[2020-01-06] Sur la route entre Canavieiras et Trancoso

Toc toc toc…

Nous sommes réveillés à 05h20 et je vous assure que ce n’est pas la femme de chambre. Une personne (dont on ne connaît toujours pas l’identité à ce jour) est venue nous enlever des bras de Morphée. Nous sommes restés immobiles et silencieux pendant quelques minutes tout en essayant d’imaginer ce qu’il se tramait à l’extérieur. Nous décidons définitivement de nous lever et de changer de lieu. De toute manière, vu la nuit passée avec la chaleur contenue dans l’habitacle, nous n’aurions jamais pu nous rendormir… 🥵 !

Nous savions depuis la veille que nous étions sur les bords de l’océan, c’est pourquoi nous nous y rendons pour savourer la fin du lever de soleil. Le tout en ne quittant pas l’intérieur du camion : passage du lit au siège conducteur pour Marine, on enlève les pare-soleils et on démarre en trombe (gentiment quand même) !

En traversant la ville, nous remarquons que les brésiliens sont des gens bien matinaux ! Nous croisons des marcheurs, des coureurs et des futurs baigneurs. Sans doute que la nuit a été chaude pour beaucoup… Nous nous postons finalement au pied de la plage : l’endroit idéal pour nous réveiller tranquillement. Installés face à la mer pour siroter café, lait chocolaté (première tentative fadasse du lait en poudre pour Marine) et la gamelle d’eau pour Loulou… C’est un bonheur de commencer ainsi la longue journée par ces quelques heures de détente !

Et oui il fait déjà grand jour à 05h30…

A nous la fin du lever de soleil !

On est quand même pas mal là !

Définitivement, le lait en poudre ce n’est pas le truc de Marine

N’Lou refait sa nuit…

Bataille pour le siège côté « hublot »

On a tranché que les malades étaient prioritaires !

Aujourd’hui, c’est direction Trancoso qui, d’après les guides, est un ancien petit village de pêcheurs, encore dans son jus bien que le tourisme de masse commence à découvrir ce petit coin de paradis. À priori, il est encore temps d’aller le visiter avant qu’il ne devienne une destination bling-bling !

Ce tronçon de route aura aussi pour finalité de découvrir le dénouement de ce fameux premier polar audio qui nous tient en haleine depuis déjà 15h de conte ! Et je vous assure que je n’ai pas été déçu… Un thriller comme j’aime avec une fin complètement inattendue pour ma part (spoilers supprimés par le modérateur) 😲 !

La fin de parcours se résumera à de longs « pétards » qui ne sont pas sans me rappeler la fameuse « côte du Palon » d’Embrun (clin d’œil aux Embrunman 2019) !

Oui oui c’est du transport de viande… et la chaîne du froid on en parle ?

Pendant ce temps, d’autres roulent avec du son !

Des paysages encore très verts

Quelques cours d’eau traversés…

Y’a pourtant des auto écoles aussi ici !

Les pétards (pentes raides) en arrivant sur Trancoso !

Chacun son tour la casquette… c’était pas judicieux d’en prendre qu’une pour trois !

Nous arrivons enfin à Trancoso après 4h30 de conduite. De prime abord, ce village a l’air vraiment mignon mais nous ne nous attarderons pas dans le centre ville ! Oui, car nous souhaitons voir de nos propres yeux le spot repéré pour la nuit. Nous sommes accueillis sur ledit spot (que l’on appellerait plus communément « parking de plage » par des personnes qui nous indiquent que la place est à 20R (4,44€). Marine lui indique que le prix est « normalement » de 10R (selon nos infos) ! Mais le gardien se joue de la règle de l’offre et la demande : y’a du monde donc c’est plus cher ! Il ira donc se faire voir pour aujourd’hui…

Changement de programme donc : direction le centre historique pour éventuellement trouver un camping ou une pousada pas trop chère afin de s’y relaxer pour les 24 prochaines heures. Après tout un peu de confort ne nous fera pas de mal ! À l’image du parking de la plage, les hébergements sont eux aussi très convoités… Et oui, ce sont les grandes vacances ici. Celles qui chez nous sont en juillet/août…

Après avoir essuyé plusieurs refus, nous nous dirigeons vers un hostel (auberge de jeunesse) pour voir ce qu’ils peuvent nous proposer. À savoir que les chambres de ce type d’hébergement peuvent contenir jusqu’à 8 personnes généralement.

Après, la nana propose de nous privatiser une chambre de 4 (pas tellement le choix avec le chien) mais au tarif de 2 et avec petit-déjeuner inclus. Allez Go ! Un petit aménagement de la chambre pour rassembler deux lits simples en un lit double et ça fera bien l’affaire pour une bonne nuit de sommeil (au frais), fortement méritée par nous trois !

Nous mettrons peu de temps à filer sous la douche… afin de nous prélasser sous l’eau froide… nos corps ayant vraiment souffert de la chaleur de la dernière nuit, du trajet et de la recherche d’hébergement en plein cagnard ! Après ce rafraîchissement rapide, direction la « praia dos nativos » où N’Lou aura droit aussi à sa séance d’hydrothérapie au cœur des vagues.

Cette région était annoncée comme ayant plusieurs des plus belles plages du pays et la réalité le confirme. De vaste étendues de sable blanc longées par les cocotiers et tout cela devant une mer bleu atoll. Que ce soit Marine ou moi-même, ne sommes pas très « mer farniente », malgré cela on se laisse tout de même séduire par le paysage !

L’auberge de jeunesse !

Notre chambre : en haut à gauche…

Vamos a la playa…

N’Lou s’en donne à cœur joie dans les vagues

Nous remontons (littéralement car le village est sur les hauteurs) tranquillement ensuite vers notre chambre pour nous préparer pour notre soirée. On va essayer de se trouver un restaurant sympa pour dîner dans ce village atypique ! Nous voulons nous remémorer notre première année ensemble autour d’un bon petit repas brésilien 🙂 !

Chose faite dans un excellent restaurant (au super rapport qualité/prix qui plus est car en ayant fait le tour de ce petit « Saint-Tropez » (s’est on laissé penser), les prix des restaurants flambent déraisonnablement (25€ la pizza margarita… par exemple dans le resto d’en face). Pour nous, ce sera un plat de bœuf et un plat de poisson accompagnés de crudités, riz, farine (typique et tellement bon ici), frites et haricots en sauce… On était loin de mourir de faim, on s’est régalés !

Je me laisserai ensuite tenter par une glace comme à digne d’un grand glacier de Saint-Malo… La soirée fut douce et agréable dans ce petit village où, pour une fois vraiment, nous nous sentions en sécurité sans même y penser… Ça détend ça aussi !

Le dîner du jour 🥰

Il n’avait même pas remarqué la photo…

Jus d’ananas frais : une cure de bonheur ici !

Pendant que le troisième pionce…

Trois boules de glace artisanales

Tchao les amis ! Zzz…

3 réflexions sur « [2020-01-06] Sur la route entre Canavieiras et Trancoso »

  1. jpierregodet

    Bon et bien vous en profitez à fond et cela fait plaisir. De très belles photos et de beaux paysages . A bientôt pour la suite . Gros bisous à vous deux et Loulou le chien 🐕❤️❤️❤️❤️

    Répondre
  2. klodeko

    Belles lumières du matin qui se lève 🌅🤩
    Que la jeunesse profite bien du confort de son auberge 🚿🛌😴💤

    Répondre
  3. Briand

    Vous avez eu raison de partir sans ouvrir ,on ne sait jamais , pour le lait en poudre ma grande il faut le mélanger dans de l’eau bien chaude car dans de l’eau froide c’ grumeaux bisous et bon chemin

    Répondre

Laisser un commentaire...