Malgré quelques bruits environnants : la clim, les pattes de N’Lou tournant en rond car déjà réveillé ou encore Damien qui ne maîtrise pas le son de son sortant de son téléphone… Je réussirai quand même à dormir jusqu’à 08h30 où la faim prendra le relais pour me tirer de mes rêves.

Après ce réveil en douceur, nous irons rapidement combler nos estomacs d’un petit-déjeuner complet : croques-monsieur, papaye, melon jaune, jus de fruits frais, gâteaux en tout genre et boisson chaude… le tout servi à volonté! Pendant ce temps, N’Lou est au centre de toutes les attentions de la part des autres clients pour son plus grand bonheur… et oui lui a bénéficié de l’offre croquettes et caresses à volonté.

Ce petit-déjeuner copieux avalé, nous profiterons d’avoir un peu d’espace à l’hôtel pour nous reposer, savourer encore l’eau fraîche de la douche et récupérer nos draps et serviettes à la laverie avant de filer pour une grande balade en direction de la plage.

Parmi les bruits y’avait sûrement celui de l’appareil photo !
Chambre avec option terrasse au fait
« Bonjour-bien-dormi-?-on-va-se-promener-? »
Séance de sport avant le petit-déjeuner !
Pas mal la chambre n’est-ce pas ?
N’Lou est choyé…
… et nous on se régale ! (Il a l’air enjoué hein)

Pour atteindre celle-ci, nous traversons le village par un nouveau petit chemin qui nous fait déboucher sur une grande esplanade d’herbe entourée d’une église et de différents restaurants. Depuis là, la vue sur la plage en contrebas est magnifique et nous ne tardons pas à rejoindre ce nouveau spot détente pour le plus grand bonheur des gars, qui ne tarderont pas à se mettre à l’eau… Oui que les gars… Car nous n’avons même pas pensé à prendre serviettes et maillots de bain ! Stupide… Et c’est une fois les fesses posées sur le sable que je m’en veux beaucoup. Pour Damien, pas de souci, son caleçon fera très bien office de maillot de bain !

Les marcheurs et baigneurs sont intrigués en voyant le chien dans l’eau et plusieurs s’arrêtent pour filmer ou prendre des photos… Enfin j’espère bien que c’était pour le chien 🤨 ! Sur la plage, comme d’habitude c’est un défilé de strings ! Tout le monde en porte… les jeunes, les vieilles, les maigrichonnes, les plus en chair, les blanches, les blacks ! C’est dingo… Quand je désigne quelqu’un à Damien et que je donne la couleur du maillot de bain, « le pauvre » y’a tellement peu de tissu qu’il est obligé de se rincer l’œil pour trouver de qui je parle 🤪 !

Puis bon, c’est pas tout mais on a rendu la chambre, il va falloir trouver une douche pour ces deux-là à présent remplis de sel. Sans trop de difficulté, on se rendra à la plage d’hier pour le rinçage avant de reprendre la route tranquillement. On va faire environ 250 kms cet aprem pour nous rapprocher du nouvel état brésilien avant Rio : Espírito Santo (ES pour les intimes). En espérant trouver un coin correct dans une station safe pour la nuit !

Version coureur en slip brésilien !
Réparateur agréé de vélos !
L’esplanade du village
Les pneus servent à tout ici !
Vue splendide sur la plage
On a imaginé que c’était tenu par un français (corse) !
C’est l’heure de la baignade !
Vendeur de brochettes de crevettes
Des chevaux sur la plage… normal !
Les nouveaux sauveteurs
C’est l’heure du rinçage !
Chemin au milieu de la mangrove

Sur la route, on s’arrête acheter des pâtes (on est à sec à ce niveau là) ainsi que des nouvelles gamelles pour N’Lou… car définitivement celles que nous avions ne sont pas adaptées : les fourmis s’attaquent à ses croquettes et le bac d’eau transparent ne semble pas l’inspirer des masses ! Comme dirait Damien, il a épuisé son quota de souvenirs entre la brosse et ces deux grosses gamelles en plastique !

Sinon, on entame la suite de notre polar : « l’ecorchée » de Donato Carrisi. C’est parti pour 11h de lecture audio cette fois, ça va nous faire quelques jours de route ! Quant aux routiers… ils mettent notre patience à rude épreuve ! Ils n’y sont pas pour grand chose les pauvres mais les montées derrière une dizaine de camion qui roulent à 20 kms/h maxi, c’est dur dur à supporter dans une région montagneuse où la visibilité ne permet pas de doubler 😫 !

On fera un premier stop dans une station pour nos douches (gratuites) avant de tracer vers une prochaine station car celle-ci n’était pas dingo… Nous y aurons pourtant une conversation sympa avec un couple de brésiliens intrigués par notre plaque. Le monsieur parlait espagnol et nous avait pris pour des argentins (la classe) jusqu’à ce qu’on lui dise qu’on venait de France et il nous a demandé comment et ce que l’on faisait ici ! Damien progresse bien en espagnol de son côté ! On fait des cours pendant la route… la conjugaison, les couleurs, les nombres, se présenter, demander de l’eau, de la bière et des jus d’ananas : ça c’est acquis 🥳 !

Du vert, des côtes et des descentes !
Y’en a un qui dort bien…
Les reliefs alentours sont superbes
On arrive Rio… doucement mais sûrement !
Ce n’est pas une forteresse au sommet… juste de la roche !
Ca brûle aussi par ici…

Enfin, nous trouverons notre bonheur à la station suivante où l’on sera autorisés à se garer sur le parking d’un hôtel (actuellement fermé pour changement de propriétaire), directement sous un porche et l’on nous proposera même le code wifi et un accès à l’eau. Au top… ça nous servira bien pour la vaisselle !

Une plâtrée de pâtes, crème et champignons plus tard, couronnée par un dessert cracottes bresiliennes / pompotes, nous pourrons apprécier la fraîcheur du lieu où la température est tombée à 26 degrés à 22h00, pour espérer une nuit plus fraîche et donc plus paisible ! Croisons les doigts…

On est posés pour la nuit…

Sur ce, boa noite !

3 Replies to “[2020-01-07] Entre Trancoso et Teixeira de Freitas”

  1. Hey N’Lou, il est de quelle couleur ton string ? 🤪 On vous envoie un peu de la fraîcheur française ❄️… à télécharger sans modération 😉

  2. Superbe ce paysage merci à vous ma petite marine protège bien ton visage du soleil il est mauvais gros bisous je pense fort à vous

  3. Toujours un peu de chaleur pour vous et vous avez bonne mine . Le bronzage se peaufine……. et bien bon courage pour la suite et gros gros bisous 😘❤️❤️❤️

Ecrivez-nous des mots doux ici...