[2020-01-13] En route vers Búzios

Buzios ! Le petit Saint-Trop brésilien. Nous avons environ 3h de route pour nous y rendre. Cette ville marquera notre dernier stop avant d’arriver (enfin) à Rio !

Cependant, nous prenons le temps de petit-déjeuner ce matin après une nuit à nouveau très chaude. Marine en profitera pour publier les 2 derniers jours de blog et mettre à jour le compte Instagram posée à l’avant du camion, les portes ouvertes pour ventiler… se couchant ainsi à 01h du matin !

La veille au soir, tandis que je dormais, Marine a questionné une amie de notre entourage concernant la dangerosité d’une tique. N’Lou en a chopé une de taille il y a deux jours, et une plaque rouge s’est formée autour de la piqûre. Sur la route nous décidons donc de nous arrêter pour faire un check professionnel sur les conseil de Pauline, prof dans un lycée agricole français.

Nous trouvons un vétérinaire sur le GPS qui a priori consulterait 24/24. Rien de très alarmant, mais nous préférons ne pas prendre de risque et nous rassurer ! Bien que la ville où nous débarquons soit très peu accueillante, le cabinet vétérinaire, lui, était clean ! N’Lou est pris directement en charge avec Marine qui l’accompagne. Quant à moi, je resterai à patienter dehors sous un temps qui devient de plus en plus nuageux !

Marine et N’Lou sortent enfin… je vais directement aux nouvelles ! Rien de grave ! Il faudra faire juste attention en cas de piqûre à une perte d’appétit, des vomissements, des plaques sur la peau ou encore à une attitude triste… La perte de poids et son humeur dans les prochains jours pourraient être le signe d’un virus. Et oui la tique chez les chiens peut conduire à la maladie de Lyme ou encore la Piroplasmose… On veut éviter tout cela !

Malgré qu’aucun traitement ne lui soit donné lors de la consultation, la facture sera de 90R (une vingtaine d’euros)… Les mécanos étaient plus sympas ! Ça a pris beaucoup de temps que de communiquer grâce au traducteur Google aussi affirme Marine ! Pas facile d’échanger avec des portugais !

Toujours entre montagnes et verdure

A l’approche d’un grand virage : décompte panneaux 5-4-3-2-1 !

Assez simple le nom des rues brésiliennes

Portugais bilingue vocabulaire tique et chien !

En attendant le check-up !

Et bis passage à la caisse

Nous reprenons la route et je me remets au volant. Après une première partie de matinée à me sentir nauséeux, je me sens mieux pour prendre le relais. J’aurais dû continuer de faire le malade, la dernière partie de la route était horrible ! Environ 70 kms de côtes à traverser au cœur de villes : un vrai calvaire ! Nous y avons passé 3h…

On a surpris N’Lou se servant d’un caleçon comme doudou !

Le temps, comme je vous le disais plus haut, s’est dégradé très fortement. Nous sommes arrivés à Buzios dans une atmosphère très bretonne… Il ne pleut que sur les cons… Bah on était trempés pourtant… ça doit pas marcher cette expression !

Dommage car cette petite cité balnéaire a vraiment beaucoup de charme ! Elle nous été conseillée d’ailleurs par le grand-père de Marine. Cette ville a longtemps été la destination de prédilection de Brigitte Bardot. Nous flânerons une heure durant dans la ville à l’atmosphère plutôt européenne. Beaucoup de petits magasins, très sympas, mais à des prix très Saint-Tropez !

La pluie ne nous motive pas plus que ça, et nous sommes bien humides (surtout N’Lou qui a sauté dans le port !). Nous continuerons donc notre route vers Rio !

Nous profitons de quitter Buzios afin de nous arrêter faire quelques courses pour la suite et surtout pour ce soir ! Même si la pluie qui ne s’arrête pas, rendra la tâche cuisine extérieure sûrement compliquée !

Sous la pluie, les brésiliens sortent les « capotes » !

Búzios, nous voilà !

Ange ou démon ?

Le petit port

Vue sur la plage depuis la jetée

Un petit coin de paradis

La crêperie « chez Michou »

L’effet Brigitte Bardot a du jouer dans l’installation de ces restos

Ça va sentir le chien mouillé !

Voici le « jambon » local !

La route pour se rapprocher de Rio est encore super compliquée ! Des nids de poules de dingue, souvent invisibles du fait de la pluie et de l’eau qui les emplit ! Mais Marine s’en sort plutôt bien, au rythme de notre livre audio ! On voit la fin de ce second opus… la résolution de l’enquête semble proche (on est sur « l’écorchée » de Donato Carrisi, la suite du « chuchoteur ») !

20h, enfin nous trouvons où nous poser ! Avec un parking couvert, des douches gratuites et propres et en prime le wifi sans mot de passe (c’est assez rare ce combo pour être souligné)…

Travaux, nuit et nids de poule !

Nous voilà installés pour la soirée !

Le menu de ce soir est maintenu : pâtes au fromage (on était partis sur des pâtes carbo mais pas moyen de mettre la main sur un truc potable pour remplacer les lardons…) ! Dire qu’il y a quelques année j’avais arrêté ce régime à base de blé… 2020 sera sous le signe de la « penne » !!

À 23h, nous avons droit à une visite du gardien du parking qui nous demande de nous bouger vers la station car il ferme le parking du restaurant. Quand il nous a vu bien installés dans le camion, il a compris qu’on avait l’intention de passer la nuit là et nous laisse rester. Il fermera le parking de cordes et nous on dormira bien au calme (du moins c’est ce que l’on espère) !

Allez au dodo !

4 réflexions sur « [2020-01-13] En route vers Búzios »

  1. klodeko

    Surveillez bien N’Lou, on veut continuer à le voir se fendre la poire en signe de bonne santé du chien mouillé et sablé et cracra 💪🐶
    Damien tu étais prévenu de la « penne » qui t’attendait : le blog s’appelait « lardons et pâtes liés à la crème » avant 🤪
    Rio ils arrivent ! Go ! Go ! 🎉🎊

    Répondre
  2. Briand

    Nous sommes bien avec Loulou faites attention à ses réactions à ces mauvaises piqûres car lui il n’a pas la parole ce sont ses yeux qui vont vous faire un signe de détresse comme un bébé bisous

    Répondre
  3. BRIAND Yann

    Attention, à RIO, les gen sont toujours sur le qui vive, les rues peuvent être dangereuses, ce n’est plus la façon de vivre des gens des petites villes. Les favellas sont à voir, mais avec un « parrain », attention à vous trois, et trouvez un endroit sûr pour le camion. Bisous.

    Répondre

Laisser un commentaire...