[2020-01-08] Entre Teixeira de Freitas et Aracruz

Ce sont encore des toc toc toc qui nous réveillent ce matin, toujours pas ceux d’une fameuse femme de chambre mais, le bruit d’un marteau piqueur en grande forme dès 07h cette fois-ci !

Allez une petite douche et c’est parti pour une nouvelle journée ! Et merde… les douches sont fermées pour manque d’eau… On est pas chanceux malgré la chaude nuit à laquelle nous avons encore survécu ! Tant pis, on file et on verra sur la route ! La prochaine station essence où nous nous arrêtons pour le prix attractif de son diesel propose… aussi des douches gratuites !

Je vous assure que les douches sont parfois bien à l’image des toilettes publique que nous avons en France. Mais il faut mettre son confort de côté et savoir se contenter de peu… Et là, le confort on l’a bien vite oublié… À chaque fois c’est une nouvelle surprise qui nous attend, mais on apprécie aussi cet aspect là du voyage (surtout quand la surprise est dans le bon sens) 🤪 !

Nous avons une petite matinée de route pour rejoindre Aracruz, petite ville à 20 kms des côtes sans grand intérêt touristique particulier. Sauf que là-bas nous attend un couple de brésiliens que nous avions rencontrés au camping de Salvador lors du nouvel an ! Nous nous étions échangé nos instagram et Marine, depuis, a pas mal échangé avec Taci ! C’est sans hésitation qu’ils nous ont invité à passé les voir sur notre route pour partager un bon moment tous ensemble !

En attendant Damien qui se prélasse avec son café !

J’ai pas menti…

La statue de la liberté sur la route

Il faut forcer l’enfant à boire à plusieurs reprises

Sur la route…

Nous arrivons sur les coups de 14h à leur adresse ! Une charmante maison moderne dans un lotissement très calme de la ville. Les retrouvailles sont chaleureuses, surtout pour les chiens qui se sont littéralement sauténdessus lorsqu’ils se sont vus. Vous vous souvenez ? Le Golden Retriever nommé Paissano (un surnom sympa qui signifie « ami » en espagnol) !

Ils nous font visiter d’emblée leur maison ! Une grande terrasse avec petit jardin et cuisine extérieure, une petite piscine au milieu de la terrasse (celle ci est inutilisable car la pompe qui permet le nettoyage de l’eau est cassée et l’eau est devenu verte) tandis que l’intérieur ressemble extrêmement à une maison européenne !

Nous apprendrons plus tard que c’est le travail de Matheus qui paye la location de cette maison. Ils nous demandent si nous souhaitons manger un morceau mais, par gêne, nous refusons poliment et cette fois c’est bien volontiers que l’on accepte d’aller se baigner à la mer ! Une vingtaine de kms nous en sépare. La plage est magnifique et surtout déserte de tous touristes ! Les chiens sont les plus heureux et se lancent à l’eau, qui est plutôt froide dans cette région, car à priori, il y a eu deux jours de pluie non-stop récemment.

Nous avons ensuite passé pas mal de temps posés sur la plage à discuter et échanger sur nos vies respectives. Matheus est ingénieur (il travaille sur une plateforme pétrolière) et Taci est une architecte en devenir.

A l’air frais de la clim !

Sur la route… on suit les amis brésiliens

Le chantier où travaille Matheus

Une photo à 6 têtes !

Puis seulement entre humains, plus simple !

La plage… presque que pour nous !

Selfie Loulou ?

Il préfère jouer avec son copain !

Ils ont l’air sages comme ça… mais c’était temps de repos

Qui aura le bâton ?

17h, c’est l’heure du goûter (appelé « cafe de la tarde » ici). Nous retournons à la maison, Taci nous a commandé de la glace à l’açai (prononcer « assailli ») et nous découvrons dedans qu’il y a du Nutella dedans aussi… Une tuerie ! Le pot y est passé presque intégralement ! Et en plus c’était « sans sucre »… avant le Nutella !! L’açai est un petit fruit que l’on trouve uniquement dans le nord du pays, dans un des articles précédents, nous avions déjà dégusté son jus chez Raimundo.

Marine lance l’idée d’initier nos hôtes au Mölkki ! Et c’est un succès… Ils adorent ! Après plusieurs parties (men vs women), nous passons à la partie finale : France vs Brésil et ils sont bien décidés de nous battre après la déculottée prise en 1998 ! La partie est serrée, mais le résultat est sans appel, le Brésil a redoré son blason avec une victoire 2 à 0 ! Nous allons rentrer tête basse au pays et on remballe notre jeu…

Les croquettes sont meilleures dans la gamelle du copain

Championnat international de Mölkki

Matheus décide de nous préparer son repas préféré : le barbecue ! Enfin, ici on appelle cela « le churrasco »… Au menu, uniquement de la viande de bœuf et de porc cuites en douceur au charbon de bois et ce fut un délice !! On a aussi eu droit à des petits « garlic bread » maison (pain avec une sauce type aïoli) sans oublier la bière qui allait avec : la soirée fût vraiment un régal !

Passer du temps avec des locaux de notre âge (Taci a 27 ans et Matheus 31 ans), nous a aussi permis de beaucoup échanger avec un bon anglais ! Et nous repartirons avec pas mal de bons plans touristiques qui ne se trouvent pas dans les guides !

Cuisine extérieure

Churrasco time !

« Eh les amigos, vous faites tomber un bout ? »

Pièce de bœuf, farine et saucisses de porc

Ce qu’on appelle vulgairement la « farine »

Les hommes et leurs bébés

Quant à la nuit… elle s’annonce très bonne : on a une chambre pour nous trois, notre salle de bain et la climatisation. Ils ont assuré !

Allez, on va profiter alors see you !

4 réflexions sur « [2020-01-08] Entre Teixeira de Freitas et Aracruz »

  1. jpierregodet

    Superbe rencontre …. bien agréable pour vous , pour vous poser un peu . Gros bisous à tous et à plus ❤️❤️❤️❤️❤️

    Répondre
  2. klodeko

    Super retrouvailles entre amis pours les humains et les chiens.
    Il semblerait qu’une des 4 personnes se soit accaparé toute la crème solaire au vu de son non-bronzage 👙😎 #jedisçajedisrien

    Répondre

Laisser un commentaire...