[2019-12-01] De Moscou à Saint Petersbourg

Réveil mis à 07h30… Que c’est dur de s’extraire du lit ! Mais bon il le faut bien. Le jour n’est pas encore levé, et nous filons pour une petite sortie matinale avant le petit-déjeuner. Bon ça ne passera pas bien pour N’Lou qui le pauvre sera malade à deux reprises… J’ai voulu amorcer son envie de manger avec quelques céréales et deux-trois rondelles de saucisson : mauvaise idée de ma part !

Au final nous décollerons à 08h45 direction la gare de Kazansky à pied. Puis le métro… Ah j’ai perdu ma carte de métro, moi qui pensais pouvoir me la faire rembourser (car elle est consignée pour 50 roubles soit environ 0,75€) mais surtout qu’il me restait de l’argent dessus pour ce dernier voyage… Mince alors ! Elle était encore dans ma poche de manteau hier mais à force d’y fourrer mes gants, tour de cou et bonnet j’ai dû la faire tomber…

Ouf, j’ai pile poil ce qu’il me faut en monnaie : j’ai 56 roubles et j’ai besoin de 55 roubles… sachant qu’un voyage acheté hors de la carte consignée est plus cher (55 roubles vs 38 roubles avec la carte troika). Et pas de chance la machine me bouffe 10 roubles donc je ne peux pas payer en pièce ! Après 3 tentatives avec la carte bleue, cela fonctionne enfin ! Quel cirque… Et puis on marche on marche on marche, on attrape enfin le métro et on file direction la gare Belorusskaya pour prendre le train aeroexpress vers Sheremetievo.

Dans le métro ! Prochain arrêt…

Téléphone public dans la rue

Arrêt de bus pour pigeons

Le joli bâtiment de la gare de Belorusskaya

Vers l’aéroport en aeroexpress

Je suis les pancartes et Loulou est infernal car il ne supporte pas être muselé le pauvre… On parvient sur les quais et je demande au mec en gilet « aeroexpress ? » en montrant le train à quai. Il est pas aimable et me fait les bras en croix pour me faire comprendre que je l’embête et que c’est pas le bon train. Je reste plantée devant lui dubitative et il finit par m’accompagner pour me montrer un panneau avec les heures, ok le prochain est dans 20 minutes.

Je me pose donc sur le quai, car je suis bloquée et je ne peux plus rentrer dans la gare sinon en refaisant tout le tour et en repassant toute la sécurité. Et y’a un mec bizarre qui traîne. Un asiatique, capuche sur la tête qui fait les 100 pas en me regardant. Un nouveau train arrive et les micros disent « aeroexpress departing in 15 minutes ». Je monte dedans mais ne reconnais pas le train de l’aller… Le mec m’a suivie, je le regarde de travers du genre « qu’est ce que tu me veux ? » et je descends du wagon.

Il descend aussi. Je demande à un monsieur « aeroexpress ? » et il me fait comprendre que non. Le mec bizarre a recommencé les cent pas toujours en me fixant. Je vois un agent de sécurité, je vais le voir et je lui montre le type en disant « following me ». Il me demande « subway ? » « train ? ». Il ne me comprend pas assurément. J’explique « homme suit femme » en mimant mais pas mieux, ça le saoule et il se barre. Ok merci la sécurité !!!

Je me remets sur le bord du quai. Le train ne va pas tarder et je suis le mec du regard pour ne pas le laisser dans mon dos. Je vois une nana à l’air sympathique à côté de moi et ouf super elle parle anglais… je lui explique la situation et elle m’accompagne voir un autre agent de sécurité pour lui traduire en russe. Il appelle la police via son talkie-walkie. Le mec est toujours sur le quai. Le train ne va pas tarder… la femme reste avec moi. Finalement 3 policiers arrivent et elle leur explique mon histoire.

Ils me disent de monter dans le train et qu’ils vont surveiller. Le mec monte dans le même wagon que moi et les policiers me demandent de changer de wagon. Je ne suis pas sereine… surtout quand je les vois tous les trois rester à l’extérieur alors que les portes se ferment et qu’on démarre… Plus qu’à voir à l’arrivée à l’aéroport.

C’est Damien qui a du être content à 08h du mat de recevoir le message suivant : « Je suis dans l’aeroexpress de 10:05 entre belorusskaya et sheremetievo. Ya un mec bizarre qui me suivait j’ai prévenu la police, il est dans un wagon dans le même train, si jamais le numéro de Lisa du couchsurfing : +Xxx. Je te préviens quand je suis safe »

Le trajet se passe, les yeux rivés sur l’entre deux wagons et pas sereine quand je vois un reflet ou quelqu’un bouger… Je décide de sortir par la porte à l’arrière pour le repérer. Je le vois, il part vers la sortie. Le mec est à l’aéroport sans aucun bagage ! Puis je le perds de vue avant de le revoir plus loin dans le terminal avant de passer la sécurité. Sans bagage il est passé à côté des machines tandis que moi mes sacs doivent passer au scanner…

J’ai scruté tous les visages en avançant dans le hall jusqu’à arriver aux voitures de location, mais je ne l’ai pas revu. En même temps j’étais au niveau des arrivées donc pas forcément logique. Franchement je ne sais pas qui était ce type mais il m’a sacrément fait flipper ! Et je ne pense pas avoir été parano sur le coup…

Je m’étais préparée à me faire comprendre si besoin

C’est lui ! Dans le terminal de l’aéroport

Au comptoir des voitures de location : personne ! Un écriteau est laissé demandant d’appeler un numéro russe… au prix des communications c’est mort. Après plusieurs tentatives, le mec des informations me passe la personne des locations. Et là, ouf il parle anglais… Le mec me dit que mon heure de réservation est passée, que c’était de 10h à 11h. Et comme il est 11h20 à présent c’est trop tard…

Je ne sais pas s’il veut me faire comprendre que ma réservation est morte ou s’il me fait comprendre que je n’ai plus qu’à attendre car il fait autre chose… Marine la pas fine en a ras-le-bol et veut sa voiture ! Il finit par me dire qu’il sera là dans 20 minutes que j’ai qu’à prendre un thé ou un café en attendant ! Non j’aime pas ça…….

Il arrive avec un grand sourire et je lui montre le message que j’avais rédigé pour la police afin d’expliquer à quoi est dû mon retard. Il dit qu’il est désolé et me préparera les papiers nécessaires pour la location. Je lis toutes les consignes et le mec s’avère en réalité très gentil et m’explique bien tout. Par exemple, les limitations de vitesse :

60 km/h en ville

90 km/h hors ville

110 km/h sur autoroute (mais on peut rouler à 129 km/h sans risquer d’amende).

Du coup je lui ai dit que dans le doute j’allais respecter les limitations, et sa réponse “ok bah te mets pas sur la file de gauche alors” ! Il m’a aussi écrit en russe le nom du carburant que je devais demander… Il a bien fait car c’est du sans plomb 95 ; par réflexe j’aurais mis du gasoil !

Et je lui ai posé la question car souvent, les loueurs sont gênés par les cartes bleues françaises qui affichent le mot « débit » alors que eux recherchent des cartes avec le mot « crédit »… Il m’a dit que c’était le cas dans beaucoup de pays mais qu’en Russie ils s’en fichaient. Dans le doute, on s’est débrouillés avec Damien pour partir avec une de chaque !

On va à la voiture on en fait le tour et je note un coffre pas très propre. Il me dit que je n’aurais pas à nettoyer la voiture en la rendant, qu’elle peut être complètement sale que c’est ok ! Ils vont s’amuser avec les poils du chien 🤪 ! Je prépare le côté passager malgré tout en couvrant le siège et le sol de ma serviette (la toute crado) et avec ma taie d’oreiller (qui me fait office de sac de linge sale)… et nous voilà en route pour 700 kms !

Voilà ce que voir la voiture : du sans plomb 95

Kilométrage d’avant départ !

Notre monture pour les 3 prochains jours

Ça veut dire « sortie »… mais oui… logique !

Mon téléphone se relie directement à l’autoradio ce qui met permet de profiter de ma musique et de mes livres audio ! Car les blind tests locaux c’est pas ça ! Après avoir quitté l’aéroport vers 12h10, on se fait une première petite pause repas à 13h30 sur une aire d’autoroute…

Il n’y a pas de régulateur donc la route est longue… Et en plus il faut être super prudent car j’ai vu un mec traverser les voies de l’autoroute à pied, tranquille, ou encore soudain un camion arrêté sur la voie de droite avec son conducteur la tête plongée entre le tracteur et la remorque… Bref vigilance accrue obligatoire. Vivement que l’on arrive !!

Soudain ça passe à 130, c’était pas dans les plans des vitesses que le mec m’avait annoncé mais tant mieux ! Ça avance au moins ! Plus je monte vers Saint-Petersbourg et plus les côtés de la route sont blancs… il fait vite nuit d’ailleurs car à 16h le soleil est déjà couché avec un magnifique ciel qui s’illumine. Les fous du volant continuent de s’exciter pour doubler plus vite en annonçant leur arrivée en trombe avec des longs appels de phare !

Finalement on arrive enfin dans la ville ! Après deux mauvaises sorties (le GPS hors ligne est très pratique mais pas super précis… faut garder les yeux sur l’écran car il ne donne pas les noms des sorties… puis en russe ça ne m’aiderait pas des masses), enfin on arrive dans le centre. J’avais donné une ETA à 20h et finalement on est là à 20h10.

On entre sur l’autoroute : péage !

N’Lou a déjà pris ses aises

Joe la déprime à ensuite repris du service

Heureusement que c’est traduit… Clin d’œil LACTALIS !

Ici aussi les arbres tombent !

La ville d’Emmaus : marrant

Le soleil se couche…

Je profite de ma playlist !

J’ai fait la course avec un avion mais j’ai perdu…

38 litres de sans plomb 95 = environ 24€

Il a gagné du terrain…

Je laisse la voiture en warning car impossible de voir un hôtel à l’adresse indiquée et je rentre dans le supermarché le plus proche en demandant de l’aide (en montrant l’adresse en russe sur mon téléphone : « 20 1-я Линия ВО, квартира 28 ». Bah non c’est pas clair ! Une première dame m’aide mais en vain car on ne trouve pas davantage. J’essaye d’appeler : répondeur !

Je sollicite une autre personne dans la rue… elle m’aide à nouveau mais en vain aussi. Elle tente d’appeler, mais tout comme moi répondeur. Je réussis à me connecter au wifi de la ville et je leur écris sur booking un peu dépitée et je me dis que je vais tenter WhatsApp : enfin quelqu’un décroche ! Le mec vient me chercher et j’avais bien sonné à la bonne adresse avec la seconde nana !

Il me dit que je peux rester garée dans la rue. Je dis non, ils ont un parking privé c’est pour ça que j’ai pris cette hôtel avec la voiture de location ! Je laisse Loulou dans la voiture le temps de faire le check-in et je demande si je peux rester une nuit de plus : c’est ok. Je lui dis que je vais redescendre chercher le chien et il me répond « ah il va dormir dans la chambre ? »… bah non dans la rue banane ! J’ai pourtant bien coché « animaux acceptés » sur booking !

On va alors faire notre promenade avec N’Lou qui mérite bien de se défouler et il s’en donne à cœur joie dans la neige, avant quelques courses et avant de nous lancer à la recherche d’un distributeur ! C’est à moitié relou leur principe sur booking : on valide un logement mais après il faut payer en liquide sur place ! C’est donc à 22h23 seulement qu’on sera à même de se poser ENFIN !

La chambre… c’est de l’art certes…

… mais j’ai un peu l’impression d’être dans 50 nuances de Grey

Balade du soir dans la neige

« recevoir les comptants » : qui a fait cette traduction pourrie ?

Repas rapide (la flemme de cuisiner après cette journée), douche et repos ! N’Lou a déjà commencé sa nuit lui allongé sur le sol à battre des pattes dans tous les sens !

Je m’entraîne pour l’Amérique du Sud !

Recette de galettes salées et sucrées

« Il est très propre et très discret comme chien »

1h du matin… c’est très lumineux et il neige à fond !

Quelle journée !!

PS : Tout va bien Mamie, détends-toi !

7 réflexions sur « [2019-12-01] De Moscou à Saint Petersbourg »

  1. jpierregodet

    Et bien que d’émotions encore ma fille, repos bien mérité pour vous deux et à demain.gros bisous 😘❤️❤️❤️❤️❤️

  2. klodeko

    P…. J’imagine bien le flip de Damien qui reçoit ton message a des milliers de kms 🥺 Y’a qu’à faire confiance la débrouillardise de Marine 🤞 « OK Google, balance un tuto de Krav Maga ! Grouille !! »
    Une situation où la muselière N’Lougarou l’aurait fait déguerpir le cagoulé !!
    Chelou la déco de la piaule 😏

  3. Marine et N'Lou Auteur de l’article

    Damien a été au top, calme et rassurant ! Ahaha j’avoue la muselière aurait eu du bon !!!! Et j’avais pas de Google au début d’où ma difficulté de me faire comprendre par la sécurité ! Va falloir que je revois ma façon de mimer ! Mes parties de Times up sont trop loin apparemment !!!!

  4. Briand

    Ma grande j’ai eu très peur car avec tous ces hommes complètement tarés on ne sais jamais ce qu’ils préparent.surtout que certains ce n’est pas le cerveau qu’il Ont dans la tête. heureusement que le tien est bien en place et il fonctionne à merveille,sois toujours sur tes gardes , bonne journée et prends soin de ton Loulou pour qu’il puisse continuer le chemin.Gros bisous à demain prudence et calme.

  5. Leclercq

    Ils sont vraiment cheulou ces russes fait gaffe à toi ma poule bisous

  6. jpierregodet

    Mais voui, j’ai frémi moi aussi (c’est la Mireille du JP qui cause). C’est vrai, il y a des tarés partout. Heureusement, tu es vigilante ! N’Lou a t’il senti ton stress?
    Ce soir, où très bientôt en tous les cas, nous aurons de tes bonnes nouvelles.
    Je t’embrasse fort. 😘😘

Laisser un commentaire...