[2019-11-22] Moscou

Ce matin nous sommes réveillés par la lumière du jour (et un ressort dans le dos) vers 08h30 mais sans envie aucune de nous lever… après tout on ne s’est endormis que vers 5h alors ça fait peu ! On se rendormira donc (je dis « on » car c’est un peu moi qui mène la danse quand même… si je bouge ça réveille le fauve qui est au taquet… mais si je fais mine de dormir ça marche aussi… souvent) jusque 10h15.

Good morning Russia !

La vue de ma chambre… sympa non ?

Bon du coup loupé pour le petit-déjeuner qui était compris et servi jusque 10h uniquement. Au moins on a dormi un peu plus ! J’en profite pour contacter ma couchsurfeuse pour le soir même et convenir d’une heure de rendez-vous. Elle me dit qu’il me faudra environ deux heures pour arriver. Je ne pensais pas tant. Et me dit de la prévenir quand je serais dans le bus car à Moscou il y a le wifi dans les transports. Et elle me communique des infos bien utiles (photos des lieux où prendre le bus, et où descendre). Ça m’aidera fortement !

C’est là que je devrai prendre mon bus 84 !

Et tous les arrêts à venir avant le mien

Puis je sors pour faire faire un tour à N’Lou et je vais tenter auprès de la réception de faire garder ma cage. Pas de bol, cette réceptionniste là ne parle pas non plus anglais ! C’est quoi ce binz… Du coup, j’avais prévu le coup et je lui montre une google traduction de ma demande de garder la cage jusqu’au 03/12 (mais ça a écrit 12/12… peut être une histoire de calendrier) quand je reviendrai.

Le parking devant l’hôtel

Ma demande de gardiennage de cage en russe

Elle pianote aussi de son côté et mon russe n’était peut-être pas excellent… car elle répond d’abord « vous restez jusqu’au 03/12 » puis « vous voulez qu’on garde votre chien« … Finalement je lui fais signe de me suivre et je lui montre dans ma chambre la cage. Elle comprend et me dit qu’elle doit demander à sa direction. Elle revient quelques minutes plus tard et me dit que c’est ok je peux laisser la cage chez eux.

On prépare donc les affaires et on monte dans la navette hôtel – aéroport de midi où l’on nous dépose au terminal F. À nouveau, on subit les fouilles pour entrer dans l’aéroport ce qui selon moi n’est pas un mal ! Puis on se renseigne au point d’infos et on ira trouver l’aeroexpress depuis l’aéroport jusque vers le centre. Hop j’achète l’aller-retour moins cher et valable 30 jours (environ 12€) comme ça ce sera fait ! A priori le chien ne paye pas et la nana me dit qu’il me faudra descendre au 3ème arrêt.

J’ai acheté mon billet sur une machine car au guichet, elles ne parlaient pas anglais (je suis très étonnée dans un aéroport) et elle était surtout pas certaine de comment procéder avec le chien donc elle m’a renvoyé au point infos qui m’a donné toutes les infos.

Quelques minutes plus tard il y a un train donc on y monte pour rejoindre la ville. Les 30 minutes prévues dureront plus longtemps que cela car le train avance à vitesse d’escargot ! A l’arrivée… grand moment car on est sur un quai mais sans réelle gare attenante. Ok. Je rentre dans la gare en vue d’acheter un ticket mais en vain. Un monsieur avec un sac à dos me fait signe de venir avec lui après que j’ai écrit « bus 84 » sur mon téléphone… Mais a priori le mot « bus » n’est pas un mot russe. Puis après avoir marché un peu je reconnaîtrais la photo envoyée par mon hôte pour retrouver mon arrêt !

Les contrôles de sécurité aux entrées de l’aéroport

Direction l’aeroexpress

Alors vous reconnaissez cette enseigne ?

Il envoie ce hall de gare : classe !

Une église sur le bord de la route

C’est comme le ouigo mais en bien plus spacieux et gratuit

Allez smile pour la photo Loulou

En approche d’une gare

Le prochain bus est 25 minutes plus tard donc j’ai le temps d’acheter des tickets. J’opte pour une carte troïka illimitée pour 3 jours (348 roubles vs 55 roubles le ticket individuel)… je me suis dit que je serai sûrement amenée à prendre les transports et visiter dans les jours à venir ! Sachant que 348 roubles c’est un peu moins de 5€… Valable ! C’est pas la Scandinavie à 15€ la journée !

Malgré le ciel bleu, attendre à ne rien faire… ça pique ! Les -7 degrés sont frisquets en fait. Heureusement l’air est sec et non humide. Le bus finit par arriver et on mettra une bonne demi-heure à arriver au bout. Je suis avec attention le nom des arrêts et je mets en parallèle mon GPS hors ligne pour m’assurer du trajet emprunté sans dépasser mon propre arrêt… Plein de gens essaient de me parler mais la barrière de la langue est trop forte… bien qu’ils retentent plusieurs fois plus doucement mais ça reste du russe !

C’est la qu’on descend : Belarusskaya

De jolis bâtiments aux abords de ce square

On attend le bus… direction « швейное объединение вымпел »

Quant à Lisa et ses enfants c’est nous qu’ils attendent

Finalement j’arrive à l’arrêt où Lisa m’attend avec ses deux enfants. Une grande fille Rahel de 7 ans et un petit garçon Eliezer de 2 ans. Les deux sont bien emmitouflés dans leur combinaison de ski. On ne marchera pas très longtemps car elle habite juste à côté. Elle me propose de faire un thé chaud avant d’aller se promener dans un bois à 10 minutes à pied pour N’Lou sauf si je préfère me reposer. Non c’est parfait ça me va !

Bon je bois encore un thé bien que je n’aime pas cela. Mais la chaleur fait du bien ! Et on file dans la foulée dehors. Marine la cruche n’a pas pris de gants et n’a pas jugé utile de se changer… pour aller marcher à dix minutes, pas nécessaire ! Ouais… je m’attendais pas à une balade de 2h et 7 kms dans le froid à vrai dire… Heureusement Lisa m’a prêté une paire de moufles de sa fille qu’elle avait en trop. Mais malgré cela j’avais les extrémités congelées !

Direction une balade en forêt

Au milieu de la forêt une immense « salle de sport » construite par les locaux et très bien entretenue

Le tout fait de bois et de récup !

Et en rentrant… mission supermarché ! Elle me propose qu’on mange du poisson le soir mais je ne veux pas laisser N’Lou dehors solo et je tiens à payer. Du coup elle donne pour mission à sa fille de m’accompagner pour lire le nom du poisson. On a fait chou blanc même si j’ai chopé une dame qui parlait anglais et qui a interrogé la petite en russe. Bon on est ressorties avec 4 pavés de cabillaud qui selon mois collaient à la description « petit« , « congelé« , « 4 dans un sachet« , « un nom en 3 lettres » (cabillaud se disant « cod » en anglais). Mais c’était pas ça !

Tant pis ça ira bien et l’on rentre finalement à la maison pour cuisiner le repas… je n’ai rien mangé depuis l’avion hier soir et c’était pas super non plus leur riz cantonnais. J’ai la grosse dalle ! Lisa fera des pâtes avec le cabillaud et une sauce de tomates râpée, carotte, céleri, oignons qui rendra un très bon repas ! Puis par dessus cela la douche chaude pour me réchauffer sera le bonus.

Et la soirée s’achèvera en discutant dans la cuisine (pour ma part collée au radiateur) et en déchiffrant l’alphabet russe pour écrire N’Lou, Marine et je m’essaierai à Damien mais je serai corrigée ! Demain je pensais aller visiter Moscou solo avec N’Lou mais a priori Lisa a d’autres plans de balades… Je regarde pour la suite et demain si possible on ira à la gare se renseigner sur les billets de train et sur une carte sim avec accès internet.

Nos prénoms en russe…

On dort là ce soir !

Pour la fin de la soirée, je me poserai après une dernière sortie pour N’Lou en attendant mon « coloc » de chambre un égyptien en couchsurfing également. Il est 22h passées et il n’est toujours pas là. L’alarme N’Lou va faire bizarre à tout le monde… J’espère que ça ira demain car le petit a tendance à lever la main et taper sur N’Lou qui n’apprécie pas tellement la chose et commence à montrer les dents… mes « non » de protestation ne fonctionne pas des masses…

A suivre. En attendant, j’ai trouvé une chambre dans une auberge pour dimanche soir qui accepte N’Lou à condition qu’il reste dans la chambre et ait tous ses papiers à jour ! Je tente une négociation de sa capacité à squatter la cuisine pendant que je me prépare à manger… À suivre !

Sur ce : спокойной ночи 🌙

5 réflexions sur « [2019-11-22] Moscou »

  1. jpierregodet

    Bon et bien bonne nuit , bien au chaud je l’espère et bon courage pour demain à vous deux ❤️❤️❤️❤️❤️Gros bisous

  2. klodeko

    La barrière de la langue slave est vraiment haute ! T’avais pas pris ouzbek en seconde langue ?

  3. Briand

    Oh tu me donnes des sueurs froides, ce pas facile quant on ne parle pas la langue ??pour le retour tu vas parler russe bisous bisous 😘

Laisser un commentaire...