[2019-11-05] De Tallinn à Pärnu

Un chouillas avant 09 heures, nous sortirons de notre sommeil pour profiter d’un réveil en douceur bien au chaud ! La nuit a été très bonne et ça y est officiellement les 31 ans sont bien installés !

Une promenade à N’Lou et des grands mercis et au revoir à nos hôtes et nous voilà à nouveau sur les routes. Aujourd’hui on quitte dans un premier temps Tallinn afin de nous rendre à l’Est de la ville à un peu moins d’une heure de route pour découvrir le parc national de Laheema.

La route se fait en douceur car le vent est très présent et la voiture le subit un peu. Jusqu’à ce que nous arrivions dans la forêt où la route est bordée de grands arbres à perte de vue… Je m’attends à voir traverser un ours à n’importe quel moment… mais non !

En pleine forêt estonienne

« Si tu manges pas, on ne va pas se promener »

Après que Waze le GPS nous ait fait un coup de calgon en nous emmenant en pleine cambrousse (ça me rappelle une sortie IKEA avec Marina ça…), nous reprenons la route pour 30 nouveaux kilomètres mais pas mieux… J’abandonne car il se fait déjà tard et que ce serait le coup à tirer un trait sur d’autres visites. Après coup je m’en veux de ne pas avoir d’avantage persévéré !

Tant pis, pas de regret, nous avons vu plein d’autres belles choses aujourd’hui et notamment deux jolies cascades : Jagälä et Jõeläthme. La couleur de leur eau était impressionnante car virant à l’orangé… Hum qui pour une baignade ?

La cascade de Jagälä, haute de 8 mètres

Et la cascade de Jõeläthme, couleur rouille

Puis nous prendrons la route en direction de Rummu où nous voulons aller voir une vieille prison soviétique aujourd’hui à l’abandon. Pour y arriver, déjà le GPS nous teste en nous faisant prendre des routes de terre…

Puis sur place, pas de chance tout l’accès est interdit. J’essaie de contourner mais je dois bien me résigner à faire demi tour après avoir bien souvent serré les fesses en passant des larges trous d’eau et parties boueuses d’un chemin adjacent à la prison. Le mec qui est arrivé après nous avec sa caravane, j’ai ri jaune et je lui ai déconseillé de s’aventurer. Il m’a écouté… sage décision !

Faut des pneus costauds c’est ça ?

Un avant-goût d’Amérique du Sud !

Bon la c’était épique quand même…

On aperçoit la prison engloutie de Rummu

Si petite à côté de ces grandes dunes…

On va pas quand même passer à côté de tous les spots repères pour aujourd’hui ! Allez on persévère cette fois et je me faufile dans un autre chemin de terre et je gare le camion pour finir à pied et longer le lac.

Pour la petite histoire, la prison de Rummu était en activité dans les années 1990 et a fermé assez récemment. Les détenus étaient alors chargés d’excaver le sol de la carrière située a proximité de la prison afin d’obtenir du marbre et du calcaire. 

À cette époque, l’eau du terrain était drainée pour permettre l’excavation de ces elements. Quand l’activité a cessé, l’eau a repris ses droits, au point d’engloutir certains bâtiments.

Finalement, nous avons longé tous les bâtiments aux murs remplis de barbelés. On est même passés à travers certains et montés au sommet d’un des miradors… Et après deux kilomètres et plusieurs coups de stress (saleté de vent sur les rôles) je peux dire que nous avons atteint le point clé… c’est superbe comme endroit !

Par contre nous n’y traînerons pas car je ne suis pas super sereine ! Autant l’été ce site sert de lieu de baignade, plongée et accueille même un café… autant en ce moment tout abandonné et fermé, c’est un peu glauque ! Ça nous aura quand même permis une bonne balade…

On teste un autre chemin…

On voit Picco garé tout là-bas !

On entre doucement aux abords des bâtiments

Beaucoup ont été détruits

Un des grands miradors

Et des barbelés bien en masse

On grimpe discrètement

Personne en ligne de mire

C’est stressant et amusant à la fois

Pas d’échappatoire possible

Nous on va vers les dunes tout au fond

On a (vraiment) rampé par ici

On s’approche du but… La tension est palpable

Un mini Atlantis apparaît devant nous

Dans des eaux turquoises

Les bâtiments ont été occupés… et là tout de suite ?

Avec Loulou tout sourire

Et sans Loulou

Ah bah on reviendra pas alors !

Pour le moment nous reprenons la route en direction de Pärnu qui est la station balnéaire de l’Estonie ! Par contre on y arrivera de nuit et sous la pluie… Alors après quelques courses, on se réfugie sur un parking et je trouve même une douche pour la toilette du soir dans une petite maison : 1,30€ ! Nickel.

Une fois propre et sentant bon, ce soir je m’attèle à la suite du voyage : prendre les billets d’avion pour la Russie. Je fais donc mes recherches sur Google flight et j’appelle ensuite Air France et KLM pour connaître les modalités pour N’Lou : surtout m’assurer qu’il y ait bien une place pour lui. C’est ok ! Je réserve donc mon billet aller-retour et je rappelle pour l’ajouter sur ma réservation !

Y’a du président et du paysan breton !

Du lait sous tous les formats !!

Panier repas du jour, bonjour

Et un douche bien chaude de plus au compteur

Le renard dort déjà… mais il a toujours pas fini ses croquettes !

Nous avons donc nos vols aller-retour Paris-Moscou du 21/11 au 04/12 ! Sur place on verra si on arrive à goupiller le transsibérien (j’y crois fort) et sinon on avisera… Pour le moment faut déjà aller jusque Paris avec la cage de Loulou et arriver à l’aéroport dans les temps !!

Après cela party crêpes dans le camion, ça réchauffe l’atmosphère et on s’endormira avec une odeur bretonne… Bien fatigués de notre journée. Demain matin, grasse matinée 🥳 ! Enfin si c’est possible !

J’ai ouvert la boîte comme ça !

Cuisine du soir dans le Bronx !

Amis bretons, bon appétit !

Et sur ce, bonne nuit !

5 réflexions sur « [2019-11-05] De Tallinn à Pärnu »

  1. Colin Mireille

    Magnifiques paysages. Très jolies photos !.
    Bonne et paisible nuit pour toi et N’Lou Lou

  2. jpierregodet

    Bisous ma Mounette, grosse journée encore… reposez vous bien et à plus pour te lire ❤️❤️👍😘bonne nuit

  3. Briand

    Que d’émotions courageuse la fille bisous et bonne journée mamie est pressée de lire la suite.

Laisser un commentaire...