer avec N’Lou muselé. Ensuite nous retournons en direction de la ville haute en souhaitant remonter via l’ascenseur Lacerda. Un ascenseur historique et panoramique. Le policier à l’entrée nous dit ok pour N’Lou avec la muselière mais le gardin a l’entrée nous dit non…

Vu les environs et les problèmes de chiens, on n’a pas trop envie d’errer à nouveau dans ces rues… Allez Marine, vas-y, fait toi plaisir ! Ni une ni deux, elle se lance dans son rôle qu’elle affectionne, et on nous privatise un ascenseur pour la cause. En plus ils ne nous ont même pas fait payer les 0,15R / personne (soit 0,03€… ça coûte rien du tout) !

Nous ferons un second tour dans la ville haute, et nous débusquons un petit resto, qui nous sortira une table dans la rue pour ne pas avoir de chien à l’intérieur… c’était comique et nous, on était pépères à l’ombre ! Nous goûterons donc le fameux plat local : la « feijoada » à base de riz, d’haricots rouges, de farine locale et de viande cuite ! Une tuerie… Heureusement qu’on a pris qu’un plat pour deux… C’était super conséquent déjà !

Un bar alternatif de Salvador
Encore une jolie ruelle colorée

Les bracelets porte-bonheur
On en retrouve partout en ville !
Une Volkswagen qui dénote encore…
Il a chaud le cachalot !
Il a l’air malin…
Portrait dans la rue
Parfois avec des locaux…
… d’autres fois avec des moins locaux
Brésil, premier pays catholique du monde !
La fameuse feijoada
Des restes du Carnaval !

Les enfants se rafraîchissent dans la fontaine
Le reggae est très développé au Brésil !
On dit rien pour « l’oubli » de crème solaire !
« Smileeeeeeeee »

On recontactera un Uber pour notre retour à notre « camping ». On y sera de retour sur les coups de 16h. On doit se faire des courses pour le nouvel an ! On a décidé de tester notre four Omnia. C’est du matériel suédois que Marine a pu acheter lors de son passage dans ce pays. Il permet d’avoir une cuisson comme dans un four traditionnel mais sur des plaques gaz. Une sorte de moule à gâteau avec couvercle, original et très populaire chez les vanlifers ! La recette test sera donc une quiche pour les franchouillards que nous sommes ! 🤗

La plage d’Itapua
Un centre de garde de chiens !
La route direction le supermarché : en pente et écroulée 😱
De la cane à sucre !
Un pèse-personne dans aux caisses… ils sont sérieux ?
Standard coca : 2,5L !
De la pulpe de fruits pour faire des jus !
Comment trouver une pâte feuilletée !
Les brésiliens sont petits : le haut du rayon arrive au niveau des yeux de Marine qui mesure 1,70m !
Le must du must au pays du plastique !

Au camping, tout le monde s’affaire à la préparation du réveillon. Il est donc décidé tout naturellement de partager nos différents repas et de réveillonner tous ensemble ! Quelle bonne idée ! À 20h : tout est prêt ! Alors que chacun propose son plat, nous recevons nos premiers messages de la France pour nous souhaiter les meilleurs voeux !

Nous sommes donc autour de la table : 2 français, 1 serbe, 2 colombiennes, 5 brésiliens et ces derniers ont des oncles, des tantes et des cousins / cousines qui ont débarqués de nulle part en cours de soirée ! Sans compter sur les proprio du lieu qui se sont joints à nous : au top ! Et sans oublier les deux chiens : N’Lou et son poto un golden retriever nommé Paissano.

Les différents plats sont divins ! Et les brésiliens mettent l’ambiance avec un son digne du carnaval de Rio ! La bière coule à flot et un des couples a même pensé à amener du vin argentin : j’ai savouré grave ! L’heure du dong arrive assez vite et pour cela nous allons nous poster sur la plage ! On remarque que les brésiliens sont tous habillés en blanc (pour la pureté et la paix qu’ils souhaitent donner à l’année nouvelle). C’est digne des fêtes de Bayonne mais sans le foulard rouge et les peñas… et ils sont tous munis de leur bouteille de « champagne local ». Bon d’ailleurs c’est plutôt du Champomy que du champagne… et le but est de la faire péter aux 12 coups de minuit !!

Dans la cuisine du camping !
Préparatifs de la quiche !
Grâce au « four omnia »
On est contents de notre coup !
Ça commence à grouiller de monde !
Repas du soir : ça va donner !
Serbe, colombiens, brésiliens et français !
L’assiette est bien remplie pour une première tournée
Poisson cuit dans dans une feuille de bananier
Le monde afflue vers la plage !

Ça y est, nous sommes le premier janvier 2020 ! Les feux d’artifices éclatent de partout !! Au plus grand bonheur de N’Lou qui n’est pas le plus grand fan de ces pétards… Ah ce chien me surprendra toujours !! C’est vraiment chouette pourtant !! C’est finalement la pluie de 00h10 qui nous fera tous regagner notre lieu de dodo ! Tout comme les centaines d’autres brésiliens qui repartent avec nourriture et glacières sous les bras !

On vous souhaite une belle année 2020 !
Feu d’artifices (pas top avec l’iPhone…)

Après cette chouette soirée, nous ne tarderons pas à nous mettre au lit car la journée a été éprouvante… mine de rien, on a pas mal crapahuté, usé de différents stratagèmes pour faire accepter N’Lou et nous nous sommes beaucoup concentrés sur les différentes langues en cette soirée : l’anglais, l’espagnol, le portugais ! Un nouvel an dont on se souviendra longtemps ! En cadeau, on a écrit cet article à deux ! Vous l’aviez remarqué ? 😛

Bonne année 2020 à nos fidèles lecteurs et plein de belles choses : santé, bonheur, prospérité, réussites sportives, découvertes,… Et surtout : vivez vos rêves 😘 !

15 Replies to “[2019-12-31] Notre réveillon à Salvador de Bahia”

  1. Le sens de la fête des Brésiliens, est confirmé, attention au grandes villes,RIO, SAO PAULO, les gens sont plus …. »turbulents » !!!! Avec tous nos voeux , et courage, c’est un plaisir de vous lire. Amitiés bisous.

  2. Encore une bonne page de lecture ,merci et bonne route pour la suite bisous bisous

  3. On vous souhaite une année simplement extraordinaire 🤪
    Naya fait une léchouille affectueuse à N’Lou 👅
    Pour le monument de la croix on a cru un instant que c’était Marine qui s’était trop appuyée…😱

  4. Et on aimerait quand même bien savoir quel goût avait cette quiche?? Était elle réussie 😛??

  5. Je laisse le commentaire ici car sur mon tel ,impossible, donc sur le tel de Mireille. Encore de magnifique photos et un petit réveillon bien sympa……Profitez bien de tout et encore merci pour ce récit
    Jpierre

  6. yves et anne-marie vous souhaitent une belle année. bonne continuation

  7. Mdrr Manue et ses questions existentielles ! On a du se battre pour avoir un bout tellement elle a eu du succès !!!!! Très bonne avec les ingrédients locaux 🙂

  8. Belle et Bonne Année😄😊 a vous santé prospérité écologie. Merci pour votre Partage et vos ecrits c est mon moment de félicité de la journee que de vous lire.
    Fx 🐻

  9. Marine, césar de la meilleure actrice finger in the nose!! 👍😂😂
    Et sinon, fan du passage MJ! Vous êtes allés sur cette mythique place!! Quel kiffe!! 😍
    Belle année à vous trois!! Continuez d’en prendre plein les yeux!! (Et de nous le partager! 😉)
    😘😘😘

Ecrivez-nous des mots doux ici...