[2020-01-01] Salvador

Après un dodo autour de 01h, bien claqués par notre journée, nous passerons une bonne nuit à nous reposer, repus, après ce beau réveillon ! Eh bien, nous qui ne savions pas comment se passeraient les fêtes on a été ravis de débarquer dans ce camping pour rencontrer tous ces voyageurs ! Damien avait visé juste en repérant ce spot iOverlander.

Aujourd’hui, on a décidé de ne rien faire et de rester une journée de plus au camping (on ne l’a pas tellement décrit mais on est sur un grand jardin de particulier avec une cuisine extérieure, des douches extérieures froides et une douche intérieure chaude avec toilettes) ! Bon le « ne rien faire » s’est transformé en nouvel an bis et tris avec les brésiliens et les colombiens… J’ai l’impression qu’on ne fait que manger. Ils sont adorables et nous ont, tout au long de la journée fait découvrir de la gastronomie locale…

Il fait le beau pour le premier de l’an !

Des bananes au goût de pomme de terre : banana de terra

Différent de la banane plantain ils nous ont dit

Un assortiment de fromages locaux : aux condiments, fumé, au vin…

On a goûté le jus maison d’acerola, une baie locale

Quant à nous… Damien leur a préparé du café brésilien acheté en France. Ça les a beaucoup fait rire mais ils l’ont beaucoup aimé ! Bien plus fort que le leur ! Et de là est parti un “café contest” ! Qui fera le meilleur café… moi je n’en bois pas mais j’en connais un qui ne va pas dormir ce soir !

Leur café a eux avait la classe ! Grillé puis moulu !

Bon on a quand même intercalé une baignade et promenade à la plage entre deux repas… Les vagues étaient fortes et N’Lou nous a rejoué le sauveteur en aboyant quand on s’éloignait trop ! Jusqu’à ce qu’un vrai sauveteur nous dise que la mer devenait dangereuse et qu’il valait mieux sortir. Effectivement avec la marée le courant et la force des vagues s’amplifiaient.

Puis comme si nous n’avions pas assez mangé hier soir : alors qu’on s’apprêtait à un jeûne d’une semaine pour compenser. Les brésiliens ont “invité” tout le camping à finir les restes du repas de la veille. Ainsi nous avons appris à mieux connaître Tacih et Mateus qui n’avaient pas dîné avec nous la veille. Un couple de jeunes brésiliens qui voyagent avec le fameux golden retriever Paissano, copain de N’Lou !

On manquait d’un tire-bouchon…

Tire-bouchon improvisé : vis et tournevis !

Repas du midi : les « restes de la veille »

Du « pamonha » : on a pas réussi à identifier le goût !

A peine sortis de table, nous avions déjà connaissance du dîner du soir : ce sera “acarajé”. Il s’agit de beignets faits à base de farine de haricots emplis de légumes en dés… et je n’avais pas compris mais y’avait aussi des crevettes à mon désespoir mais bon pas grave, Damien s’en est régalé ! Il nous a fallu insister pour payer. C’était pas une grosse somme mais cette famille de brésiliens était tellement généreuse que nous en étions gênés ! Dans la matinée en plus ils nous ont offert un paquet de café ! Sûrement car Damien a gagné le concours sans qu’on ne lui ait dit officiellement 😛 !

Le dîner sera sur la terrasse du camping-car des brésiliens !

Le fameux « acarajé » aux crevettes

Tous les camions et camping-car sont équipés de cela aux Brésil : ils régulent ainsi la pression des pneus depuis la cabine !

Dans tout ça, pas facile de se reposer car nous étions sans cesse concentrés entre le portugais, l’espagnol et l’anglais qui nous servaient à converser ! On a abordé tellement de sujets avec les filles : Livine 20 ans en étude de droits et Leticia 25 ans tout juste diplômée en nutrition et leurs parents anciens fonctionnaires à présents retraités ! C’était super intéressant et la journée est passée à une vitesse folle.

A défaut d’un vrai bon repos à ne rien faire comme nous l’avions prévu, on a appris plein de chose et sur la soirée… on est parvenus à se mettre à jour sur nos réseaux sociaux (t’avais raison Chachou c’est un sacré boulot), mais aussi commencer à créer notre carte détaillée du parcours sud-américain tout en programmant notre escapade des jours à venir ! On s’enfoncera dans les terres en direction du Parc National de la Chapada Diamantina où il devrait faire plus frais !

Et déjà cette nuit en sera l’un des prémices avec ses 25 degrés plutôt frais et le besoin pour ma part de dormir sous un drap… Quant à N’Lou il a kiffé son début de soirée : allongé dehors avant que je ne le rappelle à minuit pour l’inviter à rejoindre ses pénates. Bah le pépère dormait tellement bien qu’il était perdu et ne savait pas d’où venait la voix ! Comme quoi ces trois jours à rester posé… à aérer le camion et à ne pas être sur nos gardes nous aura fait un bien fou !

« N’Lou réveille toi… au dodo dans le camion »

Allez minuit… il est temps de dormir !

4 réflexions sur « [2020-01-01] Salvador »

  1. klodeko

    Une superbe journée de socialisation et de gastronomie. Un prof de nutrition de l’institut pasteur disait que bien manger devait comporter 3 R : Restaurer (les réserves), Réunir (les humains autour du repas) et Réjouir (en stimulant les sens). Vous avez fait carton plein ! 😅

    Répondre
  2. jpierregodet

    Bon réveillon que vous avez passé la ! De belles rencontres et de la gastronomie locale 😜profitez en bien et à plus , gros bisous ❤️❤️❤️❤️

    Répondre

Laisser un commentaire...