Archives de catégorie : Allemagne

[2019-11-12] Berlin

Nouvelle journée… 08h30 on se réveille, je coulisse la porte du camion, je sors la tête et un des 4 allemands garés à côté de marre et me fait un coucou de la main… Euh bonjour aussi, la gueule enfarinée et les cheveux en bataille 😅 !

Nous reprendrons la route quelques minutes plus tard en direction de Berlin ! Ça va, nous n’avons qu’une heure de route. Ce sera donc rapide !

Arrivés dans la capitale, on se gare à proximité du « checkpoint Charlie ». Sûrement pas la meilleure option mais je trouve un parking à 10€/24h qui par contre est sûrement assez rentable dans le coin (merci park4night). Mais pas de chance, il ne veut pas de mes cartes bleues et personne n’a de monnaie sur mes 20€. Je vais donc tenter dans une boulangerie mais on ne veut pas me laisser rentrer avec N’Lou… Je bouille !

Heureusement, une gentille dame me gardera N’Lou le temps d’acheter un beignet à la confiture pas bon (N’Lou ça ne l’a pas trop dérangé) et d’obtenir ainsi de la monnaie pour l’horodateur ! Suite à cela, j’irais attraper un chocolat chaud et profiter du wifi pour quelques instants afin de publier mes infos d’hier !

Des vélos deezer… original !

Chacun sa boisson chez Starbucks !

Puis on passe au point clé de « checkpoint Charlie » : il signifie en réalité « point de contrôle C », « Charlie » désignant la lettre C dans l’alphabet phonétique de l’OTAN. Ce Check point est l’un des postes-frontières de Berlin qui, lors de la guerre froide, permettait de franchir le mur qui divisait la capitale en secteur Ouest et secteur Est. Il se situait sur la Friedrichstraße, à la frontière entre les districts de Mitte (en secteur soviétique) et Kreuzberg (en secteur américain).

Puis alors que j’essaie de m’en dépatouiller avec mon GPS hors-ligne, un Berger allemand a essayé de sauter sur N’Lou. Une (abrutie) de guide m’a regardé en disant « you should take a look out of your smartphone ». Je l’ai gratifiée d’un regard noir, elle n’a pas bronché… N’Lou était assis à mes pieds !!

Puis on marche dans la ville et je me dis que le plus simple serait de me rendre à un visitor centre. Le plus proche que je trouve se situe à 4 kms… quand même ! Pas grave, on trouvera bien à visiter sur la route. C’est en effet le cas…

Point de passage d’époque entre l’ouest et l’est

Checkpoint Charlie

A l’époque du mur…

Des vestiges du mur en ville

D’une solidité à toute épreuve

Nous tombons dans un premier temps sur le mémorial aux Juifs assassinés d’Europe qui s’avère être un immense espaces où des stèles de différentes tailles jonchent le sol. Je m’y balade en prenant soin que N’Lou ne souille pas ces pierres, mais je me fais rattraper au vol par la sécurité qui me dit que les chiens sont interdits sur le lieu. Pas de soucis, on en fera donc le tour.

Après cela, direction la porte de Brandebourg qui est entourée de sécurité car un événement va ou a du s’y produire… On doit donc faire un plus grand tour pour l’atteindre. Le décor est donc moins folichon que d’ordinaire avec les échafaudages, etc mais ça n’en reste pas moins joli !

Les stèles du mémorial

Une des allées où l’on peut circuler

Toutes ces pierres sont de tailles différentes

Et ça s’étend à perte de vue

Une petite dernière…

La polizei est présente !

La porte de Brandebourg

« Tu t’es encore pas nettoyé les oreilles hein ?! »

« Allez souris plutôt que de râler »

On reprend la route du visitor centre mais avec des petits écarts pour voir ce qui croise notre route. Et finalement, nous y parvenons. Pas de bol, ce n’est pas un vrai visitor centre. Mais plutôt un accueil pour le musée du mur ! Quelle bande de poissards nous formons… Je voulais juste une carte et là, elle me sort quoi celle-ci ? « Bah vous vous êtes pas renseignés avant de venir sur quoi faire à Berlin »… Bah non ! 🙄

D’habitude Google est mon ami mais je n’ai plus d’accès internet, je réactive quand même à la va vite les données et je regarde ce qu’il y a « à voir ». Ok let’s go vers « East Side Gallery » où se trouvent des vestiges du mur coloré. Je prends l’adresse et la rentre dans le GPS hors ligne. 4 kms encore… C’est donc parti. En chemin je prends une des trottinettes électriques de la ville mais elle fonctionne mal alors je l’abandonnerai vite.

Étrange réseau de tuyauterie… et quelqu’un qui est en train de se faire aligner !

Ici c’est de l’eau, ça monte du fleuve

Au détour d’une rue…

Le Reichstagspräsidentenpalais

Et là, je trouve les quartiers peu chaleureux. C’est bizarre quand même que ça ne soit pas plus « touristique ». Nouveau Check de Google… Ah bah oui on est PAS DU TOUT dans la bonne direction… bientôt on sera sur le périphérique si on continue par là. Je suis dépitée ! C’est maintenant 8 kms qu’il nous faut faire ! On va donc trouver une autre trottinette… mais le drame qui devait arriver arriva !

Marine / N’Lou 0 – 1 poteau / trottinette

Quand je me balade, j’attache la laisse autour de ma taille ce qui laisse de la liberté à N’Lou et moi me permet d’avoir les mains libres… En trottinette je garde la laisse de cette façon et il court à côté de moi. Sauf que là… Le poteau nous a été fatal, comme dans les dessins animés : N’Lou a voulu passer à gauche et moi à droite. Stoppés nets… On s’en sort avec plus de peur que de mal. Et un jean troué !

Le reste de la sortie trottinette sera mieux géré et heureusement. Car aujourd’hui c’est quand même plus de 6 kms (sur 30 kms parcourus, le reste étant fait à pied) qu’on a fait avec ce moyen de locomotion… il nous a bien sauvé la mise !!

Près du musée du mur

Un mémorial fleuri

Tout tourne autour de l’histoire du pays

Les couleurs de l’automne

Demi-tour toute 😭😭😭

Droite ? Gauche ? Trop tard…

Trottinette 1 – 0 Jean

Après 6 kms l’eau est indispensable…

La tour de la télévision

La police arrête le père Noël (bonhommes lego de plus d’un mètre de haut)

Je pense qu’il s’agit d’un immeuble IKEA 🤫

On finit par rejoindre les fameux morceaux de mur tous colorés que je vous laisse admirer… Pas de commentaire nécessaire pour chacun d’entre eux, ils parlent d’eux-mêmes !

Et on pourra alors rentrer à la voiture et reprendre la route pendant près de 3 heures pour la prochaine étape qui n’est autre que les vosges pour voir les copains à Gérardmer : Chachou et Guigui !

Sur la route, encore pas fière, la solution de facilité a été un hamburger du McDo (beurk pas bon en plus) afin de pouvoir rouler sans perdre du temps à cuisiner ! Et à 21:30, nous voilà déjà couchés sur une aire d’autoroute après la grosse arnaque des toilettes à 0,70€ !

Guten nacht je crois qu’on dit !

Ici ça ronfle déjà !

Mais pas étonnant après tout ça :

[2019-11-11] Varsovie et passage en Allemagne

Je ne sais pas comment Claire a fait pour dormir sur ses deux oreilles hier soir mais il semble que le rythme vanlife lui réussisse ! En effet, à peine allongée hop elle dormait déjà à poings fermés sans même entendre les 5-6 voitures de police passées à côté de nous entre 00h30 et 01h00 !

Alors que moi je pensais qu’on venait nous chasser de notre emplacement non banalisé ! Et Loulou, était lui aussi sur le qui-vive… Une fois la course poursuite terminée, j’ai moi aussi rejoint Morphée, avec ma grosse peluche dans les bras ! Et ce, jusqu’au terrible réveil de 07h15 ! Elle ne nous aura pas ménagés sur ces trois dernières journées Tata Claire !

A 07h30, nous sommes dans la rue, (plus ou moins) frais et disposés à partir en balade. Mais il nous faut bouger le camion car le stationnement n’était gratuit que jusque 08h00. Alors tant qu’à payer, on va se rapprocher du centre “historique”. Oui j’y mets des guillemets car il faut savoir sur la ville de Varsovie a été détruite à plus de 70% pendant la 2nde Guerre Mondiale et reconstruite à l’identique.

Nous profiterons d’une place de parking à deux pas du centre et débuterons la journée par un petit déjeuner bien comme il faut : café/chocolat chaud et cookie dans un Costa Café. Ayant consommé tout mon forfait a l’étranger, je n’ai plus de gigas. Une cagnotte sera bientôt en ligne si vous souhaitez continuer de recevoir des nouvelles donc (je rigole… à moitié 🤪) ! Donc du coup j’ai profité aussi du wifi et de la connexion de Claire pour télécharger un GPS hors ligne et ses cartes associées pour me ramener jusqu’à la maison…

Dodo au top en zone résidentielle

Il n’y a pas un chat à cette heure…

Juste des pigeons intrigants !

Le trio du week-end

En arrivant vers le Palais Royal

Pause café chez Costa !

Puis direction le vieux centre où à ces heures matinales nous ne sommes pas gênés par la foule ! On se rend néanmoins vite compte qu’il se trame quelque chose de spécial aujourd’hui ou alors les polonais sont encore plus nationalistes que je ne le pensais : ils abhorrent des macarons et des brassards rouges et blancs, portent des drapeaux polonais… Au passage les brassards à l’épaule me laisse un goût amer : celui de la pensée d’une autre époque et l’image que je me fais des “SS allemands” !

On vérifie sur internet et aujourd’hui est aussi une date clé por la Pologne car le 11 novembre 1918 à marqué l’indépendance du pays. Cela explique tous ces stands qui vendent des objets aux couleurs nationales, les médias, la police très présente, les militaires partout en ville… ou encore les snipers sur les toits.

Avec tout ce petit monde, on n’est pas trop sûrs de où on a le droit de marcher ou non… D’ailleurs Claire m’a beaucoup fait rire quand je le demandais si on pouvait marcher sur une pelouse et qu’elle m’a dit que je le saurais très rapidement en regardant les snipers sur le toit du Sofitel ! On est passés et personne n’a tiré… même quand N’Lou a décidé de faire sa grosse (grosse) commission à ce moment là !!

Puis on a continué notre visite de la ville, de son nombre d’églises important, de son chateau, de son Palais Royal, de son opéra et autres jolis bâtiments jusqu’à 11 heures où nous avons poussé en voiture jusqu’au musée des sciences au building n’avait rien à envier à l’Empire State New-yorkais.

Y’en a un qui a bien choisi sa place

Petit tour en trottinette

Claire … pour sa première fois !

Mais que se passe-t-il ici ?

Les tanks sont de sortie !

Et les snipers aussi à priori…

On se balade et on tombe sur de beaux bâtiments

Toujours au cœur de la vieille ville

La religion omniprésente en Pologne

Les stands de vente d’objet rouge / blanc

Cette fois ce n’est pas moi qui les ai fait venir !

Oh 😮 ! Quelqu’un d’autre a appelé son camion Piccolo !

Les fameux brassards dont je parlais…

Le « café baguette »

La place du palais de Varsovie

Retour sur la place du marché

La petite sirène

Le château de Varsovie

Et ses remparts à perte de vue…

« Tata arrêtez avec vos photos svp »

Une jolie façade fleurie

Des maisons qui font penser à l’esprit Stockholm

Dans la cour du Palais Royal

Les rues aux couleurs nationales

Toujours au cœur des rues de la vieille ville

Les rues ne vont pas tarder à grouiller de monde

Le musée des sciences et de l’industrie

Ici aussi on vend des drapeaux et autres objets

On se croirait à New-York

Et il est alors temps de déposer Claire à l’aéroport de Modlin à une quarantaine de minutes du centre ville. Nous y parviendrons à midi pile. Timing parfait pour le vol. Et quant à nous, quelques mètres plus loin, nous referons le plein de croquettes pour N’Lou (fallait juste les sortir de sous plein de bazar dans le camion car en terme de croquettes j’ai du acheter ce qu’il fallait pour les 3 ans à venir vu que ce chien semble anorexique) et de liquide glace… À priori j’en avais de caché sous les croquettes : nickel !

Puis on prend la route vers Berlin avec une étape à Wroclaw. À ce moment-là, je ne sais pas encore si je m’y arrêterai ou pas mais dans tous les cas c’est sur la route la plus coiffé vers la capitale allemande ! Millenium 5 nous tient en haleine pendant grande partie de la route… et sinon c’est le GPS hors ligne qui nous guide et plutôt bien. A la seule différence qu’il n’a pas le trafic en temps réel. Donc quand on arrive dans un bouchon c’est quitte ou double. On ne sait pas pour combien de temps on en aura !

Finalement, Wroclaw ne sera pour nous qu’une étape essence au Leclerc ! Et oui, aussi étrange que cela paraisse, la Pologne regorge de Carrefour, Auchan et Leclerc ! Et parfait, c’est la pompe la moins chère : 1,12€/L ! Allez bois tout ce que tu peux Picco à ce prix… La dame dans la petite guérite était tellement excitée de voir un chien que j’ai bien cru qu’on allait passer sans payer ! Elle baraguinait en polonais en cherchant à caresser N’Lou… j’ai pas compris un mot sauf « carta » quand elle m’a rendu le terminal de paiement bancaire !

Et feu, on repart avec plus de 1000 kms d’autonomie au compteur. Prochain stop : le McDo ! Là il m’a fait beaucoup trop d’œil alors c’est le craquage du séjour… un McChicken, quelques nuggets à partager avec N’Lou, frites de patates douces (trop royal ça !!!) et des fruits à croquer ! Avec cela on profitera un peu du wifi et l’on appréciera fortement le debrief de Damien de la journée « Run & Bike » du jour avec la fine équipe… que j’aurais aimé assister et supporter aujourd’hui ! Ce sera pour la prochaine manifestation du genre !!

Puis on continue en direction de Berlin. Environ 3h30 de route. Je vais en faire le maximum ce soir afin de pouvoir dormir demain matin et profiter de la ville sur les lueurs du jour ! Sur la route, je n’approuve pas du tout la conduite polonaise… Quelle bande de cretins ! Je me demande s’ils ont des limitations de vitesse ou non (comme en Allemagne ?)…

Ça double à droite, à gauche, ça klaxonne, ça met les plein phare en espérant doubler plus vite (rien à faire j’ai un camion et pas de vitres arrière ahah). Bref, tout ça pour dire qu’il faut être prudent, attentif et zen… « Chi va piano, va sano » ! Respire Marine, respire ! Et quand y’en a un bienveillant qui anticipe pour te laisser doubler et pas te laisser derrière un camion… bah tu penses bien deux fois avant de t’engager !!

Après une bonne douche sur une aire d’autoroute, je passe enfin la frontière allemande…

C’est reparti pour la route en duo !

Ce chien apprend l’école de la vie ! Plus de gamelle…

Coucher de soleil sur ciel presque dégagé

Il est 15h50 … oui oui oui !

Grand luxe et spacieuse cette douche d’autoroute !

81 litres ! Picco avait soif. Oui en Pologne on paye en « zloti »

Une voiture de police double à pleine balle… j’ai failli faire des appels de phare ! Et plus loin sont en mode escargot ! Mais c’est quoi leur problème ! Je les double (après m’être assurée que j’avais la bonne vitesse de croisière) et ils me redoublent avec le signe « follow me » ! Allez c’est pas la police, mais les douanes… Rebingo !

21h37, me revoilà dans une zone à l’écart de la route entourée de 4 grands gaillards en gilets pare-balles !

Douanier 👮‍♂️ : Hallo

Marine 👩🏻 : euhhh I don’t speak German

(Maintenant je poursuis en français cette conversation réelle en anglais)

Douanier 👮‍♂️ : Ok mais je parle anglais. Ohhh c’est un aussie, un berger australien ? Papiers du véhicule, permis de conduire, passeport ou carte d’identité.

Marine 👩🏻 : c’est à l’arrière dans mon sac

Douanier 👮‍♂️ : Ok mettez une veste (il est sérieux?) et descendez.

(Ouverture de la porte du camion)

Douanier 👮‍♂️ : Oh c’est un campervan !

(Je leur ai fait leur soirée je pense entre la découverte du chien et du van)

Douanier 👮‍♂️ : Vous venez d’où et vous allez où ?

Marine 👩🏻 : euh j’étais à … (perdue dans les jours) Vilnius puis Varsovie et je rentre en France !

Douanier 👮‍♂️ : (en regardant mon passeport) et vous allez en Russie aussi ?

Marine 👩🏻 : euh oui, en fait je voyage pendant un an… avec mon chien aussi.

Et ça c’est fini en bon voyage après m’avoir demandé si je n’avais rien à déclarer, armes / drogues / argent / etc., et je leur ai fait remarquer que c’était mon deuxième arrêt par les douanes allemandes quand même !

Puis j’irais me backer une trentaine de minutes plus tard sur une aire d’autoroute comme cela demain matin nous serons à une heure de Berlin. On avisera donc la journée selon notre réveil ! Vu qu’ici il fait nuit à 15h50 😱😱😱 ! D’ailleurs le coucher de soleil était dingo ce soir avec une couleur rouge écarlate et un soleil énorme juste en face sur la route !

Allez c’est pas tout mais on est KO !

Pour info : déjà plus de 8500 kms au compteur à date ! Et Picco roule du tonnerre 🤞🏻 pourvu que ça dure…