Vadrouillages en Suisse, à la rencontre de Caro et Cosmos

Dimanche 16 décembre, nous sommes d’attaque dès huit heures, telles deux tornades.

La raison ? D’un côté, N’Lou, qui s’est bien résigné à suivre la cadence impulsée par son adorable maîtresse dès le saut du lit… Et de l’autre moi, Marine, car nous nous apprêtons à aller rencontrer Caro et Cosmos, un duo suisse inspirant découvert juste après notre roadtrip estival.

Je suis prêt… Je peux avoir des caresses un peu aussi ?

En effet, c’est en vadrouillant sur quelques blogs de voyageurs à pieds et à pattes que j’ai atterri sur leur page… Enfin plutôt, que je me suis dit que quelque chose clochait… j’ai cliqué sur le lien de leur site pourtant… alors pourquoi ça me ramène au mien ? « Italie, Slovénie, Croatie », ce sont mes pays ça… Mais non… Dans la réalité des choses, nous avons « juste » fait le même roadtrip cet été à quelques jours d’intervalle. Trop fort ! Ça donne l’ambiance…

Après ça, il fallait bien que l’on se voit, et ma descente dans l’Ain en était l’occasion ce week-end ! Nous nous sommes donc donnés rendez-vous avec nos loulous à la frontière franco-suisse pour une balade. Direction donc Saint-Julien en Genevoix pour l’occasion.

Nous avons déambulé côté suisse pendant une bonne heure en parlant de nos boules de poils, de nos vies et de nos projets… J’avais l’impression que l’on se connaissait déjà (bon ok un peu quand même à travers le blog, mais zut alors, j’ai le droit de faire mon histoire oui…) !

Tels chiens : N’Lou et Cosmos…

… Telles maîtresses : Marine et Caro

Un chouette moment de partage où j’ai également pu apprécier la quiétude et la sérénité de la Suisse et des suisses. Par exemple, si les chiens sont lâchés c’est qu’il n’y a pas soucis à se faire, tout ira bien… Ou encore à mi chemin « Oups j’ai laissé mon sac à main dans la voiture… » Ah mais oui, nous sommes en Suisse, ça ne craint rien ! (En aparté : « sac à main » est écrit en italique car en réalité c’est un sac à dos bleu flashy avec N’Lou floqué dessus… Que cela ne vienne pas déstabiliser ceux qui me connaissent bien :p).

Parce que cette image sur la route était dans le thème du jour…

Notre balade a été suivie d’un bon repas improvisé et d’un nouveau moment de détente pour nos deux loustics qui se sont apprivoisés au cœur de l’appartement de Caro. N’Lou ne passe pas aussi bien que Cosmos sous la table basse mais a quand même tenu à respecter le parcours défini par son hôte lors des courses-poursuites ! Et moi j’ai eu le privilège de goûter de délicieux gâteaux canadiens en guise de dessert, tout droit venus de là-bas, miam !

Une photo à quatre têtes, ca n’était pas si simple…

Mais nous y sommes malgré tout parvenus !

Mais non je ne prends pas toute la place… hein Cosmos ?

En somme, un grand merci à eux pour nous avoir fait découvrir leur quotidien à travers ces quelques heures !

Un duo comme on les aime, et comme on en connaît peu, empli de complicité, régi par une vraie relation et avec des projets pleins leurs têtes…

Leur prochaine « folie » ? La Scandinavie et le Cercle Polaire d’ici à mai-juin… Waou ! J’adore l’idée ! Comme quoi, on peut voyager avec sa boule de poils : les barrières et les contraintes ne sont que dans la tête de ceux qui se les mettent.

Nous nous sommes quittés tous les quatre sur cette note positive de début de journée… A charge de revanche de mon côté de la France la prochaine fois !

Leurs aventures qui prônent le « jamais sans son chien » c’est par ici : www.CaroAndCosmos.ch

Des bisous à vous deux !! Et à très bientôt 🙂

0 réflexion sur « Vadrouillages en Suisse, à la rencontre de Caro et Cosmos »

  1. klodeko

    Trop cool cette complicité entre les loulous et leurs maîtresses. Merci à Cosmos pour avoir orienté nos truffes sur ce blog. Je sens qu’on va fouiner dans les archives ce soir.

  2. huet

    Quelle fraîcheur ! Quelle joie de vivre ! quel partage ! bravo à Caro, mais aussi à Marine.
    Bisous
    Charlette

  3. Danielle Briand

    je suis toujours contente de prendre de vos nouvelles je vous comprends si bien les filles cet amour ce sont mes petits enfants et mes enfants ,mais il est certain que votre chien , lui ne vous fera jamais pleurer

Laisser un commentaire...