Jour 4 de notre aventure au campement.

Malgré nos nuits de 10h de sommeil, le réveil se fait en toute tranquillité ! La vitesse de croisière de nos journées va demeurer au ralenti je pense… Cependant quelques « grosses missions » sont au programme aujourd’hui : nos amis d’Aix-en-Provence doivent se rendre chez le notaire pour anticiper la vente de leur van chilien afin de pouvoir rentrer en France.

Quant au reste du campement, il est prévu de se faire une mission ravitaillement dans le supermarché le plus proche à 4 kms du camping. Le ravitaillement se fera à pied (vu que nos véhicules sont tous bien implantés) et avec nos sac à dos de 40 litres chacun. C’est ainsi vers 11h00 qu’Adrien, Emma, Emilie, Meidhi et moi-même partons pour cette mini aventure. Le reste du campement (Marine, N’Lou, Chrys et Alex) restera planqué au camping.

« Allez debout là-dedans, ça pue le phoque ! »
C’est parti pour la cuisson du pain !
Un régal au petit-déjeuner…
« Je vais faire le malade pour pas aller faire les courses »

Nous nous rendons donc au supermarché à travers des pistes en terre que nous avons repéré sur un GPS et qui devrait nous y conduire sans avoir trop de route à longer (mode furtif activé)… Le trajet nous permet de faire encore plus ample connaissance avec chacun des membres de la tribu (c’est mieux que Koh Lanta si vous saviez)… Même si la situation actuelle ne nous permet plus d’avancer dans le voyage, elle a le mérite de nous faire rencontrer des gens ayant la même passion que nous et de prendre le temps de discuter et ne plus vivre à 100 à l’heure.

La « balade » se fait sous le cagnard et nous arrivons finalement assez vite au supermarché. Au premier abord, nous avons l’impression que celui-ci est fermé à cause des grilles qui masquent les entrées… C’est bien notre veine ! Mais finalement non : une entrée est possible par le côté avec un vigile qui « gère le passage ». Ce sera deux par deux et cela se régule en fonction des précédents clients… Par chance, on n’est pas sur les heures de pointe et nous rentrons finalement assez rapidement.

Ça donne l’ambiance..,

Beaucoup de personnes portent des masques : employés comme clients. Je m’attendais à voir un magasin assez vide mais finalement ce ne sera pas le cas. Je réussis à trouver la quasi totalité des éléments de la liste que nous avions dressé avec Marine. Seuls les œufs, en produit de première nécessité, manqueront. Mais aussi les levures pour faire des gâteaux mais la c’était du luxe 😜 ! Quant à la viande hachée, des mimes le permettront de me faire comprendre par le boucher… Dans les éléments vitaux à acheter aussi pour tous les couples : bière et vin afin de maintenir la tradition de nos retrouvailles journalières. Et ça va, ces produits là ne manquaient pas !

25 minutes plus tard, tout le monde était prêt à repartir avec sacs et mains bien remplis ! Je vous assure que les 4 kms du retour n’ont pas été easy !! Chacun devait avoir une quinzaine de kilos sur le dos. Mais les divers sujets de discussion nous ont bien aidé pour passer le temps et oublier ce dur labeur. C’est en 02h15 que nous avons fait cet aller-retour et nous n’en sommes pas peu fiers !

Ah revoilà l’expédition… qu’ont-ils ramené ?
A priori pas de noix de coco, mais du vin et des bières !

Il est temps de déjeuner et Marine nous a concocté une petite salade bien fraîche et pleine de vitamines. Pendant mon absence, elle s’est bien occupée en gérant le blog et surtout en pondant un récapitulatif à la mutuelle de N’Lou sur les problèmes rencontrés ! Elle va les récupérer ses 70 balles j’espère car sinon ça va tourner en carnage… Autant vous dire qu’elle a déjà suspendu les prochains prélèvements. C’est de famille la tête dure Jean-Pierre ?!

Salade fraîche du midi

L’après-midi sera plutôt tranquille et agréable, chacun s’étant retranché dans son espace. De notre côté, ce sera plutôt « lecture / écriture » au programme : livre, blog et réseaux sociaux. Nous avons aussi avec Marine écouté un podcast découvert sur Instagram (@frenchies_autour_du_monde) qui racontait l’aventure d’un sportif habitué aux courses à pied de 10 kms qui s’est retrouvé invité à participer au semi-marathon des sables dans le désert péruvien ! Et il a relevé le défi de courir 120 kms dans du sable en 4 jours. Une belle expérience, très bien racontée : autant dire que ça donne des idées…

Le livre des copains lavallois…
Il écoutait le podcast, promis il n’était pas nu !

Après quelques échanges avec des membres du groupe, nous décidons d’anticiper notre retour, si besoin en était, en prenant différents contacts autour de nous :

1/ pour le stockage du van

2/ une adresse de vétérinaire pour Loulou

3/ une adresse de petshop pour l’achat d’une cage de transport (la nôtre étant restée en Guyane…)

4/ contacter Air France pour s’assurer que le chien pourrait voyager avec nous

5/ contacter les douanes pour savoir comment prolonger l’autorisation d’importation temporaire du camion

Organiser ce plan B nous permettra de quitter le Chili rapidement si nous décidions de prendre nos billets retour. On vous confirme que l’envie n’est pas là et engendra beaucoup de dépenses si cela se passait ainsi car nous devrions forcément revenir chercher le van une fois la pandémie éradiquée. Les prochains jours seront donc d’être décisifs sur la suite de l’aventure… Il faut dire que l’ambassade nous envoie des messages incitant fortement au retour mais ne nous conseille guère sur nos situations hors norme avec van et chien.

Tandis que je me changerai les idées avec une petite partie de cartes au sein du camp, Marine gérera ces démarches en prenant notamment contact avec Valentina, la chilienne que nous avions rencontré à Rio. Elle donnera les contacts de son véto et du petshop et nous débusquera des idées de parking longue date et sécurisée proches de l’aéroport. Quant à la nana du consulat, elle nous rencardera sur la démarche auprès des douanes. C’était appréciable de pouvoir compter sur leurs aides à toutes les deux.

Après cela, nous nous organiserons une soirée pizza maison tous ensemble à l’initiative de Chrys et Alex. Avec de la pâte fraîche réalisée ce matin par leur soin tandis que chacun apportera de quoi agrémenter les 6 pizzas (on dit pizze normalement au pluriel hein) autour du feu ! Une soirée très agréable et bien arrosée qui détend tous les membre de la communauté.

20h30, pile poil pour la première tournée, reviennent Margaux et Vincent du garage avec un van presque réparé et aussi en main, un vol retour pour le 27 mars. Ce seront les premiers de nos amis voyageurs à rentrer en France. Pour les moments, les 3 autres couples avec qui nous sommes sont bien décidés à rester sur le territoire si nous n’en sommes pas chassés !

A la préparation des pizzas ! (📸 par Adrien)
Quand c’est fini, on en relance une ! (📸 par Emilie)
Faire le beau pour de la pizza, no problem (📸 par Emilie)
Emilie, Emma et N’Lou
Alex, Meidhi, Chrys et Emilie
Emma, Adrien et Damien
Margaux, Vincent, Alex et Meidhi

À demain pour la suite de notre auto-isolement !

3 Replies to “[2020-03-23] Mission réapprovisionnement à Koh-Pichilemu !”

  1. Je vois que tout se passe bien ds le campement…. Damien pour la tête dure , certain il y a des gènes mais pas de mon côté !!!!!😂. En attendant la suite des aventures je vous embrasse bien fort tous les deux ❤️❤️❤️❤️😍

  2. Avec marine ,Damien tu ne seras pas à découvert c’est certain elle sait très bien compter, c’est toujours ça ,et quelle sécurité ?la tête un peu dure,ce sont les gênes, obligé de faire avec,suis bien placée . Bisous bisous et bonne suite et surtout soyez prudents

Ecrivez-nous des mots doux ici...