[2020-02-10] Nicolas Hulot, nous voilà !

J’ai l’impression que la nuit a été courte quand j’entends le fauve s’agiter devant. Marine m’annonce alors qu’il est 10h. Ah oui?! Bon allez… déboute là-dedans alors et premier petit au Chili ! Le village où nous nous sommes stoppés dans la nuit est paisible. Des baroudeurs motards colombiens se sont arrêtés là aussi nous tapant un brin de discute. Ce point d’arrêt est royal car il propose aux voyageurs, un bâtiment doté de douches et toilettes !

D’après les colombiens, le Chili est ainsi très accueillant avec les visiteurs et en effet, on croisera plus tard sur notre route de mini refuges construits pour les baroudeurs avec toilette et salle à l’abri du vent !

L’installation pour les voyageurs

Nous reprenons la route à 11h. Avant de filer sur Ushuaia, nous avons repéré en route, une réserve de manchots empereurs. Mais bien sûr cette réserve ne se situe pas au bord de la nationale… Des petites routes sont donc encore au programme ! Arrivés sur place, petite déception, la réserve est fermée… uniquement le lundi ! Tant pis on verra sur la route du retour. On file !

Mais d’abord on remonte sur le chemin un peu plus loin , afin d’y sortir le drone et voir peut-être à travers lui les colonies de manchots sur le rivage ! Sur la piste, nous avons cru apercevoir un camping-car francais sur le bas-côté (je précise : Damien a cru, Marine était sûre vu qu’un « cadeau » est en jeu depuis notre départ pour qui apercevrait la première plaque française… Cadeau à définir… on vous redira) !

Nous irons leur faire un coucou après la séance drone qui fut une nouvelle fois superbe avec des images magnifiques… mais pas de manchots ! Sur le retour, les français sont toujours posés où nous les avions aperçus, on s’arrête donc juste les saluer ! Nous rencontrons Brigitte et Jean-Marc, tous les deux retraités et voyageant avec leur chien (un jack russell) à travers l’Amérique du Sud depuis déjà 8 mois !

Ils sont venus ici avec un 4×4 porteur et une coque qui leur sert de maison, le tout conçu entièrement par Jean-Marc. De vrais baroudeurs depuis très longtemps à priori ! Une chouette rencontre encore et nous nous saluons après une petite demi-heure de discussion. Et espérons peut-être se recroiser sur Ushuaia ! Comme nous, ils ont rencontré porte close à la réserve des manchots, mais eux décident d’attendre demain et prendre leur temps aujourd’hui !

Encore 300 kms à parcourir et 2 frontières à passer une nouvelle fois. Oui ! Car Ushuaïa est au bout du monde, après une portion de Chili, donc ça implique une traversée Argentine/Chili puis Chili/Argentine ! Nous reprenons notre route…

Let’s hit the road again

Copilote de choc !

Plan drone en terre chilienne 1

Plan drone en terre chilienne 2

Plan drone en terre chilienne 3

Plan drone en terre chilienne 4

Plan drone en terre chilienne 5

Oui oui c’est bien nous !

Plan drone en terre chilienne 6

Le premier passage de frontière arrive enfin. D’abord le Chili, avec plus de voyageurs qu’hier à minuit. Beaucoup de bus sont aussi là et remplissent bien les queues de contrôle de papiers ! On prend notre mal en patience et tout se passe bien. Nous avons toujours un point de contrôle supplémentaire à réaliser contrairement à la majorité des voyageurs : celui des papiers du chien. Nous sommes cette fois-ci tombés sur un douanier gêné par la marque de nos croquettes, et nous demande donc de lui montrer notre sac ! Il nous stipule que seules les croquettes de marque Royal Canin / Purina respecteraient leurs conditions. Y’aurait bien un gros lobbying là dedans !

Voilà donc Marine, avec l’un de nos sacs de croquettes Hill’s de 12 kgs sous le bras, à la douane en train de lire les petites lignes sur le sac. A priori, ils cherchent des traces de viande bovine dans la composition des croquette. Ce n’est pas le cas chez les notre… Elles sont au poulet 😝 ! Donc pas besoin qu’elles soient réquisitionnées au retour pour revenir au Chili (normalement). À l’inverse, c’était un budget de près de 120€ que nous pourrions perdre et le besoin d’en racheter de nouvelles ! Direction l’Argentine maintenant ! Et c’est une piste de 10 kms qui sépare les deux frontières.

Encore un guanaco pas très sauvage

Route en gravillon avant la frontière argentine

Check des croquettes !

Bis répétita !

Pas de problème de croquettes cette fois-ci, beaucoup de queue et mise à part un homme mou du genou (si vous avez vu Zootopia, c’était le même sketch que le paresseux à l’administration) qui a saisi nos papiers informatiquement lettre par lettre à un doigt… tout s’est bien passé ! Mais lui, il a un peu joué avec l’éternelle (im)patience de Marine !

Attente à la douane

Ici il faut prévoir le PQ avant de rentrer dans les toilettes

Pour être sûr de ne louper aucune étape

Les papiers du chien sont aussi tamponnés

Deux frontières, deux heures ! Enfin, c’est parti pour Ushuaia ! Nous arriverons finalement vers 19h30 dans la ville et sous le soleil après avoir traversé de grandes chaînes de montagne et pris de belles saucées ! Ces montagnes surgissant soudainement de nulle part après un paysage plat au possible a ravi nos mirettes ! Cette ville a vraiment un air de bout du monde… Elle est là posée au milieu des montagnes qui comme on se le disait semblent être apparues comme par magie !! Je sens que cette cible va nous plaire…

Nous trouvons un spot face à la baie du fameux canal de Beagles qui sépare les terres argentines et chiliennes… le tour après avoir apprécié une nouvelle douche dans une station essence pour ne pas changer ! Après une petite balade le long du canal, nous nous mettons à chercher un restaurants pour manger ce soir, car il est déjà presque 22h et les 11 degrés de cette soirée nous ne nous poussent pas à sortir le réchaud !

C’est reparti pour de grandes lignes droites argentines

Vue drone argentine 1

Vue drone argentine 2

Vue drone argentine 3

Vue drone argentine 4

Point de vue panoramique

Les montagnes sont bien là !

Nous voilà bel et bien au bout du monde !

Objectif atteint !

Cela nous donne le smile !

La vue de notre spot dodo !

La preuve en image !

Ushuaïa !

N’Lou n’en a rien à cirer !

« Culo del mundo »

La mission risque d’être compliquée avec le chien car d’après le premier resto « la municipalité les interdit » ! Mais nous trouvons notre bonheur auprès d’une pizzeria… Quelle chance (et ce n’est pas Marine qui raconte des histoires pour manger des pizzas… car le premier resto était local…) !

C’est donc avec le ventre bien rempli que nous nous couchons vers minuit…

Ps : le bon litre de bière de Damien à eu raison de lui avec plusieurs sorties nocturnes 🙄 !

Pizza avec œuf râpé : du jamais vu !

Et la fameuse bière !

Bonne nuit les amis !!

5 réflexions sur « [2020-02-10] Nicolas Hulot, nous voilà ! »

  1. GODET

    Pas trop froid les jeunes ?? Vous allez bientôt regretter la Guyane et le Brésil…..merci
    Pour les photos et bonne continuation.Bisous et à plus ❤️❤️❤️😍

    Répondre
  2. klodeko

    Désolé pour le lobbying des croquettes, promis on ne recommencera pas 🐶🤷‍♂️
    Il semble que le climat soit très différent de la pub du produit douche éponyme 🤪🚿
    Vous êtes tombés au plus bas du globe 🌎 Bravo !

    Répondre
    1. Marine et N'Lou Auteur de l’article

      Ahaha c’était un clin d’œil ! Les douaniers nous ont bien dit que Royal canin… ou pro plan ! Et oui il est loin le gel douche !

Laisser un commentaire...