Ah encore une excellente nuit ! Et quel bonheur de se réveiller et se dire qu’une seule petite matinée de route nous attend pour atteindre notre objectif : Salvador. 270 kms précisément !

Bon il ne faut pas s’emballer non plus, car nous ne savons pas où nous dormons ce soir. Nous nous étions dit qu’on se louerait bien une chambre pour les 2 prochaines nuits, et avoir un petit confort supplémentaire la nuit du 31 décembre…

On se lance sur airbnb et tentons de prendre contact pour une chambre chez l’habitant. Pas cher et pas loin des centres d’intérêt de la ville ! Sauf que l’hôte décide de changer les prix avec comme excuse que c’est le nouvel an et qu’il va cuisiner, qu’on est deux alors qu’il a pour habitude de louer pour 1 personne… et un tas d’autres trucs bidons ! Ok, on essaie de comprendre ses motivations mais il finit vite par nous gaver (note de Marine : je l’ai dénoncé sur le site) !

On repère alors un spot overlander payant à côté de la mer ! A voir… On va s’y diriger et on verra bien sur place ! De toute manière on a toujours le camion donc on n’est pas à la rue. Le seul truc c’est que Salvador est une grande ville et qu’il est donc plus compliqué de trouver un spot safe et où laisser le camion en journée. On aimerait autant le laisser quelque part et se balader à pied ou en transport en commun !

Un air de famille non ?
On a trouvé un ventilateur USB !
Session douche au milieu d’un village traversé
Des câlins… toujours des câlins !

La route reste monotone jusqu’à Salvador ! Mais notre livre audio rend cette route plutôt agréable ! Le suspense est à son comble… c’est limite stressant au volant !🤪

A noter les petites choses hors du commun aperçues en cours de route aujourd’hui :

– Beaucoup de « cow-boys » se déplaçant à cheval (ou à dos-d’âne) à travers la circulation ! C’est assez irréaliste !

– D’ailleurs des cheveux à bascule sont vendus et présentés le long de la route (pour rendre hommage à ces homme sans doute) !

– Lord d’un arrêt dans une station service, pas pour dormir cette fois mais pour faire le plein (on s’arrête dès qu’on flaire un bonne affaire niveau tarif diesel) : alors qu’un type nous fait le plein, un autre nous lave les vitres, ce qui peut paraître comme une coutume dans ce pays. Apres deux-trois échanges courtois avec ceux-là, le petit laveur de vitres est parti nous acheter une bouteille d’eau fraîche pour la route et nous fait comprendre qu’il s’agissait d’un cadeau de la maison !

– Passage d’un radar : je me fais doubler par un scooter dont le conducteur fait une acrobatie afin de cacher sa plaque de sa main lors du passage du radar… Il a du culot lui !

– Partout au Brésil, nous avons l’impression que les voitures sont des contrefaçons : la « Golf » devient la « Gol », la « Passat » de Volkswagen devient une « Voyage » , toutes les « Dacia » sont transformées en « Renault ». Sans parler des autres modèles jamais vus autre part qu’ici ! Je vous jure, c’est perturbant…

Lavage de vitres offert !
Il négocie le montant du plein ?
C’est reparti : bleu blanc rouge !

Xx

Vente de chevaux à bascule sur la route !
Ici les Golf sont des Gol (véridique) !
Vendeurs ambulants sur la route : chips, eau…
Nous venons de trouver les routes à péage !
Des petits tronçons de 0,50€ à 1€
Par contre on ne peut payer qu’en liquide !
Deux pièces identiques de 0,50 réales… étrange non ?
Les Logan ici sont des Renault et non des Dacia !
Normal… il traverse au milieu d’une voie rapide 🤭

Sur la route, on décide tout de même de prendre contact avec le propriétaire du spot de ce soir (un terrain de camping avec accès eau, cuisine et électricité)… Premier contact très agréable (c’est tout autre chose que celui de ce matin !), il accepte le chien sans problème et en plus l’endroit est fermé (clôturé). Plutot sécure lorsque nous irons visiter la ville en bus ! Allez on valide et on file vers là-bas ! Nous lui donnons rendez-vous pour 14h – 14h30, ce que nous respectons malgré les malheurs que j’ai eu à lire le GPS !

Le quartier a l’air super cool : nous sommes près de la mer, des plages sous les cocotiers… ça nous ira très bien ! Le propriétaire nous accueille avec un grand sourire et nous ouvre le grand portail de la propriété ! Nous ne serons pas seuls sur le terrain : il y a déjà un couple de colombiens avec leur petite fille qui s’affairent à aménager un combi Volkswagen (ceux que nous croisons énormément sur notre route) !

Installés près d’eux à l’ombre, nous allons nous présenter et discuter. Ils retapent ce van pour faire le tour de l’Amérique du Sud ! Juste pour vous faire grincer les dents, ici ces « vieux » vans (le leur est de 2008) valent autour de 4800€ !!

Je crois que je vais m’en acheter un en cadeau souvenir ! 😜

Nous nous mangeons un repas sur le pouce et hop direction la plage !! La mer a l’air plutôt agitée ! Nous nous renseignons sur les conditions de baignade auprès des sauveteurs : drapeau rouge, il ne faut même pas y penser car la marée est montante et c’est très dangereux (on t’a dit non Marine, on n’est pas à Quimiac…) !! Nous nous satisferons donc seulement de pieds et pattes dans l’eau, en admirant la couleur de celle-ci sous ce coucher de soleil !

La vue est plutôt chouette !
Van, 4×4 et camping car… que choisir ?
Ah plage… tu nous avais manquée !
Comme un air de Bretagne !
Et même plus précisément de côte de granit rose !
Ici la pastèque est à 0,37€ / kilo… le rêve !
Déjeuner simple mais efficace
Il voit quelque chose lui ??!
Ça donne envie de se baigner !
Mais ce ne sera qu’un coucher de soleil…
Loulou fera trempette quand même
L’heure est au jeu !
Pieds et pattes dans le sable
Baignade interdite : trop dangereux avec la marée montante
Zone protégée : tortue !
Joli panorama !
« Le monde entier est un cactus »
De la lecture abandonnée dans les rues de Salvador

De retour à notre emplacement, c’est shower time avant de filer manger sur le front de mer ! Mais avant mon tour : petite séance de muscu ! Je vais essayer de m’en faire une à chaque fois qu’une douche est dispo près du camion ! Je n’ai pas envie de revenir en France en mode guimauve !

La route est tellement mauvaise pour le dos… que je vais devoir m’exercer à renforcer la sangle abdominale ! Et je vous le dis : ça fait du bien ! N’hésitez pas d’ailleurs, à prendre contact avec Marine, si vous aussi, vanlifer ou autre, souhaitez un petit plan d’entraînement pour garder la forme durant votre roadtrip !

Séance de renforcement musculaire

La journée va se terminer sur un restaurant italien ! On n’est pas prêts de goûter du local avec une nana qui ne jure que par les pizzas !! Mais ma foiles brésiliens gère plutôt bien la gastronomie ritale…

Le choix n’est pas facile…
Jarre de jus d’ananas frais et bière locale Petra
Pizza deux saveurs pour Marine
Risotto crevette, gorgonzola et pesto pour Damien

Alors sur ce, ciao !

6 Replies to “[2019-12-30] Sur la route de Tabuleiro do Norte à Salvador de Bahia”

  1. Plein de modèles de voitures propres à l’Amérique latine sont fabriqués au Mexique et au Brésil. La Gol est une compacte de VW construite au Brésil et destinée uniquement à l’Amérique latine. Quant au Kombi sa production a été arrêtée en 2014. Il a même existé en version 6 portes et a eu droit à un clip d’adieu https://youtu.be/eqX-bIFoPCw
    C’était la minute auto-moto do brasil 🚙🚃😉
    Bon réveillon à la team !

  2. C’ Super tout se passe bien, merci pour les nouvelles bisous et bonne suite

  3. Ça sent vraiment les vacances ces photos. Vous avez trouvé un coin sympa pour le réveillon. Ici ça caille toujours, pas de soleil pour le dernier jour de l’année. Pour les volkswagen, un peu normal car tous les moteurs sont fabriqués en Amérique du Sud ….. . Bon et bien gris bisous et bon réveillon à vous trois sous le soleil ☀️ ❤️❤️❤️

Ecrivez-nous des mots doux ici...